Vicente de Millis (imprimeur-libraire, 154.?-16..?)

Pays : Espagne
Sexe : masculin
Naissance : 154.
Mort : 16..
Activité commerciale : Imprimeur libraire
Note :
Fils de l'imprimeur-libraire Guillaume de Millis, auquel il succède en 1559 à Medina del Campo, bien qu'encore mineur. Frère du libraire de Medina Jerónimo de Millis. L'année suivante, il donne à son oncle, le libraire de Lyon Jacques de Millis, dont il devient "facteur", le pouvoir d'engager sa responsabilité commerciale. Sur un document de 1566, il se qualifie lui-même libraire. En 1568, il rachète le matériel typographique de l'imprimeur Mateo del Canto. Imprime à son nom à Medina de 1570 à 1572, date à laquelle il est poursuivi pour dettes. S'établit ensuite à Salamanque, où il travaille jusqu'en 1579 au moins, à son compte ainsi que pour Lucás et Julio Giunta (Junta), qui disputent alors à Christophe Plantin le monopole du marché espagnol des livres liturgiques (le "Nuevo Rezado"). En 1576, il suit les Giunta à Madrid. Par la suite, il aurait continué à travailler pour eux à Madrid, laissant l'atelier de Salamanque à son fils Juan Godínez de Millis, les impressions à son nom s'y poursuivant cependant jusqu'en 1579 au moins. On le prétend quelquefois attesté en activité à Salamanque jusqu'en 1614. Est aussi l'auteur d'une traduction en castillan des "Heures de récréation" de Louis Guichardin, publiée en 1586, et d'une traduction des nouvelles de Matteo Bandello (d'après une version française), publiée aux frais de son fils en 1589
Autres formes du nom : Vincentius de Millis (imprimeur-libraire, 154.?-16..?) (latin)
Vicente Millis de Tridino (imprimeur-libraire, 154.?-16..?)
Vicente de Millis Godínez (imprimeur-libraire, 154.?-16..?)

Vicente de Millis (imprimeur-libraire, 154.?-16..?) : œuvres (2)

Imprimeur-libraire (1)

"Hispania victrix". Historia en laqual se cuentã muchas guerras succedidas entre christianos et infideles... compuesta por Pedro de Salazar...

Voir aussi (2)