Dates incertaines

Auteurs nés entre 1301-14001174 documents

Auteurs morts entre 1301-14001317 documents

Organisations créées entre 1301-1400280 documents

  • Abbaye de Bénédictines fondée en 1358 sous la direction de l'abbaye Notre-Dame de Lérins. Unie au prieuré de Saint-Honorat des Aliscamps d'Arles

    Cottineau cite la présence de Minimes dans cette abbaye au XVIIe siècle, alors que des sources archivistiques continuent de signaler l'occupation des lieux par les Bénédictines au moins jusqu'en 1770

  • Abbaye de Clarisses Urbanistes fondée en 1309 par Philippe le Bel, pour 60 religieuses venues de Longchamp, Saint-Marcel de Paris, et Sainte-Catherine de Provins. Sainte Pétronille en fut la première abbesse. La communauté fut dispersée entre 1790 et 1792, l'abbatiale démolie en 1795, l'abbaye transformée en entrepôt. De 1923 à 1982 l'évêché de Beauvais réhabilita les lieux et en fit une école privée. Depuis 1984 l'abbaye est devenue centre culturel, propriété du club du Vieux Manoir

  • Organisme mentionné dès 1290, qui ne groupa d'abord que des peintres. Ses premiers statuts (1391) lui conféraient le droit de s'opposer au travail des peintres non agréés selon les usages corporatifs. Augmentée, en 1613, de la communauté des sculpteurs, la confrérie obtint, en 1622, la révision de ses statuts. Elle combattit âprement l'Académie royale de peinture, fondée en 1648, et s'intitula alors Académie de Saint-Luc. Elle fut abolie en 1777

  • Fondée en 1323 comme une association privée, la Compagnie du gai savoir instaure dès le XIVe siècle un concours de poésie à Toulouse. - En 1515 devient Académie des jeux floraux. Par lettres patentes du 26 sept. 1694, elle est érigée en Académie royale. - Reconnue d'utilité publique par décret du 1er mars 1923, elle opère depuis des siècles le maintien de la culture régionale

  • Confrérie religieuse de Bologne, fondée en 1336

  • Réunion des trois ordres d'une province en assemblée régulièrement constituée, périodiquement convoquée et possédant certaines attributions politiques et administratives, dont la principale était le vote de l'impôt

  • Assemblée réunie de novembre 1380 à mai 1381 à Medina del Campo, Espagne, pour examiner les arguments d'Urbain VI et de Clément VII, le pape et l'antipape élus simultanément en 1378

  • Réfugiés en France sous l'Ancien Régime après les persécutions d'Elisabeth 1ere, et principalement à Paris où ils ouvrirent un monastère de 1611 (ou 1618, selon les sources) à la Révolution. En 2001 la congrégation compte 13 abbayes pour 369 religieux. Elle fait partie des Bénédictins confédérés, fondés en 1893

Organisations ayant cessé d'exister entre 1301-140023 documents

  • Une abbaye fut fondée à Chalais (commune de Voreppe, Isère) sous le vocable de Notre-Dame et Saint-Jean-Baptiste, au début du XIIe siècle, par saint Hugues, évêque de Grenoble. Les moines observaient la Règle de saint Benoît. Une douzaine de monastères s'affilièrent à Chalais pour former un nouvel ordre religieux, qui reçut en 1148 une «Carta caritatis» (Charte de charité) comparable à celle de Cîteaux

    L'Abbaye Notre-Dame et Saint-Jean-Baptiste de Chalais ayant renoncé en 1304 à la Règle de saint Benoît pour devenir une Chartreuse, l'Ordre de Chalais n'a guère survécu que dans deux monastères dont le principal est l'Abbaye de Boscodon, qui devint ainsi chef d'ordre

    Ce monastère fut définitivement supprimée comme maison religieuse en 1580, et uni à la Grande-Chartreuse. - Les bâtiments, vendus sous la Révolution, furent acquis par Lacordaire en 1844 pour y installer une maison d'études dominicaine

  • Fondée par saint Chaffre sous le vocable de saint Michel, auquel fut ensuite substitué celui de saint Martin. - Abbaye de Bénédictins détruite vers 840 et restaurée vers 930. - Affiliée à l'Ordre de Cluny à partir de 1076

    En fondant le Diocèse de Tulle et en lui donnant pour siège l'Abbaye Saint-Martin, Jean XXII transforma cette communauté monastique en chapitre cathédral. - Ce chapitre resta soumis à la Règle de saint Benoît jusqu'à sa sécularisation (1514-1516)

  • Abbaye de Bénédictins. Devient en 1317 le Chapitre cathédral du Diocèse fondé par Jean XXII

  • Assemblée réunie de novembre 1380 à mai 1381 à Medina del Campo, Espagne, pour examiner les arguments d'Urbain VI et de Clément VII, le pape et l'antipape élus simultanément en 1378

  • Premier établissement de l'Ordre de Grandmont (à Muret, commune d'Ambazac), abandonné en juin 1125 pour Grandmont. - Une celle fut peu après rétablie à Muret, sous la dépendance du Prieuré Saint-Michel de Grandmont ; elle fut unie à ce dernier par la bulle de novembre 1317 qui fait de Grandmont une abbaye. - La Celle Notre-Dame de Muret continua-t-elle d'exister ensuite ?

  • Compagnie familiale de marchands florentins fondée en 1300 et fermée en 1343

  • Concile réunissant les provinces ecclésiastiques d'Aix, Arles et Embrun

  • Sorte d'Assemblée des notables convoquée par Philippe VI pour apaiser les conflits de compétence entre juridiction laïque (baillis et sénéchaux royaux) et juridiction ecclésiastique (officialités) en matière temporelle. Composée d'évêques, de barons et de gens du Parlement, cette Assemblée au rôle consultatif, convoquée le 1er septembre 1329, tint plusieurs réunions à Vincennes et Paris

  • Après, la défaite de l'armée française à Paris, le 19 septembre 1356, des Etats généraux des pays du langue d'Oil sont réunis le 17 octobre 1356 dans le couvent des Cordeliers. Cette assemblée était consitituée de 800 personnes, dont 400 députés des villes. Immédiatement, un courant d'opposition au pouvoir royal s'affirme sous la conduite d' Étienne Marcel, prévôt des marchands de Paris et de Robert le Coq, évêque de Laon. Les états décidèrent de créer une commission de quatre-vingts membres qui élabora un programme de revendications, notamment l'épuration du Conseil du dauphin Charles, fils de Jean II le Bon

  • Réunion des Etats généraux des pays d'Oil à Paris demandée par Jean II le Bon pour obtenir des subsides dans la guerre contre les Anglais

Œuvres créées entre 1301-1400490 documents

  • Genre musical: mélodie

    Connu par 18 manuscrits, attribué à Peter von Arberg par le "Kolmarer Liederhandschrift" (Munich, Staatsbibliothek, cgm 4997). - Existe des versions en haut-allemand et en moyen bas-allemand. - Cité dans la "Chronique de Limbourg" en 1356. - Le texte n'est probablement pas de Peter von Arberg lui-même, il s'agit vraisemblablement d'un contrafactum pieux d'une composition de Peter von Arberg

    Date de composition : ca 1350-56

  • Hugolin de Monte-Giorgo est considéré comme l'auteur par certains, comme le compilateur par d'autres. Une autre personne semble être intervenue dans la réd. de la 2e partie

    Ensemble de récits consacrés à saint François d'Assise et à ses compagnons, divisé en 76 chapitres dans les éd. modernes. - Conservé dans 20 ms

  • D'après un auteur anonyme

    Date de composition : ca 1400

  • Extrait du Llibre vermell de Montserrat

    Date de composition : ca 1390-1400

  • Genre musical: chanson polyphonique

    Date de composition : ca 1400

  • Traité de théologie antipalamite contre Jean VI Cantacuzène. - Ms unique : Biblioteca apostolica vaticana, Cité du Vatican, Ms Vaticanus gr. 1096, f. 65-148. - Ed. princeps, 2012

  • Traité théologique contre la doctrine palamite. - Ms : Bibl. Ambrosiana, Milan (Ambrosianus gr. D 28 sup., olim 223, ff. 107-141). - Ed. princeps, 2012

  • Attribué à Jean de Justice, par V. Pezet en 1851, à un anonyme de Bayeux, par d'autres

    Poème en octosyllabes. Lors du Jugement dernier, la Vierge prend la défense du genre humain contre les accusations de Satan. - Adaptation amplifiée d'une oeuvre latine, le "Processus Sathanae", attribuée à tort au jurisconsulte Bartolo. - Ms : BM, Évreux (ms. 8). - Sur le ms, précède le poème "La Chapelle de Bayeux", avec lequel il a une conclusion commune. - Adaptation dramatique de ce texte sous le titre : "Mystère de l'advocacie Nostre-Dame"

  • Genre musical: liturgie

    Conservé dans l'Old Hall manuscript (Londres, British Library, Add. 57950) où il porte le no 142

    Date de composition : ca 1400

  • Genre musical: virelai

    Virelai. - Date de composition : ca 1400

    Existe aussi en tant que motet, avec les parols latines "O beatum incendium"

Œuvres terminées entre 1301-140065 documents

  • Hugolin de Monte-Giorgo est considéré comme l'auteur par certains, comme le compilateur par d'autres. Une autre personne semble être intervenue dans la réd. de la 2e partie

    Ensemble de récits consacrés à saint François d'Assise et à ses compagnons, divisé en 76 chapitres dans les éd. modernes. - Conservé dans 20 ms

  • Attribué à Jean de Justice, par V. Pezet en 1851, à un anonyme de Bayeux, par d'autres

    Poème en octosyllabes. Lors du Jugement dernier, la Vierge prend la défense du genre humain contre les accusations de Satan. - Adaptation amplifiée d'une oeuvre latine, le "Processus Sathanae", attribuée à tort au jurisconsulte Bartolo. - Ms : BM, Évreux (ms. 8). - Sur le ms, précède le poème "La Chapelle de Bayeux", avec lequel il a une conclusion commune. - Adaptation dramatique de ce texte sous le titre : "Mystère de l'advocacie Nostre-Dame"

  • Fresques réalisés dans le Palazzo pubblico à Sienne

  • Genre musical: motet

    Motet isorythmique. - Attribution incertaine. - Figure dans "Le roman de Fauvel" : Paris, Bibliothèque nationale de France, ms. fr. 146. - Date de composition : ca 1315-1316

  • Chronique historique de l'Irlande couvrant des origines à 1349, établie par compilation jusqu'à 1332, puis composition originale. - MsTrinity College, Dublin (Ms 574) ; British library, Londres (Add. 4789) ; Bodleian library, Oxford (Rawlinson B496 ; Laud Misc. 614)

  • Bassin en laiton martelé au décor gravé, incrusté d'argent engravé et d'or, réalisé vers 1330-1340 en Syrie ou en Égypte par le dinandier Muhammad ibn al-Zayn. - Fit partie du trésor de la Sainte-Chapelle de Vincennes, fut transféré au musée du Louvre après la Révolution

  • Roman. - Première partie de la version en prose du "Trojanerkrieg" de Konrad von Würzburg (1220?-1287)

  • Collection de poésies dont on distingue 2 groupes : le premier constitué d'éloges en l'honneur de différents événements, le deuxième composé de poèmes sur des thèmes plus personnels

  • Chaire sculptée en marbre et porphyre ; hauteur 461 cm. - Signée et datée

  • Chronique couvrant les débuts de la Guerre de Cent ans (1340-1368). - Connue par 7 ms dont : BnF, Paris (Lat. 11729, XIVe s. ; Lat. 13703-13704, fin XVe s.)

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données