Fritz Thyssen (1873-1951)

Pays :Allemagne
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Styrum, Mülheim an der Ruhr (Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Allemagne), 09-11-1873
Mort :Buenos Aires (Argentine), 08-02-1951
Note :
Industriel. - Membre du NSDAP, il a été un des plus généreux donateurs de Hitler, dès 1923, mais quitte l'Allemagne lors de la Nuit de cristal (1938) pour la France, il sera livré aux Allemands par le gouvernement de Vichy et interné au camp de concentration de Sachsenhausen. - Après la guerre il émigre en Argentine en 1950 après avoir reconnu son implication dans la montée du nazisme et versé des indemnités aux victimes du national-socialisme. - Fils de August Thyssen (1842-1926)
Domaines :Économie politique. Travail
Histoire de l'Europe
ISNI :ISNI 0000 0001 0947 3961

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • I paid Hitler

    Description matérielle : 319 p.
    Édition : London : Hodder and Stoughton , 1941
    Préfacier : Emery Reves (1904-1981)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb314683037]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Fritz Thyssen (1873-1951)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Membre de

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : I paid Hitler, /by Fritz Thyssen ; [translated from the original by Cesar Saerchinger ; foreword by Emery Reves], 1941
  • Ouvrages de reference : Zwischen Mitschuld und Widerstand : Fritz Thyssen und der Nationalsozialismus / Günther Brakelmann, 2010
  • Catalogues de la BnF : Die deutsche Bibliothek (2010-10-01)

Biographie Wikipedia

  • Fritz Thyssen (9 novembre 1873 - Buenos Aires, 8 février 1951) est un industriel allemand, fils et héritier du sidérurgiste August Thyssen. Il s'associe très tôt au parti nazi d'Adolf Hitler dont il est l'un des plus généreux donateurs. Bien que favorable à la politique anticommuniste des nazis, il n'adhère pas à leur antisémitisme et fuit l'Allemagne lors de la nuit de Cristal. Livré par le régime de Vichy aux Allemands, il est incarcéré au camp de Sachsenhausen. À la dénazification, il reconnaît son implication dans la montée du nazisme et verse une indemnité aux victimes de la guerre. Il émigre en 1950 à Buenos Aires où il meurt.

Pages équivalentes