Auteurs nés en 155885 documents

Auteurs morts en 155886 documents

  • Nonce apostolique à Venise (1554-1556). - Nommé archevêque de Milan en décembre 1556, il mourut avant d'avoir pris possession de son siège

  • Compositeur. - Inhumé le 17 novembre 1558

  • Médecin, professeur de médecine à l'Université de Turin

  • Conquistador. - Gouverneur de la Province de Pánuco, Mexique, en 1525

  • Botaniste et professeur de médecine

  • Libraire ; libraire juré (et garde de la librairie) de l'université d'Angers (1535-1558) ; imprimeur et libraire de la ville d'Angers (1558). - Fils d'un Jean Bourgoignon, d'Angers, et de Françoise Delahaye, remariée au libraire d'Angers Charles de Bougne. Vers 1530, épouse une fille de celui-ci issue d'un mariage antérieur, Nicole de Bougne. Pendant "six ou sept ans" travaille pour C. de Bougne, puis à son nom, avant de reprendre la librairie de son beau-père, près l'église Saint-Pierre, avec le fonds et le matériel de reliure, en vertu d'un accord notarié qu'il passe avec lui le 13 juillet 1537, en règlement de leurs comptes et "avancement de droit successif". Publie surtout des ouvrages de droit, dont plusieurs éditions du coutumier de Bretagne, et des recueils d'ordonnances royales, mais aussi un bréviaire à l'usage d'Angers, imprimés à Paris ou Rennes, où il travaille à l'occasion en association avec Thomas Mestrard. Veuve attestée le 9 fév. 1559 (nouveau style). Une édition du coutumier de Bretagne serait encore parue à son nom en 1568

  • Libraire. - D'origine lyonnaise. Probablement frère de Benoît Boyer, alors l'un des plus importants libraires lyonnais en Espagne. Semble avoir travaillé avec lui en 1545-1546 à Salamanque. Décédé à Salamanque en 1558 (testament et inventaire après décès) ; du fait de son origine française, son fonds de 6 800 l. est confisqué par la Couronne espagnole. Des publications paraissent encore sous son nom à Lyon jusqu'en 1560 au moins

  • Écrivait aussi en latin

    Théologien réformateur, ami de Luther

  • Franciscain. - Théologien, professeur de théologie à l'Université de Salamanque, prédicateur en Allemagne, en Angleterre et aux Pays Bas. - Nommé archevêque de Compostelle en 1557, mourut avant de retourner en Espagne

Personnes ayant débuté leur activité en 155821 documents

  • 139, bd St-Michel, Paris Ve

  • Variante(s) de prénom : Hugo. - Imprimeur-libraire ; à Limoges, imprimeur de monseigneur l'évêque et du collège (1598). - Fils de l'imprimeur-libraire de Lyon Jean Barbou. Libraire en activité à Lyon dès 1558, il part en 1566 pour Limoges où il rachète en 1568 le matériel d'imprimerie de la veuve de Charles de La Nouaille et s'établit imprimeur en 1569. Continue à se fournir en matériel et caractères à Lyon. Décédé à Limoges en nov. 1603. Laisse son imprimerie à son fils et associé Jacques Barbou, qui décède deux ans après son père. La veuve de ce dernier prend la succession

  • Imprimeur. - Originaire du Rouergue, il est reçu habitant de Genève en août 1551 et bourgeois en déc. 1561. Interdit d'exercice en déc. 1560 par le Conseil ; condamné à une amende en janv. 1562 pour la mauvaise qualité de ses impressions. Dit âgé de 38 ans lors de son décès (sept. 1567). - Associé à Jean Charpal en 1561, puis à Robert Quadrille à partir d'août 1563

  • Imprimeur-libraire et relieur ; imprimeur de la ville [de Bourges] ; imprimeur-libraire juré [de l'université de Bourges]. - Exerce la librairie dès avant 1558, année de son mariage avec la fille du libraire de Bourges Marc Guérin (décédé peu avant 1556), dont il reprend l'officine et l'enseigne. Pratique aussi l'imprimerie à partir de 1569. Travaille surtout pour la ville de Bourges, jusqu'en 1577 au moins, et pour l'université, dès 1573. En 1573, la ville lui verse 20 l. pour l'impression de 400 commissions, 50 édits et 100 ordonnances. Travaille en association avec les imprimeurs-libraires de Bourges Ambroise Brillard, en 1579, et Jean Lauverjat, en 1582. Décède très endetté entre le 30 juillet 1582 (date à laquelle il hypothèque sa maison au profit d'un professeur ami et créancier) et le 14 mars 1583 (date de son inventaire après décès). Sa veuve, qui lui succède avec ses deux fils mineurs, parvient à conserver l'usage de son matériel typographique et à racheter son stock d'imprimés. Elle continue à travailler quelques années sous le nom et à l'adresse de son mari jusqu'à ce que leur fils aîné Pierre II Bouchier reprenne l'officine à son nom

  • Autre(s) graphie(s) : Buonius. - Imprimeur-libraire ; libraire juré. - Acquiert le fonds de Maurice II de La Porte vers 1560 et conserve sa marque et sa devise. Veuve attestée en 1595. Une édition au moins paraît encore sous son nom en 1596

  • Cartographe de Mantoue, actif à Venise, éditeur et libraire

  • Libraire. - Héritiers attestés à partir de 1599. - A travaillé en association avec Giovanni Criegher de 1567 à 1569, avec Giovanni Battista Ciotti de 1592 à 1594, et avec Giorgio Angelieri en 1599

  • Imprimeur, pasteur et prédicateur protestant. - Poursuit des études de théologie de 1536 à Cracovie, en Pologne. Devient prédicateur luthérien. Plusieurs fois excommunié par les autorités catholiques, il trouve refuge à Magyaróvár (aujourd'hui Mosonmagyaróvár), où il fonde une imprimerie avec du matériel provenant de Raphael Hoffhalter de Vienne. En 1560, avec son matériel, se rend à Kassa (Kaschau ; aujourd'hui Koşice, Slovaquie), où il devient pasteur de la ville et fonde une imprimerie. En 1561, s'enfuit de la prison de l'évêque catholique d'Eger et gagne Debrecen, ville calviniste hongroise la plus importante d'alors, où, de même, il fonde l'imprimerie de la ville (encore en activité aujourd'hui). Imprime notamment des œuvres du prédicateur calviniste hongrois Péter Mélius Juhász, et publie un célèbre recueil de cantiques en langue hongroise. De 1562 à 1572 exerce à Debrecen l'office de prédicateur. En 1573 fonde avec Péter Bornemisza une imprimerie à Komjáti. Décédé en 1575 à Pápa, où son fils, Dávid Huszár, pasteur lui aussi, dirigera une imprimerie de 1575 à 1577 et publiera notamment sa propre traduction hongroise du "Catéchisme de Heidelberg"

  • N'est connu que pour des impressions (dont une sans lieu) de 1558 et oct. 1561. Établi paroisse Sainte-Croix-Saint-Ouen de Rouen, il achète le 18 oct. 1558, au fondeur de caractères Médard Bynard, une maison rue de l'Aumône

  • Originaire de Lyon. De confession calviniste. En activité à Lyon de 1558 à 1567. En 1561, il est "serviteur" chez l'imprimeur-libraire lyonnais Guillaume Gazeau. En 1567-1568, s'établit à Genève où il est reçu habitant en sept. 1572 et où il publie de nombreux ouvrages sous la fausse adresse de Lyon. Emprisonné, banni de Genève et condamné à 50 écus d'amende en oct. 1573 pour avoir imprimé la Remonstrance au roy très-chrestien Henri III" de Louis de Nassau sans l'autorisation de l'auteur et sous la fausse adresse de Francfort, il est très rapidement rétabli. Poursuivi à nouveau pour la vente d'un "livre d'amour" de Philippe Desportes, il fuit temporairement Genève en avril-mai 1574. Encore réprimandé en 1594 pour avoir édité sans autorisation un traité de Pierre Poncet, "De jure municipali". En relation d'affaires avec Louis Cloquemin et les frères lyonnais Gabiano, imprimeurs-libraires lyonnais. Encore en activité à Genève en 1595. Son fils Jean II Lertout lui aurait succédé à Genève

Personnes ayant cessé leur activité en 155816 documents

  • Variante(s) de prénom : Nicolaus. - Libraire juré [de l'université de Paris]. - Compagnon imprimeur chez son oncle, l'imprimeur-libraire parisien Poncet Le Preux en 1542-1543, il est reçu libraire juré en 1544. Encore en activité en 1558. Encore en vie le 7 déc. 1560, date à laquelle ses créanciers, les libraires de Lyon Antoine I Vincent et Macé Bonhomme, mettent opposition sur le prix à provenir de la vente de ses biens. Décédé avant déc. 1563. Père du libraire Girard Boucher

  • Nom patronymique : Lotrian, Dauphine. - Fille de l'imprimeur-libraire parisien Alain Lotrian, elle épouse le successeur de celui-ci, Nicolas Chrestien. Lui succède à sa mort, vers 1557, et publie plusieurs éditions non datées

  • Libraire ordinaire suivant la cour

    Semble avoir travaillé en association avec la libraire Barbe Regnault, veuve d'André Berthelin, et à la même adresse

  • Libraire ; libraire juré de (ou : en) l'université [de Paris] (1539-1558). - Fils ou neveu du libraire parisien Guillaume Du Puis (ou : Du Puy). Frère du libraire Jacques I Du Puis, avec qui il travaille en association. Proche de la Réforme, il est de 1537 à 1541 "facteur" du libraire de Bâle Conrad Resch. De 1543 à 1548, tient le comptoir parisien des libraires de Lyon Jean II et François Frellon. Parallèlement, fréquente les foires de Francfort et continue à travailler avec les libraires de Bâle Michael Isengrin, Nikolaus I Episcopius, Heinrich Petri et surtout Hieronymus Froben. En 1545, épouse la fille de l'imprimeur-libraire parisien Regnault I Chaudière et s'établit rue Saint-Jacques, dans la maison à l'enseigne de l'Homme sauvage appartenant à son beau-père. D'après un acte notarié du 25 juin 1555, Mathurin Du Puis "estant en indisposition de son esprit", sa femme reprend la librairie, avec l'aide de son beau-frère Jacques I Du Puis. Le 2 oct. 1558, se démet de son titre de libraire juré de l'université. Encore attesté par un acte du 15 janv. 1566

  • Le 9 déc. 1557, en association avec les libraires Pierre Gontier et Jacques Regnault, obtient un privilège d'un an pour la publication à Rouen d'un occasionnel, l'"Avertissement du deluge de la cité de Palerme". Par acte passé à Rouen le 25 fév. 1558, reconnaît avoir reçu de Lyon, avec son associé Pierre Gontier, plus de mille volumes, almanachs et pronostications pour la plupart. Avec Pierre Gontier, semble avoir été le "facteur" à Rouen d'un libraire de Lyon

  • Imprimeur. - Originaire de Suse, en Piémont, il est envoyé à Genève auprès de Guillaume Farel par les Vaudois piémontais et s'établit imprimeur. Reçu bourgeois de Genève en 1541

  • Autre(s) graphie(s) : Junta, Juan de. - Imprimeur-libraire. - Issu de la famille de libraires Giunta de Florence, 2e fils de Filippo I et neveu de Luca Antonio I Giunta (chez qui il se forme à Venise), il se qualifie toujours "Florentino" au cours de sa carrière, bien qu'il ait hispanisé le plus souvent ses nom et prénom. Envoyé très jeune en qualité de "facteur" permanent de son oncle en Espagne pour le commerce des livres, de la laine et des peaux ; attesté dès 1514 à Cadix puis en 1516 et 1520 à Salamanque. Cesse de travailler en qualité de "facteur" de son oncle et s'établit libraire à son compte en oct. 1523 à Salamanque, en association avec Alejandro de Cánova, puis en 1525 à Burgos où il épouse en 1526 Isabel de Basilea (1505?-1576), fille de l'imprimeur-libraire de Burgos Fadrique (Friedrich) Biel de Basilea et veuve de l'imprimeur-libraire Alonso de Melgar (m. 1525). À la suite d'un différend avec un auteur, une décision du Conseil royal le prive de sa qualité de libraire le 16 déc. 1526. Succède avant juin 1527 à l'atelier de F. Biel de Basilea et A. de Melgar à Burgos, mais à partir de 1532 réside avec sa famille à Salamanque où il monte une autre imprimerie, que dirige son associé Alejandro de Cánova. Membre avec ce dernier de la "Compania de libreros de Salamanca" (1530-1534). Entre-temps 3 chefs d'atelier successifs dirigent l'imprimerie de Burgos : Martín de Eguía (m. 1546), peut-être frère de l'imprimeur d'Alcalá Miguel de Eguía ; Rodrigo de la Torre, frère du libraire Diego de la Torre (de juin 1547 à déc. 1553) ; Alonso de Medina, imprimeur-libraire de Burgos (jusqu'au début de 1557). En 1534, à la suite d'un procès avec un libraire, Giovanni Giunta aurait été emprisonné à Medina del Campo. Part pour l'Italie en sept. 1538 recueillir sa part de l'héritage de Luca Antonio I Giunta à Venise. Séjourne ensuite auprès de son cousin Jacques Giunta à Lyon de 1542 à 1557, pour affaires, laissant alors la direction de l'entreprise à son épouse, responsable notamment de la fabrication de l'encre, et à son associé A. de Cánova. L'association avec Cánova à Salamanque est rompue en 1552 et un procès s'ensuit jusqu'au décès de G. Giunta, au début de 1558 (testament 10 janv. 1558) à Salamanque. Sa veuve, sa fille Lucrecia Giunta, son gendre Matías Gast et son fils Felipe Giunta (1530-1594?) lui succèdent en 1558 sous la raison "Héritiers" de Giovanni Giunta, avant que F. Giunta exerce à son seul compte à Burgos et M. Gast à Salamanque

  • Le 9 déc. 1557, en association avec les libraires Jean Froger et Jacques Regnault, obtient un privilège d'un an pour la publication à Rouen d'un occasionnel, l'"Avertissement du deluge de la cité de Palerme". Par acte passé à Rouen le 25 fév. 1558, reconnaît avoir reçu de Lyon, avec son associé Jean Froger, plus de mille volumes, almanachs et pronostications pour la plupart. Avec Jean Froger, semble avoir été le "facteur" à Rouen d'un libraire de Lyon

  • Imprimeur-libraire. - Après des études de théologie à Wittemberg, en Allemagne, de 1542 à 1544, il fait son apprentissage d'imprimeur à Nuremberg en 1549 chez Johann Vom Berg et Ulrich Neuber. Fonde avec Gáspár Heltai en 1550 la première imprimerie hongroise privée, indépendante de la ville et des églises, à Kolozsvár (aujourd'hui Cluj-Napoca, Roumanie). Dirige l'imprimerie avec G. Heltai de 1550 à 1552 et seul de 1554 à 1558. Imprime plusieurs ouvrages importants de théologie et d'histoire. Décédé à Kolozsvár en 1559

  • Libraire

    Associé à son frère Gilles Huguetan jusqu'à la mort de celui-ci (déc. 1544)

Organisations créées en 15587 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 15582 documents

  • L'évêché de Brême fut fondé en 787 par saint Willehad (siège suffragant de Cologne jusqu'en 847). - Le siège de Brême et celui (archiépiscopal) de Hambourg sont unis en 847 et le restent jusqu'à la Réforme. - À partir du XIIIe siècle, le nom de Brême seul apparaît dans la titulature. - Le dernier archevêque catholique meurt en 1558

  • Cette assemblée est convoquée par Henri II.

Organisations ayant débuté leur activité en 15581 document

  • Imprimerie fondée par les sénateurs Federico Badoer, Domenico Venier et Girolamo Molino, dont la direction est confiée à Paolo Manuzio. Publie les ouvrages des académiciens et des éditions classiques. Supprimée par un décret du sénat en 1561

Œuvres créées en 155837 documents

Œuvres terminées en 15582 documents

Documents publiés en 1558853 documents

  • Accipe Candide Let. elegantoris Italiae Topographiaem aeneis nostris formis excusam atqz ita quidem ut nihil amplius desiderari possit

    Description matérielle : 1 flle : 595 x 450
    Description : Note : Pf. 183 (4169). - Titre liminaire. - Avis au lecteur et adresse en bas, dans un cartouche ornemental
    Échelle : [1:2 000 000 ca]
    Édition : Romae : Vincentii Luchini aereis formis , 1558
    Auteur du texte : Vincenzo Luchini (15..-15..?)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40618625n]
  • Acta Romanorum Pontificum, a dispersione discipulorum Christi usque ad tempora Pauli Quarti, qui nunc in Ecclesia tyrannisat, ex Joannis Balei,... majore catalogo anglicorum scriptorum desumpta...

    Description matérielle : In-8° , XLVIII-556 p. et la table, portr.
    Description : Note : Ex. avec notes manuscrites
    Édition : Basileae : ex officina J. Oporini , 1558
    Auteur du texte : John Bale (1495-1563)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30049425t]
  • Adagiorum centuriae VIII cum dimidia, per Hadrianum Junium,... conscriptae, opus novum et nunc primum in lucem editum

    Description matérielle : In-8° , pièces limin., 927 p.
    Édition : Basileae : apud H. Frobenium , 1558
    Auteur du texte : Hadrianus Junius (1511-1576)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30668826g]
  • Adagiorum chiliades quatuor cum sesquicenturia Des. Erasmi,... Henrici Stephani animadversiones in Erasmicas quorundam adagiorum expositiones

    Description matérielle : In-fol., les pièces liminaires, 1126 col. (Vander Haeghen, p. 140)
    Description : Note : Voir à l'article Érasme (23-40) les réimpressions de cette édition
    Édition : (Genevae) : Oliva R. Stephani , 1558
    Auteur du texte : Érasme (1469-1536)
    Annotateur : Henri Estienne (1528?-1598)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304022990]
  • Ad Corolum, cardinalem Lotarenum, Mich. Hospit. [Hospitalii] de pace carmen

    Description matérielle : In-4° , 4 p.
    Édition : Parisiis : apud F. Morellum , 1558
    Auteur du texte : Michel de L'Hospital (1507?-1573)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30815551f]
  • Ad Margaritam, regis sororem, Michaelis Hospitalii epistola

    Description matérielle : In-4° , 8 p.
    Édition : Parisiis : apud F. Morellum , 1558
    Auteur du texte : Michel de L'Hospital (1507?-1573)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30815555t]
  • Ad Philippi epistolam oratio

    Description matérielle : In-4° , 8 p.
    Édition : Parisiis : apud G. Morelium , 1558
    Auteur du texte : Démosthène (0384-0322 av. J.-C.)
    Traducteur : Hieronymus Wolf (1516-1580)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb316637024]
  • Adversus quendam mali ominis, nullius vero, quod sciri, possit nominis, apologastrum in causa tenebrionum haereticorum, qui hodie cristas erigere coeperunt justa querimonia, opus recens excusum, authore... Roberto Coenali,...

    Description matérielle : In-8° , IV-35 ff.
    Édition : Parisiis : apud G. Julianum , 1558
    Auteur du texte : Robert Ceneau (1483-1560)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30211883w]
  • Advis et remedes souverains pour se garder de peste en temps suspet

    Description matérielle : Sig. A4, B2
    Description : Sources : Picot 195
    Édition : , 1558
    Imprimeur-libraire : Guyon Boudeville (15..-1562)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36127202q]
  • Aldi Manutii Pii,... Grammaticarum institutionum libri IIII

    Description matérielle : In-8° , 219 p., marque des Alde au titre
    Édition : Venetiis : apud Manutium , 1558
    Auteur du texte : Aldo Manuzio (1450?-1515)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30874032s]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données