Auteurs nés en 1754476 documents

Auteurs morts en 1754174 documents

  • Version
  • Version

    Patriarche de Lisbonne à partir de 1716

  • Maître de philosophie et arts (Wittenberg, 1733), professeur aux universités de Halle, Wittenberg, Iena. - Membre de la tribu Nzima, kidnappé à l'âge de 3 ans dans un village côtier d'Afrique occidentale, embarqué en Hollande et reçu en cadeau par un duc allemand qui lui permit de faire des études et de devenir professeur d'université

  • Version

    Écrivait aussi en allemand

    Commandant en chef de l'armée impériale pour les Pays-Bas autrichiens. - Gouverneur de Mons. - Ambassadeur

  • Version

    Seigneur d'Eguilles, Conseiller au parlement de Provence

  • Curé de Chânes. - Docteur de Sorbonne. - Le 28 novembre 1754, dit mort depuis 36 heures à l'âge de 75 ans et curé de Chânes depuis 46 ans. - A soutenu une thèse de théologie à Paris le 11 juin 1707 sous la présidence de Pierre Le Paige mise à l'index

  • Libraire. - Fils du marchand papetier parisien Pierre Auclou, établi rue des Sept-Voies. En apprentissage chez le libraire et marchand d'estampes Jean Mariette du 14 oct. 1707 au 24 avril 1712. Reçu maître le 3 juin 1718. D'après l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery, à la date du 1er janv. 1752, "c'est un pauvre miserable, agé et infirme, et qui avoit quitté ; mais il vient de se marier a [sic] une nommée la Grande Javotte, qui etoit colporteuse, qui ne l'a epousé que pour avoir une qualité. Elle étale depuis ce tems sous le quay de Gesvres, et colporte tout ce qu'il y a de suspect..." Les 29 août et 27 oct. 1753, on saisit des brochures condamnables à l'étalage de Jean-Pierre Auclou, cloître Saint-Germain-l'Auxerrois, et sa femme déclare qu'elles lui ont été remises par un particulier dont elle ignore le nom. J.-P. Auclou décède subitement, le 16 déc. 1754, à ce même étalage, ce qui donne lieu à une enquête de police et à l'apposition de scellés sur ses livres le lendemain. Sa veuve lui succède

  • Version

    Peintre. - Graveur et géographe du roi. - Graveur de musique. - Fils aîné de Gaspard Baillieul. - Actif à Paris entre 1720 et 1748

  • Version

    Variante(s) de prénom : André-Pierre ; Pierre. - Libraire. - Fils de l'imprimeur-libraire parisien Imbert de Bats. Reçu maître le 9 mars 1731. L'"Historique des libraires" de l'inspecteur d'Hémery le dit âgé de 50 ans au 1er janv. 1752. Décédé à Paris en janv. 1754 ; inventaire après décès 11 janv. 1754. Sa veuve lui succède

  • Version

    Médecin et naturaliste. - Avocat au Parlement, contrôleur au grenier à sel de Paris. - Bibliothécaire du cardinal de Rohan. - Membre correspondant de l'Académie des sciences de Paris

Personnes ayant débuté leur activité en 175443 documents

  • Version

    Graveur, il travaille pour John Rocque

  • Nom patronymique : (Marie-) Geneviève Brigny (ou : Bligny). - Libraire. - Native de Savigny-sur-Orge (Essonne). Peut-être apparentée au colporteur Jean de Bligny, né vers 1698 à Paris. Surnommée Javotte ou "la Grande Javotte" avant son mariage avec le libraire parisien Jean-Pierre Auclou (1687?-1754), elle fait l'objet d'une saisie le 6 janv. 1746 pour avoir étalé des almanachs et des publications officielles au préjudice de la communauté des libraires et il lui est défendu par sentence de police du 29 mars suivant d'étaler sur le quai de Gesvres. D'après l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery, à la date du 1er janv. 1752, Jean-Pierre Auclou "vient de se marier a [sic] une nommée la Grande Javotte, qui etoit colporteuse, qui ne l'a epousé que pour avoir une qualité. Elle étale depuis ce tems sous le quay de Gesvres, et colporte tout ce qu'il y a de suspect ; c'est un assés mauvais sujet qui fait enrager son mary avec qui elle se bat souvent". Sa fille de boutique, Françoise Al(l)aneau, est embastillée du 4 mars au 24 avril 1761 pour avoir transmis un manuscrit "impie et blasphématoire" à imprimer. La même est à nouveau surprise en 1764 à diffuser un livre prohibé, de même que la dame Gogué, autre fille de boutique de la veuve Auclou, en 1766. La veuve Auclou est elle-même embastillée le 18 juillet 1770 pour délit de librairie (elle déclare alors trembler "de la main droite" et ne pouvoir signer) puis transférée le 18 oct. suivant à la Salpêtrière. Encore en activité en 1775. Décédée en 1776

  • Version

    Imprimeur-libraire et fondeur de caractères. - Fils puîné de l'imprimeur-libraire de Lyon Nicolas II Barret. Sa mère Marguerite Cumin, veuve de Nicolas II Barret, se démet en sa faveur en 1754 ; établi en oct. 1754. Dit âgé de 30 ans lors de l'enquête de 1764 et de 55 ans lors de son décès (27 juin 1786). Inventaire après décès du 16 juillet 1786. Sa veuve est attestée en sa succession jusqu'en 1793

  • Variante(s) de prénom : Henri ; Henry ; Henricus. - Libraire. - Fils du libraire de Rotterdam Jan Daniel Beman, avec qui il est associé à partir de 1754. Reçu dans la guilde des libraires en 1754. Se serait retiré en 1780 mais figure encore à l'"Almanach de la librairie" pour 1781

    Jusque vers 1767, travaille le plus souvent en association avec son père Jan Daniel Beman

  • Version

    Variante(s) de prénom : Joseph. - Imprimeur ; imprimeur de la ville (1774) ; de l'évêque de Cavaillon (1776). - Natif d'Avignon. En apprentissage chez l'imprimeur-libraire d'Avignon Paul-Jean Offray, il travaille ensuite à Lyon, Dijon et Paris, avant de revenir s'employer 2 ans chez P.-J. Offray. À partir de 1733, travaille comme compagnon chez Charles Giroud, à l'impression du "Courrier d'Avignon", dont il assure lui-même la direction de 1746 à 1761. Reçu dans le corps des imprimeurs d'Avignon en 1754, il continue toutefois à travailler chez Alexandre Giroud, demi-frère et successeur de Charles, jusqu'à l'interdiction du "Courrier", en 1768. S'établit alors à son compte. Dernier testament en août 1776. Décédé à Avignon le 30 mars 1787. Inventaire après décès 16 avril 1787

  • Version

    Nom patronymique : Marie-Jeanne Largentier. - Libraire. - Épouse en premières noces le libraire parisien Joseph Mongé, décédé en 1722 (cf. notice Mongé, Veuve de Joseph). Épouse en secondes noces le libraire Marc Bordelet, cousin de son défunt mari. À son second veuvage (sept. 1754), elle reprend l'affaire. En 1755 encore, fait paraître au moins deux éditions sous le nom de son défunt mari. En faillite en mai 1760 avec son gendre Claude Fosse et pour un passif de 111 673 l. Revend son fonds au bénéfice de ses créanciers du 4 mars au 22 avril 1761 pour un montant de plus de 40 000 l. (BnF, ms. fr. 21824, fol. 143-156). Exerce cependant jusqu'à son décès (déc. 1773)

    Jusqu'en 1766, travaille en association avec son gendre Claude Fosse, qui a épousé sa fille Marie-Madeleine Mongé

  • Nom patronymique : Élisabeth-Marie Lamblin. - Libraire. - Succède au libraire parisien Jean II Boudot, décédé le 10 mars 1754. Encore attestée en activité en 1781 ("Almanach de la librairie"), elle n'est plus répertoriée au "Tableau des libraires" pour 1780 et 1785

  • Version

    Editeur. - Fils de John Bowles

  • Version

    Variante(s) de prénom : Paulus-Dionysius ; Jean-Paul-Denis. - Libraire. - 2e fils du libraire parisien Jean-Baptiste Brocas. Reçu maître le 25 oct. 1754. Encore en activité en 1794 (un des libraires associés aux éditions des œuvres de Barrême)

    Travaille en association avec Denis Humblot de nov. 1761 à déc. 1764

  • Variante(s) de prénom : Philippus. - Son neveu Giuseppe Carmignani (1807-1852) lui succède

Personnes ayant cessé leur activité en 175442 documents

  • Libraire. - Fils du marchand papetier parisien Pierre Auclou, établi rue des Sept-Voies. En apprentissage chez le libraire et marchand d'estampes Jean Mariette du 14 oct. 1707 au 24 avril 1712. Reçu maître le 3 juin 1718. D'après l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery, à la date du 1er janv. 1752, "c'est un pauvre miserable, agé et infirme, et qui avoit quitté ; mais il vient de se marier a [sic] une nommée la Grande Javotte, qui etoit colporteuse, qui ne l'a epousé que pour avoir une qualité. Elle étale depuis ce tems sous le quay de Gesvres, et colporte tout ce qu'il y a de suspect..." Les 29 août et 27 oct. 1753, on saisit des brochures condamnables à l'étalage de Jean-Pierre Auclou, cloître Saint-Germain-l'Auxerrois, et sa femme déclare qu'elles lui ont été remises par un particulier dont elle ignore le nom. J.-P. Auclou décède subitement, le 16 déc. 1754, à ce même étalage, ce qui donne lieu à une enquête de police et à l'apposition de scellés sur ses livres le lendemain. Sa veuve lui succède

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : Barrilliot. - Imprimeur-libraire. - Originaire de Lyon, reçu bourgeois de Genève en janv. 1726. Après son décès (1748), son fils Jacques François, puis ses deux filles et son principal commis, Emmanuel Du Villard, continuent de publier sous la raison "Barrillot et fils" jusqu'à la liquidation de l'affaire en 1754-1755. - De 1706 à 1735, associé à Jacques Fabri sous la raison "Fabri et Barrillot". De 1735 à 1748, associé à son fils Jacques François Barrillot sous la raison "Barrillot et fils"

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : Barrillot fils ; Barilliot ; Barrilliot. - Imprimeur-libraire. - Après 1750, ses deux soeurs et son principal commis, Emmanuel Du Villard, continuent de publier sous la raison "Barrillot et fils", jusqu'à la liquidation de l'affaire en 1754-1755. - De 1735 à 1748 avec son père Jacques Barrillot, puis seul de 1748 à 1750, travaille sous la raison : "Barrillot et fils"

  • Version

    Variante(s) de prénom : André-Pierre ; Pierre. - Libraire. - Fils de l'imprimeur-libraire parisien Imbert de Bats. Reçu maître le 9 mars 1731. L'"Historique des libraires" de l'inspecteur d'Hémery le dit âgé de 50 ans au 1er janv. 1752. Décédé à Paris en janv. 1754 ; inventaire après décès 11 janv. 1754. Sa veuve lui succède

  • Version

    Marchand-cartier à Romans-en-Dauphiné, aujourd'hui Romans-sur-Isère, entre 1732 et 1754. - Épouse Angélique Fochier le 21 février 1732, dont il a 9 enfants. - Son fils Henry, né le 13 août 1747, a le marchand-cartier Jacques Coissieux pour parrain. - Signe "Bertoin Le Cadet"

  • Libraire-relieur ; imprimeur-libraire de monseigneur l'archevêque [in partibus de Césarée] (1725-1727). - Né sans doute à Épinal. Fils de l'imprimeur-libraire Jean-Louis Bouchard, en activité à Épinal, Pont-à-Mousson puis Lunéville, chez qui il se forme. Dit âgé de 20 ans en juin 1717 à la mort de son père. Appelé à s'établir à Saint-Dié en 1725 par le grand prévôt de Saint-Dié, l'archevêque in partibus de Césarée Jean-Claude Sommier. Établi à l'abbaye d'Étival en 1727 à l'invitation de l'abbé Louis-Charles Hugo, puis à Lunéville à partir de 1737 en qualité de libraire-relieur

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : Boudot fils ; Boudot père. - Libraire ; imprimeur ordinaire du Roi (1707-1714) et de l'Académie royale des sciences. - Fils aîné de l'imprimeur-libraire parisien Jean I Boudot ; frère aîné de l'abbé Pierre-Jean Boudot (1689-1771), censeur royal et rédacteur du catalogue des livres imprimés de la Bibliothèque du Roi, avec qui il a pu être parfois confondu. Reçu maître le 29 déc. 1706. Succède vers 1712 à l'imprimeur-libraire Denis II Thierry, laissant alors sa mère, veuve de Jean I Boudot, exploiter seule le fonds de ce dernier. Bien que n'exerçant pas l'imprimerie, il est pourvu le 14 fév. 1707 du titre d'imprimeur du Roi, dont il se démettra en 1714. Érudit et bibliographe, il est l'auteur de plusieurs catalogues de ventes et de bibliothèques et aurait, d'après sa notice nécrologique dans "L'Année littéraire", laissé une "Bibliothèque choisie" inédite. D'après l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur d'Hémery, à la date du 1er janv. 1749 "il travaille à l'Imprimerie royalle et n'a point de boutique" ; l'inspecteur ajoute peu après : "Le 10 [septembre] 1749 il a quitté, ne fait plus que des inventaires et demeure chés son pere [i. e. son fils Étienne-Edme Boudot], procureur au Ch[âte]let". Sa veuve lui succède cependant après son décès (Paris, mars 1754)

  • Nom patronymique : Anne Aumont. - Libraire. - Fille d'un officier de la Reine. Épouse le libraire parisien Jean-Baptiste Brocas en 1716. Lui succède à son décès en mars 1729. N'est pas répertoriée par l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery entre 1749 et 1752. Décédée à Paris en juin 1754

    Travaille en association avec son frère Denis-Jean Aumont à partir de 1741

  • Variante(s) de prénom : Antoine-Jacques. - Libraire-relieur. - Baptisé au temple de Quevilly (Le Petit-Quevilly) le 15 fév. 1673. Fils du libraire de Rouen Pierre I Cailloué. Reçu maître dès le 15 juin 1677, il ne s'établit que le 1er juin 1688. Abjure le calvinisme en 1685. Dit, à tort, âgé de 34 ans sur la liste des "nouveaux convertis" de Rouen (1698-1700). Continue à exercer après 1724 au mépris d'un arrêt du Conseil du 11 sept. qui le destitue avec son frère aîné et associé pour son appartenance à la religion réformée et son "commerce journalier de ... livres de cette religion..." Sépulture Rouen, 30 avril 1754 ; dit alors âgé de 82 ans

    De 1688 à 1733, associé à son frère aîné Pierre II Cailloué

  • Version

    Imprimeur-libraire ; journaliste et propriétaire de périodiques. - Natif de Newton, près de Rugby (Warwickshire), et fils d'un fabricant de chaussures de Rugby. Exclu pour indiscipline de son école de Rugby, il part tenter sa chance à Londres. D'abord apprenti de l'imprimeur londonien Freeman Collins à partir de fév. 1710, puis responsable de la publication et de l'impression du "Norwich Post" à Norwich en 1712, il revient travailler à Londres, à la mort de son maître (1713), en qualité de compagnon chez l'imprimeur John Barber. Quittancé en mars 1717. Marié en sept. 1716, il trouve aussi grâce à son épouse un emploi de postier (1721) puis d'inspecteur des affranchissements postaux (1723-1745). Établi imprimeur au plus tard en 1722 (prend alors son premier apprenti). Rédacteur de nouvelles, il est emprisonné 11 jours en mars 1727 et condamné à une amende pour avoir contrevenu au privilège du Parlement en diffusant les comptes rendus des séances de la Chambre des Communes auprès du "Gloucester Journal". Lance en janv. 1731 le "Gentleman's Magazine", dont il assure la direction jusqu'à sa mort. Investit aussi à partir de 1743 dans une manufacture de coton à Northampton. Ami de l'écrivain Samuel Johnson. Propriétaire de plusieurs périodiques. Décédé à Londres en janv. 1754. Son "Gentleman's Magazine" sera géré par la famille jusqu'en 1778 et son entreprise par son gendre David Henry jusqu'à sa mort (1792)

Organisations créées en 175411 documents

  • Conférence convoquée en juin 1754 à Albany (New York) par les Britanniques avec les Six Nations iroquoises pour se concilier celles-ci dans leur lutte contre les Français

  • Version

    Fondée en 1754 sous le nom de Kings'college ; devient en 1784 Columbia college ; depuis 1897 Columbia university. - Distinguer le Columbia college existant entre 1784 et 1897 (ou 1912 selon les ouvrages de référence) et le Columbia college actuel dépendant de l'université. - L'université est constituée principalement de deux écoles : Columbia college et School of engineering and applied sciences, mais pas seulement

  • Une première école de filles avait été confiée aux Filles du Bon-Pasteur (1734-ca 1754). - Les Sœurs de la charité et de l'instruction chrétienne tinrent école à Saint-Girons de 1754 environ à 1791, et de 1829 à 1901

  • Bibliothèque fondée au sein de l'école de Galatasaray (Galatasaray mektebi) à Istanbul, par Mahmud II (sultan ottoman). - Suite à la décision d'une commission nationale en 1837, les collections de la bibliothèque ont été transférées dans les autres bibliothèques prestigieuses d'Istanbul

  • Version

    Distinguer le "Herzog-Anton-Ulrich-Museum" du "Landes-Museum" ; certaines sources bibliographiques et ouvrages de références tels que le "World of learning" les ont confondus (1973, 1986)

  • Appelé successivement : Kongelige danske skildre-, bildhugger- og bygnings-academie (1754-1814), Kongelige academie for de skønne kunster (1814-1969) puis Kongelige danske kunstakademi

  • Ordre maçonnique fondée sur la doctrine rendue publique par Martines de Pasqually, probablement son fondateur

  • Version
  • Version

    Fondée en 1754 sous le nom "Society for the encouragement of arts, manufactures and commerce"

Organisations ayant cessé d'exister en 17542 documents

  • Conférence convoquée en juin 1754 à Albany (New York) par les Britanniques avec les Six Nations iroquoises pour se concilier celles-ci dans leur lutte contre les Français

  • Version

    Commission formée de membres du conseil et chargée, par l'ordonnance du 11 nov. 1753, d'administrer la justice à la place du Parlement de Paris exilé à Pontoise et qui refusait de reprendre ses fonctions. Elle est supprimée par lettres patentes l'année suivante

Œuvres terminées en 175473 documents

Spectacles représentés en 17542 documents

Documents publiés en 17542583 documents

  • 10 Voluntaries for the organ or harpsichord, composed by John Stanley..., opera settima

    Description matérielle : 33 p., 24 x 31 cm
    Description : Note : Daté d'après le British union catalogue of music
    Édition : London : J. Johnson , [1754]
    Compositeur : John Stanley (1712-1786)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb432827489]
  • 10 Voluntaries for the organ or harpsichord... opera settima

    Description matérielle : 33 p.
    Édition : London : J. Johnson , [1754]
    Compositeur : John Stanley (1712-1786)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39792587f]
  • 1° [2e] carte de France. Grandes lieues de France 20

    Description matérielle : 2 flles : col. ; 61 x 49 cm
    Description : Note : La 1ère flle. montre seulement la délimitation des provinces et grands gouvernements, sans indications d'échelle, de noms de lieux ni de cours d'eau. - Peut-être détaché de : Atlas du commerce, par N. G. et A. F. Le Clerc ? d'échelle, de noms de lieux ni de cours d'eau. - Peut-être détaché de : Atlas du commerce par N. G. Le Clerc, et A. F. Le Clerc . - Bf. II. - Chem. A. 17-18
    Échelle : [= 0m, 051 ; 1:2 135 000 environ.]
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1754
    Auteur du texte : Antoine-François Le Clerc (1757-1816), Nicolas-Gabriel Le Clerc (1726-1798)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40708414d]
  • 1754 // del Signor // Andrea // Bernasconi

    Description matérielle : 1 partition (8 p.) : 23 x 29 cm
    Description : Note : Titre propre pris au départ. - Aria extraite d'une oeuvre non identifiée. - Soliste : Ut 1. - Vl 2, vla, b
    Filigranes : Pignon
    Édition : , [Entre 1754 et 1775]
    Compositeur : Andrea Bernasconi (1706?-1784)
    Fabricant du papier : Claude Pignion (fabricant de papier, 17..-17..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39606963g]
  • 1754 // del Signor // Andrea // Bernasconi

    Description matérielle : 1 partition (8 p.) : 22,5 x 29 cm
    Description : Note : Titre propre pris au départ. - Aria extraite d'une oeuvre non identifiée. - Soliste : Ut 1. - Vl 2, vla, b. - Même copiste que Vm29. (5)
    Filigranes : Pignon
    Édition : , [Entre 1754 et 1775]
    Compositeur : Andrea Bernasconi (1706?-1784)
    Fabricant du papier : Claude Pignion (fabricant de papier, 17..-17..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39606952t]
  • 1 carte d'Afrique

    Description matérielle : 1 flle : en coul. ; 56 x 49 cm
    Description : Note : Pf 8 (7)
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1754
    Autre : John Gibson (17..-1792)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40675155q]
  • 1e (-2e) Mappemonde

    Description matérielle : 2 flles : 710 x 271 x 41 cm
    Description : Note : Klap 955
    Édition : [S.l.] : T. Kitchin sculp. , [ca 1754]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40699826f]
  • 1e (-2e) Mappemonde

    Description matérielle : 2 flles : 710 x 271 x 41 cm
    Description : Note : Klap 955
    Édition : [S.l.] : T. Kitchin sculp. , [ca 1754]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40699827s]
  • 1e carte d'Ecosse

    Description matérielle : 1 flle col. : 52, 7 x 56, 5 cm
    Description : Note : En carton : "Iles de Shetland"
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1754

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb406367982]
  • 1e carte de l'Asie

    Description matérielle : 1 flle : en coul. ; 525 x [...]80
    Description : Note : Tirée de Palairet (J.). Atlas méthodique. Londres, 1755. In-fol. - Pf 7 (21)
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1754

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40677619q]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données