José María Queipo de Llano Ruiz de Saravia Toreno (comte de, 1786-1843)

Image non encore disponible
Pays :Espagne
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Naissance :Oviedo (Espagne), 26-11-1786
Mort :16-08-1843
Note :
Homme politique. - Historien. - 7e comte
Autres formes du nom :José María Queipo de Llano Ruiz de Saravia (comte de Toreno, 1786-1843)
José María Queipo de Llano (1786-1843)
José María Queipo de Llano (1786-1843)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8382 366X

Ses activités

Auteur du texte7 documents2 documents numérisés

  • Aperçu des révolutions survenues dans le gouvernement d'Espagne, depuis le premier moment de l'insurrection, en 1808, jusqu'à la dissolution des Cortès ordinaires en 1814

    Description matérielle : [2]-75 p.
    Description : Note : Par le comte de Toreno, traduit par Charles Dunoyer
    Édition : Paris : Corréard , 1820
    Traducteur : Charles Dunoyer (1786-1862)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32058523n]
  • Histoire du soulèvement, de la guerre et de la révolution d'Espagne

    Description matérielle : 5 tomes en 3 vol.
    Édition : Paris : Paulin , 1835-1838
    Traducteur : Louis Viardot (1800-1883)

    5 documents numérisés : Tome 1 - Tome 3 - Tome 5 - Tome 4 - Tome 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31480700s]
  • Historia del levantamiento, guerra y revolución de España

    Description matérielle : 5 vol.
    Édition : Astorga : Akrón , 2008
    Éditeur scientifique : Juan Manuel Martínez Valdueza

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb414692170]
  • Historia del levantamiento, guerra y revolución de España

    Description matérielle : LIV-534 p.
    Édition : Madrid : M. Rivadeneyra , 1872

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb314806982]
  • Historia del levantamiento, guerra y revolución de España

    Description matérielle : 1 vol. (CXLII-1380 p.)
    Description : Note : Publié pour la première fois à Madrid, Imprimeur Don Tomás Jordán, 1835-1837. - Notes bibliogr. Glossaire. Index
    Édition : Pamplona : Urgoiti editores , 2008
    Éditeur scientifique : Richard Hocquellet (1965-2009)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45408646r]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur José María Queipo de Llano Ruiz de Saravia Toreno (comte de; 1786-1843)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • José María Queipo de Llano Ruiz de Saravia (comte de Toreno, 1786-1843)
  • José María Queipo de Llano (1786-1843)
  • José María Queipo de Llano (1786-1843)
  • José María Queipo de Llano Ruiz de Saravia (1786-1843)
  • José María Queipo de Llano Ruiz de Saravia (1786-1843)
  • José María de Toreno (1786-1843)
  • José María Queipo de Llano y Ruiz de Saravia (comte de Toreno, 1786-1843)
  • Conde de Toreno (1786-1843)
  • Comte de Torreno (1786-1843)

Biographie Wikipedia

  • José María Queipo de Llano y Ruíz de Saravia, comte de Toreno (1786-1843) est un homme d'État espagnol, qui fut chef du gouvernement en 1835.Né à Oviedo dans les Asturies, et issu d'une des plus nobles familles du pays, il prit part à l'insurrection de 1808. Il fut élu en 1811 député aux Cortès, quoi qu'il n'eût pas l'âge requis et donna dans cette assemblée l'exemple de renoncer aux droits féodaux, et participa à l'abolition de l'inquisition et la suppression des ordres religieux.Il se vit après le retour de Ferdinand VII obligé de quitter l'Espagne. Il n'y rentra qu'à la faveur de la révolution de 1820, et siégea de nouveau dans les Cortès. Il fut proscrit une seconde fois en 1823, après le rétablissement du pouvoir absolu de Ferdinand, et vint résider à Paris où il consacra ses loisirs à écrire l’Histoire du soulèvement, de la guerre et de la révolution d'Espagne (traduite par Louis Viardot en 1834). Rentré dans son pays à la faveur de l'amnistie de 1833, il se prononça, après la mort du roi, en faveur de la reine Isabelle. Il fut nommé en 1834 ministre des finances, et bientôt après président du conseil avec le portefeuille des affaires extérieures : il reconnut la dette étrangère, supprima les Jésuites et limita le pouvoir des municipalités. Se voyant débordé par le parti exalté, il se retira (1835).

Pages équivalentes