René Mesangeau (15..-1638?)

Pays :France
Sexe :masculin
Naissance :15..
Mort :01-1638
Note :
Compositeur et luthiste. - Peut-être d'origine italienne, installé en France à partir de 1619
Autre forme du nom :René Mezangeau (15..-1638?)
ISNI :ISNI 0000 0001 2270 4402

Ses activités

Compositeur16 documents6 documents numérisés

  • Contenu dans : Pièces de luth en tablature française

    Allemande. - [52]

    Description matérielle : 47 f. : 16,6 x 21,3 cm
    Description : Note : Ms. de 2 mains différentes : Sébastien de Brossard (fol. 1 r°-17 v°, 43 v°-47 ° et quelques ajouts à des emplacements libres dans le reste du volume), ca 1675 ; fol. 18 r°-43 v° : main non identifiée, plus ancienne (ca 1645). - Rédigé sur du papier à tablature imprimé par Robert Ballard ; le frontispice de ce manuscrit, avec deux pièces au v°, a été relié par erreur en tête de la tablature imprimée cotée Vm7. 6209 lors d'une opération de reliure au XVIIIe siècle. - Feuillets arrachés : 2 après le fol. 7, 1 après le fol. 16, 1 après le fol. 40, 1 après le fol. 46. - Pagination ajoutée

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Pièces de luth en tablature française

    Allemande. - [55]

    Description matérielle : 47 f. : 16,6 x 21,3 cm
    Description : Note : Ms. de 2 mains différentes : Sébastien de Brossard (fol. 1 r°-17 v°, 43 v°-47 ° et quelques ajouts à des emplacements libres dans le reste du volume), ca 1675 ; fol. 18 r°-43 v° : main non identifiée, plus ancienne (ca 1645). - Rédigé sur du papier à tablature imprimé par Robert Ballard ; le frontispice de ce manuscrit, avec deux pièces au v°, a été relié par erreur en tête de la tablature imprimée cotée Vm7. 6209 lors d'une opération de reliure au XVIIIe siècle. - Feuillets arrachés : 2 après le fol. 7, 1 après le fol. 16, 1 après le fol. 40, 1 après le fol. 46. - Pagination ajoutée

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Pièces de luth en tablature française

    Courante // Mesangeau. - [75]

    Description matérielle : 47 f. : 16,6 x 21,3 cm
    Description : Note : Ms. de 2 mains différentes : Sébastien de Brossard (fol. 1 r°-17 v°, 43 v°-47 ° et quelques ajouts à des emplacements libres dans le reste du volume), ca 1675 ; fol. 18 r°-43 v° : main non identifiée, plus ancienne (ca 1645). - Rédigé sur du papier à tablature imprimé par Robert Ballard ; le frontispice de ce manuscrit, avec deux pièces au v°, a été relié par erreur en tête de la tablature imprimée cotée Vm7. 6209 lors d'une opération de reliure au XVIIIe siècle. - Feuillets arrachés : 2 après le fol. 7, 1 après le fol. 16, 1 après le fol. 40, 1 après le fol. 46. - Pagination ajoutée

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Pièces de luth en tablature française

    Sarabande. - [51]

    Description matérielle : 47 f. : 16,6 x 21,3 cm
    Description : Note : Ms. de 2 mains différentes : Sébastien de Brossard (fol. 1 r°-17 v°, 43 v°-47 ° et quelques ajouts à des emplacements libres dans le reste du volume), ca 1675 ; fol. 18 r°-43 v° : main non identifiée, plus ancienne (ca 1645). - Rédigé sur du papier à tablature imprimé par Robert Ballard ; le frontispice de ce manuscrit, avec deux pièces au v°, a été relié par erreur en tête de la tablature imprimée cotée Vm7. 6209 lors d'une opération de reliure au XVIIIe siècle. - Feuillets arrachés : 2 après le fol. 7, 1 après le fol. 16, 1 après le fol. 40, 1 après le fol. 46. - Pagination ajoutée

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Pièces de clavecin de différents auteurs. Volume 1

    Sarabande de M.r Mesangeau. - [142]

    Description matérielle : 99 f. : 38,5 x 25 cm
    Description : Note : Les titres ou parties de titres entre crochets dans le dépouillement sont surchargés dans le manuscrit. - Par suite d'une erreur de reliure, on trouve à la fin de ce 1er volume la 2de partie, foliotée 33 à 62, d'un 3e volume de pièces de clavecin, dont le début se trouve à la fin du 2d volume. - Foliotation continue ajoutée : f. 1-69 = 1re partie ; f. 70-99 = 3e partie, f. 33-62-[2] f.. - Les fol. 68 v°-[69] v° de la 1re partie et les fol. 62 v°-64 v° de la 3e partie sont inutilisés. - Les f. 46-47 de la 3e partie manquent

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]

Compositeur prétendu1 document1 document numérisé

  • Contenu dans : Pièces pour luth de différents auteurs, en tablature française

    Sarabande de Mesangeau. - [8]

    Description matérielle : 227 p. : 21 x 28 cm
    Description : Note : Pagin. ajoutée, les p. 18-21, 56-57, 71-73, 96-99, 120-123, 144-147, 162-163, 174-177, 199-201, 210-211 vidés. 3 ff. coupés entre les p. 112 et 113, 2 ff. entre les p. 124 et 125, 2 ff. entre les p. 184 et 185 ; ces mutilations rendent certaines pièces incomplètes, elles ont été complétées d'après d'autres recueils par H. Prunières sur des feuilles intercalaires. - Doigté à l'encre rouge. - A la fin, table moderne. - Rel. veau, décor à la Du Seuil. - N° 262 de l'exposition la Musique française, Paris, 1934
    Compositeur : Ennemond Gaultier (1575?-1651)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]

Copiste1 document

  • Livre de luth de Bullen Reymes

    Description matérielle : 73 f. : 30 x 19,5 cm
    Description : Note : Contient 125 pièces, principalement des préludes, allemandes, courantes et sarabandes, pour la plupart anonymes et sans titre. - Parmi les pièces attribuées dans le manuscrit ou identifiées par concordance, 13 sont de René Mesangeau (anonymes, f. 1 v°, 18 v°, 23 r°, 25 r°, 42 r°, 45 r°, 50 v°, 51 r°, 51 v° ; avec attribution : f. 20 r°, 22 v°, 23 v°, 24 r°), 3 de "M", probablement Mesangeau (f. 45 v°, 45 v°-46 r°, 46 r°), 5 de Nicolas de Merville (anonymes, f. 2 r°, 16 r° ; avec attribution, f. 15 r°, 16 r°, 63 r°), 2 de François Dufault (anonymes, f. 17 r°, 41 v°), 6 de Gaultier, probablement en partie d'Ennemond et en partie de Jacques Gaultier (anonymes, f. 40 r°, 44 r°, 53 r° ; avec attribution à "Got" ou "Go", f. 54 v°-55 r°, 55 r°, 56 r°), 1 d'Ennemond Gaultier (f. 73 r°) ; 5 pièces sont des mises en tablature d'oeuvres de Simon Ives (anonymes, f. 66 r°, 67 v°), Bocan (anonyme, f. 15 v° ; avec attribution, f. 16 r°) et Étienne Moulinié (anonyme, f. 59 r°). - 4 écritures, dont celles de Mesangeau (14 pièces notées entre le 7 février et le 12 juin 1632, f. 15 v°, 18 v°-24 r°) et Reymes (56 pièces, f. 2 r°-2 v°, 15 r°, 16 r°, 18 r°, 24 v°-25 r°, 39 r°, 40 r°, 42 v°-45 r°, 46 r°, 48 v°-49 r°, 52 v°-60 r°, 61 r°, 62 r°, 63 r°, 65 r°-66 v°, 72 v°-73 v°) ; la première main (54 pièces, f. 1 v°, 5 v°-8 r°, 16 v°-17 v°, 30 v°-38 r°, 39 v°, 40 v°-42 r°, 45 v°-46 r°, 46 v°-48 v°, 49 r°-52 r°, 61 v°-62 r°, 62 v°-63 r°, 63 v°-64 v°, 67 v°-71 r°), commune avec GB-En Ms. 9452, est probablement celle du maître de luth de Reymes à Londres avant son départ pour Paris en juin 1631, qui d'après sa correspondance semble s'être appelé Hebert ; la quatrième écriture (f. 60 v°-61 r°) est anglaise. - Tablature française pour luth à 10 et 12 choeurs, dans 7 accords différents. - Essais de plume aux f. de garde A r°, E v°, F r°. - Au f. de garde F v°, relevé des leçons prises avec Mesangeau : "for Mo Mesangio // I begune the 7 of Februay [sic] // the eand of my // munth is the 23 of // March 1631 [1632 n.s.] // the 27 of March // the eand of my munth // is the 8 of May // 1632 // the 18 of May" ; de la main de Mesangeau, en tête-bêche : "madame du buisson // a la rue S.t martin // proche la crois de fer"
    Filigranes : L RP
    Sources : André Souris et Monique Rollin (éd.), Oeuvres de René Mesangeau, Paris : Éditions du CNRS, 1971, p. XVII-XX. - Christian Meyer (éd.), "Sources manuscrites en tablature : luth et théorbe (c. 1500-c. 1800) : catalogue descriptif. Volume I, Confoederatio Helvetica (CH), France (F)", Baden-Baden : V. Koerner, 1991, p. 185-200 (dépouillement). - François-Pierre Goy, "Luth et guitare dans le journal et la correspondance (1631-1636) de Bullen Reymes", in "Luths et luthistes en Occident : actes du colloque organisé par la Cité de la musique, 13-15 mai 1998", Paris : Cité de la musique, 1998, p. 185-200 (avec dépouillement)
    Ancien possesseur : Bullen Reymes (1613-1672)
    Copiste : Bullen Reymes (1613-1672)
    Compositeur : François Dufaut (160.-1680?), Ennemond Gaultier (1575?-1651), Nicolas de Merville (1600?-1644)
    Compositeur présumé : Ennemond Gaultier (1575?-1651), Jacques Gaultier (159.?-165.)
    Compositeur de l'œuvre adaptée : Bocan (158.?-1653), Simon Ives (1600-1662), Étienne Moulinié (1599-1676)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb421573265]

Auteur du texte1 document1 document numérisé

Auteur ou responsable intellectuel1 document

  • Die Allemande. Eine Untersuchung ihrer Entwicklung von den Anfängen bis zu Bach und Händel. Herausgegeben von der Stiftung von Schnyder v. Wartensee. Zürich

    Description matérielle : 2 vol. in-4°
    Description : Note : Les allemandes p. 3 à 16 sont en partition pour 4 parties instrumentales dont l'une est parfois remplacée par une voix chantée, sauf indication contraire. - Les allemandes p. 17 à 19 sont extraites de la collection Philidor
    Édition : Zürich [et al] : Kommissionverlag von Gebr. Hug & co , 1932
    Auteur ou responsable intellectuel : Georg Wolfgang Druckenmüller (1628-1675), Johann Staden (1581-1634), Erasmus Widmann (1572-1634)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43160266s]

Auteur ou responsable intellectuel (autre)1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur René Mesangeau (15..-1638?)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autre forme du nom

  • René Mezangeau (15..-1638?)

Biographie Wikipedia

  • René Mézangeau (parfois écrit Mésangeau, Mésangeot, etc.) né vers 1568, peut-être à Paris, mort en janvier 1638 à Paris est un luthiste et compositeur français.En 1619, il épouse la fille de Jean Jacquet, facteur d'épinettes. Vers 1621, il est musicien à la cour du roi Louis XIII et le célèbre luthiste Ennemond Gaultier a probablement été son élève - celui-ci écrit un Tombeau de Mézangeau à l'occasion du décès de son maître. À cette époque, le luth est l'instrument le plus prisé à la cour royale et dans l'aristocratie.Mézangeau écrit des pièces originales pour son instrument ainsi que des transcriptions. Il figurent parmi ceux qui, à cette époque, établissent une technique de jeu toujours plus raffinée et délicate ; il est notamment à l'origine d'un nouvel accordage en ré mineur, utilisé dans le style brisé. Il est considéré de son temps comme l'un des luthistes les plus accomplis, comme en attestent notamment Pierre Ballard et Marin Mersenne.

Pages équivalentes