Auteurs morts en 1652

Tout (163 Documents)
  • Ecclésiastique

  • Ambassadeur de Suède

  • Compositeur. - Chantre de la Chapelle papale (1629). - Prêtre

  • Romancier, auteur dramatique et historien. - Secrétaire du cardinal Ippolito Aldobrandini. - Collectionneur d'art

  • A écrit aussi en latin

    Théologien et poète calviniste. - Étudiant à Genève en 1618, docteur de l'université de Sedan. - Pasteur à Chateaudun (en 1634), puis à Favières, Eure et Loir (en 1641). - Fils d'Abel d'Argent, greffier au grenier à sel de Sancerre

  • Peintre. - Réside en Italie, en France et aux Pays-Bas

  • Écrivait aussi en français

    Pasteur reçu ministre au synode de Charenton (1618). - Exerça à Chartres jusqu'en 1631

  • Jésuite, professeur de lettres. - Poète

  • Ecclésiastique, recteur de la paroisse de Pluduno (1624). - Trésorier du Chapitre de la cathédrale de Saint-Brieuc. - Poète

  • Pasteur à Döblen (Allemagne). - Théologien. - Auteur d'un éloge de son oncle Balthasar Meisner (1556-1623)

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi, du collège (1650) et de monseigneur l'évêque de Limoges (1638-1643). - Sa veuve et son fils Martial I Barbou lui succèdent en 1652

  • Juriste coutumier. - Avocat au parlement de Paris et au siège présidial de Saintes. - Maire de Saintes (1662-1664 et 1673-1675)

  • Libraire. - Reçu maître en 1602 en qualité de gendre (nov. 1602) de l'imprimeur-libraire de Rouen Raphaël Du Petit Val, il semble avoir exercé dès janv. 1601. De confession calviniste. Publie en 1647, en latin, un catalogue de sa librairie. Dit âgé de 74 ans et 8 mois lors de son décès (juin 1652)

    A souvent travaillé en association avec ses beaux-frères Jacques I Besongne et David Du Petit Val

  • Peintre, dessinateur et graveur. - Monogramme : BP

  • Nom patronymique : Jeanne Burée. - Imprimeur

  • Second duc de Bouillon. - Officier au service des Pays-Bas, puis à celui de la France (en 1635). - Opposé à Richelieu, a du céder Sedan à la France en 1642

  • Avocat et homme d'État sous Louis XIII. - Conseiller d'État et secrétaire des commandements de Marie de Médicis. - Secrétaire d'État à la Marine de 1628 à 1629, secrétaire d'État aux affaires étrangères de 1629 à 1632. - Intendant de la maison du roi en 1632 et surintendant des finances de 1632 à 1643

  • Homme d'État. - Secrétaire d'État aux affaires étrangères de Louis XIII (1632 à 1643)

  • Mathématicien. - Architecte

  • Nom patronymique : Élisabeth d'Harbel(l)y. - Libraire-relieur. - Succède à son mari le libraire-relieur parisien Jean Branchu, inhumé le 14 sept. 1644. Membre de la Compagnie de la Grand-Navire, elle revend sa part (1/7) pour 6 000 l. le 25 avril 1652. Décédée à Paris en juin 1652

  • Libraire. - Sépulture le 20 sept. 1652 à Paris

  • Dramaturge, ami de Ben Jonson (1573?-1637)

  • Prêtre réformateur écossais

  • Jésuite. - Missionnaire en Nouvelle France (1634-), noyé par les Iroquois

  • Compositeur et violiste. - Au service du roi d'Espagne de 1623 à sa mort

  • dessinateur

    fils de Jean II Callot, héraut d'armes de Lorraine et Barrois, intendant du palais ducal de Nancy, peintre et graveur. Jean II Callot était le frère aîné de Jacques Callot (1592-1635).

  • Moine de la Congrégation bénédictine de Saint-Maur (à partir de 1620)

  • Évêque de Belley, Ain (en 1609), puis grand vicaire du diocèse de Rouen. - Théologien. - Auteur de romans édifiants

  • Poète. - Alguazil à Majorque de 1608 ou 1609 jusqu'à sa mort. - Né entre mars 1576 et mars 1577

  • Franciscain missionnaire au Proche-Orient

  • Chanoine de Saint-Étienne à Toulouse. - Philologue

  • Variante(s) de prénom : Giulian. - Imprimeur-libraire ; imprimeur épiscopal (1619) ; imprimeur ducal [de Modène]. - Incarcéré quelques mois en 1617 pour avoir imprimé les "Rime" de F. Testi. Héritiers attestés en 1653

  • Peintre, illustrateur

  • Bénédictin. - Fils de Laerzio Cherubini, dont il a continué l'oeuvre

  • Variante(s) de prénom : Anthoine ; Anthonius. - Imprimeur-libraire ; imprimeur (et libraire) du Roi (1620-1643). - Neveu de l'imprimeur-libraire de Paris puis de Troyes Pierre Chevillot (15..-1635?), qui lui cède par acte notarié du 24 août 1620 son titre d'imprimeur du Roi, tout en continuant de s'en réserver l'exercice "sa vie durant" (en fait jusqu'en 1633 ou 1634). Alors qualifié de libraire, il est pourvu imprimeur du Roi par lettres patentes du 12 déc. 1620 et confirmé dans son titre par arrêt du parlement de Paris du 13 mars 1621. Semble travailler en association avec son oncle jusqu'en 1634. En 1637-1638, est condamné lors d'un procès intenté par l'imprimeur du Roi à Paris, Sébastien Cramoisy, au sujet de ses impressions concernant les monnaies, qui avaient déjà fait l'objet de saisies en 1636. Le 5 sept. 1643, se démet de sa charge d'imprimeur du Roi au profit de Jean Blanchard, son gendre depuis le début de cette même année, avec lequel il travaille dès lors en association. Syndic de sa communauté pendant plusieurs années, il tente de lui imposer un nouveau règlement qui suscite de vives protestations et débouche sur un autre procès qu'il perd également fin août 1647. Peut-être décédé en 1652, date à laquelle Jean Blanchard lui succède, se faisant désormais appeler "Jean Blanchard, dit Chevillot"

    En 1624, travaille aussi en association avec l'imprimeur-libraire de Troyes Odard Aulmont

  • A aussi écrit en italien

    Astronome et philosophe. - Professeur de philosophie à l'Université de Pise

  • Médecin

    Écrivait aussi en français

  • Théologien calviniste néerlandais

  • Poète et auteur dramatique. - Ministre de la Real junta de aposento en mai 1652

  • Autre(s) graphie(s) : Coenesteinius, Cornelius ; Coenesten, Cornelis ; Coenesteynius. - Imprimeur-libraire. - Cyprien Coenesteyn lui succède en 1654

    Travaille fréquemment en association avec Jean Olivier (Oliverius)

  • A aussi écrit aussi en latin

    Docteur en droit et en philosophie (Rome), avocat, gardien de la Bibliothèque vaticane (1626), puis directeur des Archives vaticanes (1630), chanoine de San Pietro (1634), prélat domestique du pape (1644), mais disgracié à la mort d'Urbain VIII (1644). - Poète, généalogiste, historien

  • Évêque de Muro. - Poète

  • Prêtre, écrivain, dramaturge. - Docteur en droit. - Né à Valladolid. - Chanoine à Saragosse. - Abbé de l'église collégiale de Toro

  • Imprimeur-libraire ; libraire juré de l'université [de Paris]. - Fils du libraire de Chartres Martin Cottereau. Baptisé d'abord dans le calvinisme, il reçoit le baptême catholique à l'âge de deux ans, le 16 nov. 1585 à Chartres. S'établit à Paris et acquitte la taxe d'ouverture de boutique pour 1606-1608. Beau-frère de l'imprimeur-libraire parisien Denis I Thierry. Acquiert en avril 1638 le fonds de son cousin Pierre Cottereau, décédé imprimeur-libraire à Chartres, pour son propre fils Laurent Cottereau, reçu libraire à Paris. En sept. 1638, revend sa propre librairie au libraire parisien Siméon Piget mais continue à exercer l'imprimerie

Tout (163 Documents)