Jean-Baptiste-Thomas Martinenq (16..-1758)

Illustration de la page Jean-Baptiste-Thomas Martinenq (16..-1758) provenant de Wikipedia
Pays : France
Langue : français
Sexe : masculin
Naissance : 16..
Mort : Paris, 09-03-1758
Note :
Doyen de la Faculté de médecine de Paris
Autre forme du nom : Joannes-Baptista-Thomas Martinenq (16..-1758)
ISNI : ISNI 0000 0000 6983 3757

Jean-Baptiste-Thomas Martinenq (16..-1758) : œuvres (30)

Auteur du texte (22)

Mémoire pour les doyens et docteurs-régents de la Faculté de médecine... de Paris, contre les docteurs-régens de la même Faculté opposants aux décrets des 15 octobre et 20 novembre 1749... [Signé : J.-B.-T. Martinenq.]
La supériorité des medecins sur les chirurgiens, prouvée par les loix et les usages de toute l'Europe
Du Droit que les medecins ont d'assister & d'opiner aux examens & receptions des maîtres chirurgiens.
Reponse au dernier memoire de M. le premier chirurgien, contenant 51 pages in-4°. Et à l'ecrit intitulé, "Examen impartial".
Representations faites au Roy par la Faculté de médecine de Paris : avec les plaintes des provinces sur le desordre general introduit par les chirurgiens dans l'exercice de la médecine, de la pharmacie & de la chirurgie.
La Subordination des chirurgiens aux médecins, démontrée par la nature des deux professions et par le bien public. [Signé : J.-B.-T. Martinenq.]
Mémoire servant de représentations à nosseigneurs du Parlement, pour les doyen & docteurs-régens de la Faculté de médecine en l'Université de Paris. Au sujet de quelques dispositions testamentaires du sieur de la Peyronie, premier chirurgien du Roy.
Remarques sur la subordination des chirurgiens aux médecins, en général, et sur celle qui est établie à la Cour, en particulier. [Signé : J.-B.-T. Martinenq.]
[Supplique des doyen et docteurs-régens de la Faculté de médecine de Paris tendant à faire déclarer faux par le Roi deux décrets produits par les chirurgiens aux fins de s'ouvrir les portes de la Faculté. Signé : J.-B.-T. Martinenq, Bontoux, avocat.]
Troisieme memoire pour les doyen & docteurs régens de la Faculté de médecine en l'Université de Paris. Contre le sieur Pichaut de la Martiniere, premier chirurgien du Roy, & les prévôts & communauté des maîtres chirurgiens-jurés de Paris pour servir de réplique au mémoire des chirurgiens contenant deux cent soixante et quatre pages.
Représentations sur la déclaration du roy,du 23 avril 1743.
Requête au Roy, pour les doyen & docteurs-régens de la Faculté de médecine en l'Université de Paris. Contre le premier chirurgien du Roy, & contre les prevôts & communauté des chirurgiens-jurés de Paris
Requête au Roy, pour les doyen & docteurs-régens de la faculté de médecine en l'Université de Paris. Contre le premier chirurgien du roy, & contre les prevôts & communauté des chirurgiens-jurés de Paris. Sur le faux des articles, que les chirurgiens qualifient de statuts de leur communauté. Avec le mémoire & la consultation sur le faux
Decret de la faculté de médecine de l'université de Paris. Du 28 janvier 1747.
Requête au Roy pour les doyen et docteurs-régens de la Faculté de médecine en l'Université de Paris, contre le premier chirurgien du Roy et contre les prévôts et communauté des chirurgiens-jurés de Paris sur le faux des articles que les chirurgiens qualifient de Statuts de leur communauté, avec le mémoire et la consultation sur le faux. [Signé : J.-B.-T. Martinenq, Bontoux, avocat.]
Premier mémoire pour les doyen et docteurs régents de la Faculté de médecine en l'Université de Paris contre le sieur François de La Peyronnie,... et contre la communauté des maîtres chirurgiens-jurés de Paris, en réponse à leur mémoire inséré dans l'arrêt du conseil du 26 octobre 1743. [Signé Me Bontoux, avocat]
Requête au Roy pour les doyen et docteurs-régens de la Faculté de médecine en l'Université de Paris. Contre le Sieur de La Peyronnie, écuyer, premier chirurgien du Roy, et contre la communauté des chirurgiens-jurés de Paris,... [signé : Me Bontoux, avocat]
Second mémoire pour les doien et docteurs-régens de la Faculté de médecine en l'Université de Paris. Contre le sieur de La Peyronie, premier chirurgien du Roy et les prévôts et communauté des maîtres chirurgiens-jurés de Paris. [Signé Me Bontoux, avocat]
Mémoire pour les doyen et docteurs-régens de la faculté de médecine en l'Université de Paris, demandeurs. Contre les prévôts et communauté des maîtres chirurgiens jurés, défendeurs, et encore contre Jean Berdolin, Bonaventure Fournier, & autres aspirans en chirurgie, intervenans
An morbi a solidorum tritu ? (Praes. Philippo Hecquet. Cand. Joanne Baptista-Thoma Martinenq.)
An nutriendorum aegrotantium alia quam os via ? (Praes. Urbano Leaulté. Cand. Joanne Baptista-Thoma Martinenq.)
Est-ne humor acidus @ opifex ? (Praes. Hyacintho Theodoro Baron. Cand. Joanne-Baptista Thoma Martinenq.)

Rédacteur (6)

La Nécessité de maintenir dans le royaume les écoles de chirurgie, qui y sont établies, dans les facultés et colléges de médecine.
Au Roy.
Les Prétextes frivoles des chirurgiens, pour s'arroger l'exercice de la medecine, combattus dans leurs principes et dans leurs conséquences.
Relation de ce qui se passa dans l'Université de Paris l'an 1576, au sujet des chirurgiens
Remarques sur la subordination des chirurgiens aux médecins, en général : et sur celle qui est etablie à la cour en particulier.
La Subordination des chirurgiens aux medecins, démontrée par la nature des deux professions et par le bien public.

Éditeur scientifique (1)

Codex medicamentarius, sive Pharmacopoea Parisiensis

Traducteur (1)

Les Prétextes frivoles des chirurgiens pour s'arroger l'exercice de la médecine, combattus dans leurs principes et dans leurs conséquences.

Voir aussi (4)