Alassane Dramane Ouattara

Image non encore disponible
Pays :Côte d'Ivoire
Langue :français
Sexe :masculin
Note :
Docteur en sciences économiques, Université de Pennsylvanie, Philadelphie (États-Unis). - Homme politique ivoirien. - Élu Président de la République de Côte d'Ivoire en 2011
ISNI :ISNI 0000 0000 8761 4865

Ses activités

Préfacier2 documents1 document numérisé

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Alassane Dramane Ouattara

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Alassane Dramane Ouattara : destin et liberté / Abdou Touré, impr. 2008
  • RDR (2009-03-03)

Biographie Wikipedia

  • Alassane Dramane Ouattara, souvent désigné sous ses initiales « ADO », né le 1er janvier 1942 à Dimbokro, est un homme d'État ivoirien. Il est président de la République de Côte d’Ivoire depuis le 6 mai 2011.Économiste de profession ayant notamment travaillé au FMI, il est Premier ministre de Côte d’Ivoire de 1990 à 1993, période pendant laquelle il assainit les finances publiques du pays et relance l’économie au prix d’une politique de rigueur budgétaire. Il est élu en 1999 à la tête du Rassemblement des républicains (RDR), mais ne peut se présenter aux élections présidentielles de 1995 et 2000 à cause du concept d’ivoirité. Candidat à l'élection présidentielle de 2010, il est élu président de la République avec 54,1 % des voix selon la commission électorale indépendante et la quasi-totalité de la communauté internationale. Il exerce pleinement ses fonctions de chef d'État depuis l'arrestation de Laurent Gbagbo, qui refusait de quitter le pouvoir. Son investiture, qui officialise cet état de fait, a lieu le 21 mai 2011.Depuis lors, il conduit une politique libérale et interventionniste visant à relancer l'économie du pays après la grave crise postélectorale que celui-ci a connu, produisant une forte croissance économique. Son administration investit également dans la réhabilitation de l'ensemble des infrastructures, et encourage les investissements dans le pays et le développement des TPE et PME. Alassane Ouattara est cependant critiqué pour sa gestion de l'armée et de la justice, accusées par les partis d'opposition de perpétrer des exactions contre des partisans de son prédécesseur et de se livrer à une « justice des vainqueurs ».

Pages équivalentes