Noël Le Mire (1724-1800)

Illustration de la page Noël Le Mire (1724-1800) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Rouen (Seine-Maritime), 20-11-1724
Mort :Paris (France), 21-03-1800
Activité commerciale :Éditeur
Note :
Dessinateur et graveur au burin. - Frère aîné d'Antoine-Louis Le Mire (1727?-1757)
Domaines :Arts graphiques
Autre forme du nom :Noël Lemire (1724-1800)
ISNI :ISNI 0000 0001 2117 2563

Ses activités

Illustrateur3 documents1 document numérisé

  • Roman d'inspiration mythologique et galante. - Publié sans nom d'auteur en 1724 dans la "Bibliothèque françoise" (Amsterdam), puis en monographie, également sans nom d'auteur, en 1725

    Le temple de Gnide avec Noël Le Mire (1724-1800) comme illustrateur

  • [Recueil. Oeuvre de Noël Lemire]

    Description matérielle : Doc. iconogr. : formats divers
    Description : Note : Graveur. - Français. - 1724-1800

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40422029s]
  • [Recueil. Oeuvre de Noël Lemire]

    Description matérielle : Doc. iconogr. : formats divers
    Description : Note : Graveur & dessinateur français. - 1724-1800

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40389057s]

Dessinateur du modèle3 documents

Éditeur commercial1 document1 document numérisé

  • Louis seize

    bonnet des Jacobins donné au Roi, le 6th [i. e. 20] juin 1792, [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : eau-forte, col. ; 22 x 16,5 cm (élt d'impr.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte
    Sources : IFF, 478
    Sources : Images de la Révolution française : catalogue du vidéodisque, 1990, 21040-21041
    Édition : A Paris : chez l'auteur , [1792]
    Collectionneur : Michel Hennin (1777-1863), Carl de Vinck (1859-1931)
    Dessinateur du modèle : Jean-Michel Moreau (1741-1814)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40260435t]

Dessinateur1 document1 document numérisé

  • Relevé des cartes des douze inspections du cours du Rhin

    Description matérielle : 1 Carte : ms. ; 50 x 357 cm
    Description : Note : Titres au verso : "Les 12 inspections du cours du Rhin" et "Cours du Rhin". - Légende avec explication des marques utilisées et renvois numériques. - Indication dans l'angle inférieur droit : "Le Mire, géo.". - Carte liée au mémoire manuscrit, coté Ars Ms 6450 (410 A). - Vers 1755 d'après le mémoire lié
    Échelle : Echelle de 2400 toises [= 9 cm]
    Ancien possesseur : Antoine-René de Voyer Argenson (marquis de Paulmy d', 1722-1787)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42125091p]

Dessinateur de l'œuvre reproduite1 document

Auteur du texte1 document

Autre2 documents

  • Orbis Veteribus Notus Auspiciis Serenissimi Principis Ludovici Philippi Aurelianorum Ducis Publici Juris Factus

    [2ème édition]
    Description matérielle : 1 carte : limites col. ; 54 x 77 cm sur flle 57 x 83 cm
    Description : Note : Ex-libris du Prince Roland Bonaparte. - Ancienne cote : Y. - Vente emballage
    Le monde tel qu'il était connu par les anciens. - 2e éd. de 1776 selon de Manne: diffère de l'éd. précédente (Ge C 6122) par le tracé du Gange, qui prend la place du fleuve Tyndis, et par le tracé de l'Indus, qui se scinde au Nord
    2e éd. insérée dans la "Géographie ancienne abrégée" de d'Anville, 1769 [1776], en face de la p. 2.
    Sources : N° 42 et "avant-propos" du catalogue des cartes de la "Notice des ouvrages de M. d'Anville", Paris, Demanne [de Manne], 1802. - Jean-Baptiste d'Anville, "Orbis Veteribus Notus...Lettre de l'auteur à Messieurs du journal", "Journal des sçavans", Paris, Panckoucke, déc 1763, p. 818-821. - "Limite du monde connu au-delà du Gange", Mémoires de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, t. 32, Paris, Imprimerie royale, 1768, p. 604-626. - "Recherches géographiques et historiques sur la Sérique des Anciens", Mémoires de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, t. 32, Paris, Imprimerie royale, 1768, p. 573-603
    Échelle : Mensurae itinerariae:1000 milliaria romana, Hexapodis 756 definita [= 8,7 cm], 10 000 Stadia Graeca Olympica, quorum octo aequant Milliarium [= 11 cm], 10 000 Stadia, quorum decem intra Milliarii spatium continentur [= 8, 8 cm], 10 000 Stadia circiter 1100 intra unius Gradus spatium continentur [= 6 cm], 300 Parasangae Persicae, tria aequantes Milliaria [=7, 9 cm], 300 Schoeni Aegyptiaci, quatuor aequantes Milliaria = 10, 5 cm], 600 Leucae Gallicae, Passuum Romanorum 1500 [= 7, 9 cm], 300 Leucae Francicae, Hexapodarum 2500 [= 8, 6 cm]
    Édition : [Paris] : "Apud Auctorem" [d'Anville] , "MDCCLXIII" [1765, modifiée en 1776]
    Dédicataire : Louis-Philippe d' Orléans (1725-1785)
    Marchand : Jean-Baptiste Bourguignon d' Anville (1697-1782)
    Autre : Jean-Baptiste Bourguignon d' Anville (1697-1782), Guillaume-Nicolas Delahaye (1727-1802), Gravelot (1699-1773)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40580736x]
  • Première partie de la carte d'Europe comportant la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et les Isles Britanniques, publiée sous les auspices de Monseigneur Louis Philippe d'Orléans, ...

    Description matérielle : 2 flles avec limites en coul. assemblées : 825 x 1000
    Description : Note : Titre en haut de la carte dans un cartouche orné, décoré de figures mythologiques de Minerve, Neptune et Mars dessiné par H. Gravelot et gravé par N. Le Mire. - Un autre ex. en noir de la flle Sud est conservé sous la cote : Ge DD 2987 B(168)
    Échelle : 80 lieues françoises de 3000 pas géométriques ou de 2500 toises [=Om. 135 ; 1:2 849 000 environ]
    Édition : Paris : l'Auteur , 1754
    Autre : Jean-Baptiste Bourguignon d' Anville (1697-1782), Guillaume-Nicolas Delahaye (1727-1802), Gravelot (1699-1773)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40608135c]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Noël Le Mire (1724-1800)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Le temple de Gnide / par Montesquieu ; [figures gr. par Le Mire], 1794
  • Ouvrages de reference : Bénézit, 1999
  • Catalogues de la BnF : BnF Estampes, Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / par Yves Sjöberg, 1977, Tome XIV, Legras (Les)-Lequien, p. 91-233

Autre forme du nom

  • Noël Lemire (1724-1800)

Biographie Wikipedia

  • Noël Le Mire, né le 20 novembre 1724 à Rouen et mort le 30 ventôse an IX à Paris, est un dessinateur et graveur français.Né sur la paroisse de Saint-Maclou, Noël Le Mire étudia l’art du dessin à l’école de dessin et de peinture de sa ville natale, dirigée par Descamps avant d’aller à Paris, où il devint l’élève de Le Bas où il remporta le premier prix du modèle au concours d’août 1750.Le Mire, dont le burin était fin et spirituel, a su rendre avec une grande perfection les tableaux de Teniers, d’après lesquels, à l’exemple de son maître, il aimait à s’exercer. Le Mire réussit surtout dans la vignette, et celles qu’il grava pour les Contes de La Fontaine, édition dite des Fermiers-Généraux, pour les Métamorphoses d’Ovide et le Temple de Gnide, sont fort estimées des amateurs.Habile graveur, Le Mire avait également beaucoup de talent pour l’exécution des petits portraits et on distingue ceux de Henri IV, de Frédéric le Grand, de Joseph II et de Louis XV pour leur fini précieux. Il a illustré le Décaméron de Boccace, les Œuvres de Pierre Corneille, de Racine, de Crébillon, de Voltaire, de Rousseau, les Fables de La Fontaine d’après les dessins de Jean-Baptiste Oudry.Les autres œuvres de ce graveur se composent de marines et de paysages ; des portraits de Jeanne d'Arc, de Washington, du marquis de Lafayette, de Piron, de Crébillon, de Mademoiselle Clairon, couronnée par Melpomène, d’un Saint Sébastien, d’après Parmesan, de Jupiter et de Danaé, d’après le Carrache, de la Mort de Lucrèce, d’après André del Sarte, de Latone vengée, de la Vue du mont Vésuve, tel qu’il était en 1757, des Nouvellistes flamands et l’Étang du château de Teniers, de la Curiosité ou la Lanterne magique, des Restes d’un temple de Vénus dans l’île de Nisida, de l’Arc-de-Triomphe de Titus, et du Partage de la Pologne ou le Gâteau des Rois. Curieuse, cette dernière estampe composée et exécutée par Le Mire est aujourd’hui de la plus grande rareté. La planche en était à peine terminée, que l’autorité supérieure en ordonna la destruction. Toutefois, le lieutenant-général Sartine, qui estimait Le Mire, lui accorda un délai de vingt-quatre heures, dont celui-ci se hâta de profiter pour faire tirer un certain nombre d’épreuves avant la destruction de la planche. Une de ces épreuves se trouve à la bibliothèque de Rouen, collection Leber.Noël Le Mire a illustré les belles éditions de Voltaire et de Jean-Jacques Rousseau. Ses derniers ouvrages font partie de la magnifique collection dite Galerie de Florence.Le Mire était membre associé des académies de Rouen (1769), de Vienne (1768) et de Lille (1783). Le frère puiné de Le Mire, Louis, a été son élève pour la gravure. Il a également formé une de ses sœurs ainsi que Jean-Pierre Houël.

Pages équivalentes