Claude Bartolone

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Note :
Député de Seine-Saint-Denis (en 2007). - Président de l'Assemblée nationale (depuis juin 2012)
ISNI :ISNI 0000 0000 8390 2616

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Une élection imperdable

    entretiens avec Gérard Leclerc

    Description matérielle : 1 vol. (162 p.)
    Édition : Paris : l'Archipel , impr. 2007
    Autre auteur du texte : Gérard Leclerc

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41097701f]
  • Je ne me tairai plus

    plaidoyer pour un socialisme populaire

    Description matérielle : 1 vol. (321 p.)
    Édition : Paris : Flammarion , DL 2014
    Contributeur : Hélène Bekmezian

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44236398t]
  • L'urgence européenne

    Description matérielle : 1 vol. (98 p.)
    Édition : Paris : Fondation Jean-Jaurès , impr. 2013

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43715467w]

Directeur de publication2 documents1 document numérisé

Rédacteur1 document

Éditeur scientifique1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Claude Bartolone

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Une élection imperdable / Claude Bartolone, impr. 2007
    L'urgence européenne / Claude Bartolone, impr. 2013
  • Libération, 2013-02-07

Biographie Wikipedia

  • Claude Bartolone, né le 29 juillet 1951 à Tunis (Tunisie), est un homme politique français, président de l'Assemblée nationale depuis 2012.Membre du Parti socialiste depuis 1974, il est élu conseiller général en 1979, puis député de la sixième circonscription de la Seine-Saint-Denis, lors du scrutin législatif qui suit l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République, en 1981.En 1998, il est nommé ministre délégué à la Ville dans le gouvernement de Lionel Jospin durant la « troisième cohabitation », jusqu'à ce que celui-ci démissionne après sa défaite à l'élection présidentielle de 2002. Six ans plus tard, en 2008, il est élu président du Conseil général de Seine-Saint-Denis.En 2012, il est élu à la présidence de l'Assemblée nationale pour la XIVe législature de la Ve République.

Pages équivalentes