Shōtoku taishi (0574-0622)

Image non encore disponible
Pays :Japon
Langue :japonais
Sexe :masculin
Naissance :574
Mort :622
Note :
Shōtoku taishi (= le Prince Shōtoku). - Fils de l'empereur Yōmei et de l'impératrice Anahobe no hashihito. - Appelé de son vivant le prince Umayado, ou le prince Toyotomimi. - Fervent bouddhiste, on lui doit la construction de plusieurs monastères dont les célèbres "Shitennō-ji" et le "Hōryū-ji". - La tradition japonaise a fait de lui l'ancêtre du bouddhisme japonais et le pionnier de la construction de l'Etat du Japon. - Considéré par le bouddhisme comme un être surnaturel, il a reçu le titre de "Seiō" (= le Prince Saint) après son décès. - Le récit de sa vie est retracé dans le "Nihon-shoki" (chroniques du Japon, compilées en l'an 720)
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Umayado (0574-0622)
Toyotomimi (0574-0622)
Shōtoku (0574-0622)
ISNI :ISNI 0000 0001 2280 2678

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Prince Shōtoku's commentary on the Śrīmālā Sutra

    Taishō volume 56, number 2185

    Description matérielle : 1 vol. (XXI-176 p.)
    Description : Note : Includes bibliographical references (pages 151-156) and index
    Édition : Berkeley : Bukkyō Dendō Kyōkai America, Inc. , 2011
    Traducteur : Mark W. Dennis

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42768946x]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Shōtoku taishi (0574-0622)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • JAJ
    Dictionnaire historique du Japon, Fasc. XVIII : Lettre S (2)
  • BnF Service japonais

Autres formes du nom

  • Umayado (0574-0622)
  • Toyotomimi (0574-0622)
  • Shōtoku (0574-0622)

Biographie Wikipedia

  • Le prince Shōtoku (en japonais 聖徳太子, Shōtoku Taishi, 574-622) était un régent et un politicien de la Cour impériale du Japon. Il joua un rôle majeur dans l'implantation au Japon du bouddhisme et d'éléments de la culture chinoise, notamment l'écriture et le système d'organisation gouvernementale Ritsuryō. Le Nihon Shoki, l'une des principales sources biographiques de ce prince, le qualifie en premier de Hijiri (聖 Saint).

Pages équivalentes