Auteurs nés en 155599 documents

Auteurs morts en 155570 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 155522 documents

  • Devise(s) : Malorum oblivionem solatium curarum afferunt

    Compositeur et imprimeur-libraire. - Originaire du diocèse de Langres. - Chantre à la Cappella Giulia de Rome (1552-1554)

  • Originaire de La Guillotière (Lyon). Admis habitant de Genève en août 1564. Interdit d'exercice à Genève entre mars et déc. 1569 pour avoir fait baptiser son fils dans la religion catholique durant son séjour à Lyon. Meurt entre juin 1570 et mai 1572

  • Libraire. - Attesté comme libraire dès 1542, ne commence à publier qu'à partir de 1555, après son mariage avec la veuve du libraire Eustache Barricat

  • Libraire ordinaire suivant la Cour

    Semble avoir travaillé en association avec la libraire Barbe Regnault, veuve d'André Berthelin, et à la même adresse

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : Egenolf ; Egenolph. - Imprimerie-librairie. - Margarethe Karpf(f) (m. 1577), veuve de Christian Egenolff, lui succède en fév. 1555 avec l'aide de son beau-frère Lorenz Egenolff, sous la raison "Héritiers de Christian Egenolff". Transmet l'imprimerie-librairie, en 1572, aux autres héritiers, à savoir ses filles Barbara (m. 1603), Magdalena (m. 1567), Maria (m. 1624), et leurs maris respectifs, le théologien et enseignant Johann(es) Cnip(p)ius Andronicus (m. 1586), le poète et médecin de la ville de Francfort Adam Lonicer (1528-1586) et l'orfèvre francfortois Paul Steinmeyer (m. 1586), lesquels publieront également sous leurs noms ; tandis que Judith, fille du pasteur Christian Egenolff (1528-1566), petite-fille de l'imprimeur-libraire Christian Egenolff, et épouse de l'imprimeur lyonnais Jacques Sabon (m. 1580), recueille la fonderie de caractères de son grand-père

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : Estiene. - Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi pour les langues "hébrée, chaldée, grecque, latine et françoise" (1561). - Deuxième fils de Robert I Estienne qui le déshérite à cause de sa fidélité au catholicisme. En 1570 il se convertit au protestantisme et s'installe définitivement à Genève dont il devient habitant. Également auteur de quelques poésies. Meurt avant le 11 sept. 1571. De nombreuses éditions continuent à paraître sous son nom jusqu'en 1588. Sa veuve Denise Barbé lui succède, puis le deuxième époux de celle-ci, Mamert Patisson

  • En 1562-1563 a travaillé en association avec Giovanni Bonadio, et vraisemblablement avec d'autres imprimeurs

  • Version

    Imprimeur-libraire. - Vraisemblablement fils de l'imprimeur parisien Jean de Harsy, dont la veuve Valérienne Mallet se remarie avec l'imprimeur-libraire Nicolas Buffet, chez qui Olivier de Harsy se forme. Épouse en janv. 1555 Anne Gromors, veuve successivement des libraires parisiens Louis Bégat et Jean Gueullart. Décédé le 30 août 1584 ; sa veuve lui succède avant de décéder à son tour le 31 oct. suivant

  • Version

    Imprimeur-libraire ; fondeur de caractères. - Fils de l'imprimeur-libraire parisien Pierre I Haultin. Exerce le métier de libraire à Paris à partir de 1555. Quitte Paris probablement pour des raisons religieuses pour s'installer d'abord à Lyon en 1560 puis à La Rochelle en 1571. Décédé en 1588 à La Rochelle. Son neveu Jérôme Haultin lui succède

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : Mallart. - Imprimeur-libraire. - Frère de l'imprimeur-libraire de Rouen Jean (I) Mallard ou fils de celui-ci. Succède à Jean Mallard, décédé en 1553, à l'adresse de celui-ci, "au portail des Libraires", dès déc. de la même année. A tenu deux boutiques, l'une à Rouen et l'autre à Caen. Publications connues de 1556 à 1558, puis, à une seconde adresse à Rouen, de 1574 à 1596. Marié avant 1560 à Madeleine Dufour. En oct. et nov. 1579, il fait partie d'un groupe de libraires rouennais en procès contre les imprimeurs de la ville, pour conserver leur "faculté [...] d'imprimer et faire imprimer en leurs maisons ou ailleurs". En nov. 1588, il doit se justifier devant le bailliage d'avoir, alors qu'il exerçait la charge de garde, admis à la maîtrise un "nommé Jehan Clou, combien qu'il ne feust ouvrier ny seust aulcune chose de libraire et imprimeur". En relations suivies avec l'officine Plantin-Moretus d'Anvers à partir de 1580 environ, il reste endetté vis-à-vis d'elle à la fin de son exercice. Décédé entre sept. et déc. 1596. Sa veuve se remarie au libraire Théodore Reinsart, originaire d'Anvers, qui prend la succession avant oct. 1597. D'après une déclaration du libraire Philippe-Esprit Mallard, citée dans l'arrêt du Conseil du 14 août 1739, Thomas I Mallard, frère de Jean (I) et d'Olivier Mallard, aurait eu un fils, également prénommé Thomas, qui se serait établi libraire à Avignon et y aurait fait souche

Personnes ayant cessé leur activité en 155519 documents

  • Variante(s) de prénom : Joannes. - Bourgeois de Paris. En juin 1548, achète la maison à l'enseigne du Soleil d'or, rue du Paon, avec son gendre Jean I Le Blanc, qui lui succédera vers 1556 à cette adresse. Travaille surtout pour les libraires parisiens Guillaume Godard et Guillaume Merlin, spécialisés dans les éditions liturgiques

  • Autre(s) graphie(s) : Bertheletus. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi (1530-1547) ; libraire et relieur du Roi. - Son ancien employé Henry Wykes lui succédera

  • Autre(s) graphie(s) : Bendoni, Bernardino de'; Bindonus, Bernardinus ; Bindonibus, Bernardinus de ; Bindonis, Bernardinus de. - Fils cadet d'Alessandro Bindoni. Condamné par contumace le 20 nov. 1551 à dix ans de bannissement hors de la république de Venise pour vente de livres prohibés ; sans doute mort pendant cet exil. À Padoue, a travaillé en association avec Giacomo Fabriano

  • Autre(s) graphie(s) : Chercelee, Mattheus. - Imprimeur-libraire. - Natif de Tours, fils d'un maître charpentier. A probablement été apprenti chez l'imprimeur-libraire de Tours Mathieu Latheron. Son frère Jean Chercelé lui achète l'imprimerie de ce dernier le 13 oct. 1522. À Beaumont-lès-Tours (aujourd'hui Tours), imprime pour et dans l'abbaye Notre-Dame de Beaumont en 1543

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : Egenolf ; Egenolph ; Egenolphus Hadamarius. - Imprimeur-libraire et fondeur de caractères ; imprimeur de musique ; à Marburg, imprimeur de l'université (1538). - Natif de Hadamar (Hesse). Après des études à l'université de Mayence de 1516 à 1519 environ, il se forme à l'imprimerie et à la fonderie de caractères. Travaille à partir de 1524 chez l'imprimeur de Strasbourg Wolfgang Köpfel avant d'ouvrir son propre atelier dans la même ville en 1528. Le transfère en 1530 à Francfort-sur-le-Main, dont il devient bourgeois en déc. 1530. Établit à Marburg une filiale, que tient son "Faktor" Andreas Kolbe. Décédé à Francfort en fév. 1555. Sa veuve, Margarethe Karpf(f) (m. 1577), lui succède avec l'aide de son beau-frère Lorenz Egenolff, avant de transmettre l'imprimerie-librairie, en 1572, aux autres "Héritiers de Christian Egenolff", à savoir ses filles Barbara (m. 1603), Magdalena (m. 1567), Maria (m. 1624), et leurs maris respectifs, le théologien et enseignant Johannes Cnip(p)ius Andronicus (m. 1586), le poète et médecin de la ville de Francfort Adam Lonicer (1528-1586) et l'orfèvre francfortois Paul Steinmeyer (m. 1586) ; tandis que Judith, fille du pasteur Christian Egenolff (1528-1566), petite-fille de l'imprimeur-libraire Christian Egenolff et épouse de l'imprimeur lyonnais Jacques Sabon (m. 1580), recueille la fonderie de caractères

  • Autre(s) graphie(s) : Gadaldino. - Imprimeur-libraire. - N'a d'abord travaillé que comme libraire, de 1522 à 1544. Arrêté, jugé et mis en prison en 1555 pour vente de livres hérétiques ; pendant sa détention, de 1555 à 1559, l'un de ses fils, Cornelio, reprend la direction de l'officine et publie sous la raison : "Nella stamperia dei Gadaldini". En 1559, il divise ses biens, de son vivant, entre ses deux fils, Agostino et Cornelio. Cornelio meurt en 1560 ; l'officine passe alors aux mains de ses héritiers mâles, et surtout de Paolo. Antonio serait mort "presque nonagénaire", le 6 avril 1568

  • Version

    Imprimeur. - Obtient un octroi d'imprimeur le 25 août 1552 pour exercer à Louvain en association avec Joannes Bathenius. En activité jusqu'en 1555 ; une veuve serait mentionnée à cette date

    Travaille en association avec Joannes Bathenius

  • Version

    Libraire ; poète ; musicien. - Originaire de Rouen ou de Caen. Passé à la Réforme vers 1540, il se réfugie à Genève en 1547. Également traducteur. De 1551 à 1553, correcteur d'imprimeur à Lyon et à Vienne, chez Balthazar Arnoullet, devenu son beau-frère

    En 1554 et 1555, associé à son neveu Guillaume Simon Du Bosc

  • Version

    Attesté imprimeur dès 1515-1516 à Lyon, il ne commence à publier sous son nom qu'en 1522 à Vienne. Veuve attestée en 1586

  • Association composée de Paolo Manuzio, troisième fils d'Aldo I Manuzio, et de ses frères

Organisations créées en 15558 documents

  • Collège d'éducation littéraire, scientifique et chevaleresque pour jeunes nobles, fondé par Camillo Paleotti en 1555, et établi à partir de 1586 à côté du "porto naviglio", tenu par des religieux Somasques ; il disparaît dans la seconde moitié du XVIIIème s.. - Emblème : un encensoir fumant. - Devises successives : "Olemus ut olem", "Passa il fumo, e l'odore dura", "Bene olens ardor"

  • A pour but, outre de promouvoir les activités artistiques et culturelles, de veiller à la conservation et à la mise en valeur du Theâtre olympique

  • Le collège créé en 1555 par les Jésuites devint une université en 1559

  • Paroisse supprimée de 1685 à 1843 environ. - Fusionne en 1907 avec l'Église libre d'Angers. - Temple installé depuis 1850 dans une chapelle médiévale. - Autre temple à Cholet depuis 1968. - Territoire paroissial actuel : tout le département du Maine-et-Loire, sauf la région de Saumur

  • Version

    Provinces du Sud des Pays-Bas bourguignons, qui demeurent sous domination espagnole jusqu'à la fin de la guerre de succession d'Espagne (Traité d'Utrecht en 1713, de Rastatt en 1714)

  • Compagnie créée pour le développement des relations commerciales entre l'Angleterre et la Russie

Organisations ayant cessé d'exister en 15556 documents

  • Double monastère bénédictin sous le patronage de la Vierge Marie. - Le monastère des femmes brûla en 1274 et ne fut pas reconstruit. - La communauté masculine subsista jusqu'en 1555, date à laquelle le monastère fut supprimé. - Le bâtiment appartint aux Jésuites d'Ingolstadt de 1589 à 1781. - En 1781, il passa à l'Ordre de Malte, et en 1808 à la Bavière

  • Monastère bénédictin établi au quartier de Galata (dit aussi de Pera), fondé sous la tutelle de la République de Gênes. - Sous le vocable de Sainte-Marie de la Miséricorde de 1362 à 1427, puis sous celui de Saint-Benoît. - Affilié à la Congrégation du Mont Cassin à partir de 1449/1450

    La communauté cessa d'exister en 1478, mais un procureur resta sur place jusqu'en 1555. - L'ancien Monastère Saint-Benoît fut occupé par des Dominicains de 1555 à 1560 ; par des Franciscains de 1560 à 1583 ; puis devint la Maison Saint-Benoît des Jésuites de 1583 à 1773, et enfin la Maison Saint-Benoît des Lazaristes

  • Version

    A partir de la seconde moitié du 14e siècle, les Pays-Bas bourguignons ont été progressivement formés (par conquête, acquisition, héritage) ; ils ont été unifiés en 1548 en tant que cercle de l'Empire : le cercle de Bourgogne ; le ressort territorial a varié ; après 1555, une scission se produit entre les provinces du Nord et celles du Sud

  • Réunion des états de l'Empire tenue à Augsbourg en 1555

  • Ancien monastère cistercien ayant cessé ses activités en 1555

  • Bibliothèque de l'ancien monastère cistercien. Les fonds sont depuis 1748 et 1770 en partie conservés à la bibliothèque universitaire de Erlangen-Nürnberg

Œuvres créées en 155535 documents

Œuvres terminées en 15557 documents

  • Auteur: Ignace de Loyola (saint, 1491-1556)

    Récit autobiographique dicté par Ignace de Loyola à Luiz Gonçalves da Câmara. - Originellement écrit en espagnol et italien puis trad. en latin

  • Manuscrit à peintures, avec des gloses en espagnol, réalisé vers 1555 en Nouvelle-Espagne. Les peintures représentent les Indiens de Coyoacán payant leur tribut

  • Genre musical: madrigal

    Auteur: Ghiselin Danckerts (151.?-1567?)

    Texte de l'Arioste, extrait d'"Orlando furioso". - 1re éd. dans le recueil : "Primo libro delle Muse, a quattro voci..." : Rome : A. Barrè, 1555

  • Auteur: Saint-Empire romain germanique

    Voir aussi Saint-Empire romain germanique. Reichstag (1555)

    Paix de religion entre catholiques et luthériens, signée à Augsbourg par Ferdinand 1er et les électeurs germaniques ; elle accordait la liberté de conscience aux luthériens, et consacrait la division religieuse de l'Allemagne, laissant aux princes la liberté d'imposer leur religion à leurs sujets (principe "cujus regio, ejus religio") ; elle resta le fondement de la situation ecclésiastique de l'Allemagne jusqu'en 1648. Proclamée le 25 sept. 1555 (Brockhaus), texte signé le 3 oct. (GLU)

  • Version

    Ouvrage à caractère mythologique et prophétique du XVIe s., ca 1545-1555 ("pop" = temps, "wuh" = livre), rédigé en quiché mais en caractères latins, par des Mayas Quichés alphabétisés, d'après des codex pictographiques et des traditions orales antérieures à la Conquête espagnole. Redécouvert au Guatemala au XVIIIe s. par Francisco Ximénez et traduit en espagnol. Connu par une copie de ce dernier. Ms : Newsberry libr., Chicago. - Première traduction en français en 1861

  • Genre musical: motet

    Auteur: Francisco Guerrero (1528-1599)

    1re éd. dans : "Sacrae cantiones..." : Séville : M. de Montodesca, 1555

  • Genre musical: motet

    Auteur: Francisco Guerrero (1528-1599)

    1re éd. dans : "Sacrae cantiones..." : Séville : M. a Montesdoca, 1555

Documents publiés en 1555747 documents

  • Achillis Bocchii Bonon. Symbolicarum quaestionum de universo genere quas serio ludebat libri quinque...

    Description matérielle : [20]-CCCXLVII-[41]p.
    Description : Note : Le cinquième f. porte la date : Bononiae nonis aprilib. MDLVI, comme l'exemplaire coté BNF Rés. p. z. 2504, mais le texte de ce même f. est différent.
    Édition : , 1555 [i.e. 1556]
    Auteur du texte : Achille Bocchi (1488-1562)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39169752c]
  • Ad Philippum et Mariam reges, de restituta in Anglia religione oratio. [Autore Antonio Florebello Mutinensi.]

    Description matérielle : In-4° , sign. A-D
    Édition : Lovanii : apud A. M. Bergagne , 1555
    Auteur du texte : Antonio Fiordibello (1510-1574)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30437263t]
  • Adversus Jacobi Sylvi Depulsionum anatomicarum calumnias pro Andrea Vesalio apologia... Renato Henero,... authore. Additus est et ipse Jacobi Sylvi Depulsionum libellus...

    Description matérielle : In-8° , XVI-135 p.
    Édition : Venetiis , 1555

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb305910517]
  • Aeliani Variae hystoriae libri XIIII. [Curante A. a Portonariis.]

    Description matérielle : In-4° , 92 p.
    Édition : Salmanticae : excudebat A. a Portonariis , 1555
    Auteur du texte : Élien le Sophiste (0170?-0235?)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb303979107]
  • Aeschinis oratoris atheniensis Epistolae, a Renato Guillonio,... latinae quidem factae, brevissimis vero argumentis et scholiis a studioso quodam obiter illustratae

    Description matérielle : In-4° , 18 ff.
    Édition : Parisiis : apud A. Wechelum , 1555
    Auteur du texte : Eschine (0389?-0314? av. J.-C.)
    Traducteur : René Guillon (1500-1570)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304050755]
  • Aeschyli,... Tragoediae sex... e greco in latinum sermonem, pro utriusque linguae tyronibus, ad verbum conversae, per Johannem Sanravium,...

    Description matérielle : In-8° , 281 p.
    Édition : Basileae : per J. Oporinum , 1555
    Auteur du texte : Eschyle (0525?-0456 av. J.-C.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30405190b]
  • Les Affections d'amour de Parthénius,... joinctes les Narrations d'amour de Plutarche, nouvellement mises en françoys par Jehan Fournier,...

    Description matérielle : In-8° , 117 p., lettrines gr.
    Édition : Lyon : par M. Bonhomme , 1555
    Auteur du texte : Parthénios de Nicée

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb310620487]
  • Les Affections d'amour... joinctes les Narrations d'amour, de Plutarque...

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Lyon , 1555
    Auteur du texte : Parthénios de Nicée
    Traducteur : Jean Fornier (1530?-1584?)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30450347k]
  • Les Affections de divers amans, faictes et rassemblées par Parthénius de Nicée et nonvellement ["sic"] mises en françoys [par Jehan Fornier]

    Description matérielle : In-8° , 47 ff.
    Description : Note : Même ouvrage que le précédent
    Édition : Paris : V. Sertenas , 1555
    Auteur du texte : Parthénios de Nicée

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31062050s]
  • Les Affections de divers amans, faictes et rassemblées par Parthénius de Nicée,... et nouvellement mises en françoys [par Jean Fornier]

    Description matérielle : In-8° , 46 ff.
    Édition : Paris : par G. Robinot , 1555
    Auteur du texte : Parthénios de Nicée

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb310620514]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données