Ûliâ Volodimirívna Timošenko : nom d'alliance

Image non encore disponible
Pays :Ukraine
Langue :ukrainien
Sexe :féminin
Note :
Femme politique et femme d'affaires
Autres formes du nom :Юлiя Володимирівна Тимошенко (ukrainien)
Ioulia Volodymyrivna Tymochenko (ukrainien)
ISNI :ISNI 0000 0000 7872 857X

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Ûliâ Volodimirívna Timošenko

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : La princesse du gaz : espions, amours et corruption, enquête sur Ioulia Timochenko, ex-Premier ministre d'Ukraine / Frank Schumann ; traduit de l'allemand par Véronique Grosjean avec la participation d'Élisabeth Guillot, 2013
  • Ouvrages de reference : Bibliothèque nationale de Russie (2013-07-02)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service russe, 2013-07-02

Autres formes du nom

  • Юлiя Володимирівна Тимошенко (ukrainien)
  • Ioulia Volodymyrivna Tymochenko (ukrainien)

Biographie Wikipedia

  • Ioulia Volodymyrivna Tymochenko (ukrainien : Юлія Володимирівна Тимошенко, la transcription usuelle en français est « Timochenko », comme on peut le lire dans la presse francophone), née Hryhian (Grigyan) le 27 novembre 1960 à Dnipropetrovsk (RSS d'Ukraine), est une femme d'affaires et femme politique ukrainienne, d'origine russo-lettonne. Elle apprend la langue ukrainienne dans les années 1990.Femme d'affaires avec son mari depuis la perestroïka, elle fait fortune dans l'industrie gazière. Elle est élue députée au Parlement en 1996. Elle fonde, en 2001, le Bloc Ioulia Tymochenko (BIouT), une coalition de partis politiques de centre-droit la soutenant. Réputée charismatique, elle est remarquée pour son rôle dans la Révolution orange, une série de manifestations contre le résultat de l'élection présidentielle de 2004, que l'opposition considère comme falsifié.Viktor Iouchtchenko, porté à la présidence de l'Ukraine par la Révolution orange, nomme Ioulia Tymochenko Premier ministre le 24 janvier 2005, puis la limoge le 8 septembre suivant. Elle est à nouveau nommée Premier ministre le 18 décembre 2007. Ses deux mandats sont marqués par une forte rivalité avec le président Iouchtchenko, son ancien allié dans la Révolution orange. Candidate du BIouT à l'élection présidentielle de 2010, elle est la première femme à être présente au second tour d'une élection présidentielle en Ukraine. Avec 45,47 % des suffrages, elle est défaite par Viktor Ianoukovytch, qui réunit 48,95 % des voix. Son gouvernement est renversé le 3 mars 2010, à la suite d'un vote de confiance du Parlement ukrainien. Elle prend alors la tête de l'opposition.En 2011, Ioulia Tymochenko est placée en détention et condamnée à sept ans d'emprisonnement pour abus de pouvoir dans le cadre de contrats gaziers signés entre l'Ukraine et la Russie en 2009. Pour ses partisans et les gouvernements occidentaux, cette condamnation et les autres poursuites judiciaires engagées contre elle sont le résultat de motivations politiques après l'élection de Ianoukovytch. Ioulia Tymochenko est libérée le 22 février 2014, à la suite d'un important mouvement de contestation qui conduit à la destitution de Viktor Ianoukovytch. Candidate à l'élection présidentielle de mai 2014, elle est battue par Petro Porochenko. Le mois suivant, elle est réhabilitée par la Cour suprême de l'Ukraine dans l'affaire des contrats gaziers.

Pages équivalentes