Auteurs nés en 1802673 documents

Auteurs morts en 1802288 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 180254 documents

  • Imprimeur-libraire ; essayiste, poète et philosophe. - Exerce à ses débuts avec son père, l'imprimeur-libraire de Lyon Hugues-Jean Ballanche. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Cède son imprimerie en 1814 à Mathieu-Placide Rusand pour la somme de 60 000 francs. Se démet de son brevet d'imprimeur dès le 30 sept. 1820 en faveur de Zacharie Durand. Membre de l'Académie française (élu en 1842)

  • Autre(s) graphie(s) : Barrois fils. - Libraire. - Fils du libraire parisien Louis-François Barrois dit l'aîné, avec qui il est associé jusqu'en mars 1808. Breveté libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 24 mars 1820). Un rapport d'inspecteur de la librairie indique, à la date du 3 mai 1821 : "N'a pas retiré son brevet. Il n'est que commis chez son père"

  • Autre(s) graphie(s) : Barrois hijo, Teofilo. - Libraire. - Fils du libraire parisien Pierre-Théophile Barrois dit le jeune. En activité dès 1802. Breveté libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 15 mars 1817). Spécialisé dans la librairie et l'édition en langues étrangères. Se démet en faveur de Julien-Marie Menessier-Duplessis, breveté en sa succession le 7 déc. 1824, et travaille en association avec Louis-Antoine Jombert en 1823-1824. Maire de Sceaux en 1825. Auteur de plusieurs opuscules à caractère professionnel. Breveté à nouveau libraire, le 27 janv. 1830, cette fois en succession de Louis-Antoine Jombert décédé. Se démet encore, en faveur de Justinien-Benjamin-Maxime Duprat, breveté le 15 juin 1837. Breveté à nouveau en 1844. Décédé à Paris en janv. 1851

  • Exerce l'imprimerie à Paris dès 1802. Mentionné à l'enquête des inspecteurs de la librairie en déc. 1810, il n'est cependant breveté que le 10 avril 1815 en succession de Louis-François Maugeret. A été auparavant prote de l'imprimeur parisien Pougin. Brevet renouvelé le 23 mai 1817. Plusieurs fois condamné pour délits de presse. Se démet en faveur de Jean-Baptiste-Xavier Lacrampe, breveté imprimeur en sa succession le 24 août 1829

  • Autre(s) graphie(s) : Clamorgam ; Clamorgant. - Imprimeur-libraire. - Natif de Valognes (Manche), fils de Pierre Clamorgan (1748-18..), imprimeur-libraire à Cherbourg (Manche) et à Valognes, et de Marie-Anne Le Bourg (1749?-1821), imprimeur-libraire à Cherbourg ; également frère aîné de Charles-Casimir-Félix Clamorgan (17..-1814), imprimeur à Cherbourg. Exerce l'imprimerie à Valognes en 1802 au plus tard. Épouse à Valognes le 11 sept. 1802 Pauline-Henriette-Alexandrine Le Goupil (1782-18..). En 1810, il semble souffrir de troubles mentaux d'après Jean-François-Léonard Gomont (1774-1825), imprimeur-libraire à Valognes. Breveté imprimeur à Valognes le 20 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et libraire le 1er janv. 1813. Séparé de corps d'avec sa femme dès 1814. Son imprimerie (pourvue notamment d'une presse) est vendue aux enchères le 14 août 1821 et rachetée par J.-F.-L. Gomont. Son épouse, P.-H.-A. Le Goupil, est brevetée imprimeur à Cherbourg le 12 juin 1822. Julien-Joseph-Pierre Clamorgan cesse toute activité avant nov. 1823

  • Graveur du début du 19e s. Travailla notamment pour la Description de l'Egypte et pour le dépôt de la Marine. Associé à son fils dès 1828-1829, même adresse. Cousins de Beautemps-Beaupré. - Grava les planches du Voyage de Dentrecastea, Paris, 1808

    N° 45, rue de la Harpe (en 1818)

  • Libraire-éditeur et marchand de musique et de pièces de théâtre ; commissaire-priseur. - Fils d'un maître de danse de La Flèche (Sarthe). Orphelin de père, il obtient son émancipation d'âge le 26 nov. 1774. Professeur de musique à Paris en 1791. Exerce comme "éditeur et marchand de musique" à partir d'oct. 1802 au plus tard. Se retire en 1820 au plus tard. En 1821, Joseph Meissonnier se présente comme son successeur, exerçant à la même adresse. Décédé à Paris en oct. 1832, alors qualifié de rentier et dit âgé de 81 ans

  • Établi imprimeur-libraire à Paris en nov. 1802, associé à Pierre-Antoine-Louis Allut. Exerce seul à partir de juillet 1803, et se spécialise à partir de 1807 dans l'édition scientifique et médicale. Breveté libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 11 sept. 1818). Dès 1821, son fils Eugène Crochard, mentionné par l'"Annuaire de l'imprimerie" sous la raison "Crochard fils", exerce aussi la librairie à l'adresse du cloître Saint-Benoît, n° 16. Nicolas Crochard cède sa librairie à son fils en 1826 (cf. "Bibliographie de la France", nov. 1830). Eugène Crochard s'associera en 1835 avec Victor Masson (1807-1879)

  • Imprimeur de la préfecture [des Basses-Pyrénées] (1802) ; auteur ; propriétaire de journaux. - Natif de Pau, fils de l'imprimeur-libraire Pierre Daumon (1757-18..). Exerce à Pau dès 1802 au plus tard en tant qu'imprimeur. Vend son imprimerie à Pierre-Laurent Veronese en 1803. Aurait séjourné en Amérique latine. Aurait dirigé l'imprimerie de l'armée de Portugal en 1812-1813. Principal rédacteur du "Journal royal" en 1814. En 1823, propose en vain au ministère de la Guerre de monter une imprimerie suivant l'armée d'Espagne. S'établit à Versailles, où il exerce d'abord sans brevet entre 1815 et 1824. D'après un rapport du 19 nov. 1824, il serait "ancien militaire" et aurait été "fournisseur aux armées sous l'Empire" ; dit, à tort, âgé de 42 ans en 1824. Breveté imprimeur à Versailles le 14 déc. 1824, il rachète le fonds de Jacques-Philippe Jacob (1760?-18..). Aurait séjourné aux Pays-Bas (Bruxelles ?) du 13 oct. au 15 déc. 1825, où il aurait été l'objet de plaintes ou de poursuites. En avril 1826, un rapport de police le qualifie ainsi que sa femme de "couple d'escrocs". Se démet de son brevet d'imprimeur à Versailles en faveur de François-Nicolas Allois le 14 mars 1828. D'après une enquête de la préfecture de police de Paris du 9 juillet 1828, il réside alors rue du Faubourg-Saint-Martin, et est marié à une brodeuse d'or et d'argent. Appuyé par le maire d'Honfleur, il sollicite un brevet d'imprimeur dans cette ville. Breveté imprimeur à Honfleur (Calvados) le 25 juillet 1828. Propriétaire-rédacteur et imprimeur du "Journal de Honfleur : commercial, maritime et littéraire". Se démet de son brevet d'imprimeur à Honfleur au profit de Jules-Léon Regnée le 10 mai 1831. Auteur de l'ouvrage "Voyage en Suède" (Paris, 1834 ; réédition, 1840). Breveté imprimeur à Alger le 20 oct. 1834. S'associe en sept. 1835 avec Charles Garavini, négociant à Alger. La société est dissoute le 19 juillet 1836, date à partir de laquelle Alexandre Daumont semble ne plus exercer. Auteur de l'ouvrage "L'Île de Cuba" (Paris, 1837)

  • Libraire français spécialisé dans les publications contre-révolutionnaires et antibonapartistes. Peut-être à identifier à un Laurent-Louis Deconchy, ancien procureur au Châtelet de Paris, fils d'un Laurent-Benoît Deconchy, frère d'un Jean Deconchy (1754-1808) et père d'un Louis Deconchy dit Saint-Firmin qui sera capitaine de la Garde royale de Charles X. L. L'Homme, autre libraire français lié aux milieux émigrés, succède à Laurent-Louis Deconchy à l'adresse du n° 93, New Bond street en 1807. L.-L. Deconchy est encore en activité à Londres en août 1815

Personnes ayant cessé leur activité en 180269 documents

  • Rachète avec Burkel l'imprimerie de Latapy en 1800

    En association avec Burkel en 1799-1800 au moins

  • Attesté en activité à partir de sept. 1797 au plus tard. Entre le 1er oct. et le 8 oct. 1797, imprime le journal "Le Mot à l'oreille". Aurait été surnommé l'Avignonnais d'après une allusion faite à lui lors de l'enquête des inspecteurs de la librairie (déc. 1810) à propos de son associé Ramet

  • Gère en 1801 les abonnements au journal parisien "L'Antidote, ou l'Année philosophique et littéraire"

  • Imprimeur de la Société des amis de la République [de Sedan] (1792). - Né à Liège, paroisse Sainte-Aldegonde. S'installe en 1760 à Bouillon (Belgique) où il devient compagnon imprimeur à la Société typographique de Bouillon (STB) fondée par Pierre Rousseau (cf. "Annales de l'Institut archéologique du Luxembourg", t. 112-113, p.145) et où il aurait aussi exercé sous son propre nom. À la dissolution de la STB, il tente sa chance à Sedan (Ardennes) et reprend quelques presses. Attesté imprimeur à son compte à Sedan en sept. 1791. Ne semble plus en activité au-delà de l'an XI (1802-1803). Un de ses fils, Pierre Bauduin (né en 1766), devient libraire et un autre, Jean-Baptiste Bauduin (né en 1773), lui succède à Sedan où il est breveté imprimeur le 20 juillet 1811 et libraire le 1er janv. 1813

  • Libraire. - Commis puis associé du libraire Peter Elmsley. Leurs commis James Payne et J. Mackinlay leur succèdent à leur décès (1802)

  • Autre(s) graphie(s): Brifflot. - Imprimeur-libraire ; imprimeur de la chambre des comptes (et du bailliage) ; imprimeur du département de la Meuse (1790) ; du district de Bar (1793). - Fils et successeur de Richard Briflot. Dit âgé de 63 ans lors de son décès (août 1802)

  • Rachète avec Audibert l'imprimerie de Latapy en 1800. Une "Madame Burkel" est attestée en 1804-1806 et dite veuve en 1807, année probable de son propre décès

    En association avec Audibert en 1799-1800 au moins

  • Libraire. - Relieur devenu libraire en 1768

  • Ne pas confondre avec le libraire de Dublin George Burnet, en activité entre 1768 et 1802

Organisations créées en 180287 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 180237 documents

  • Communauté cistercienne féminine (diocèse de Trèves). Depuis 1957, les bâtiments sont occupés par une école supérieure du diocèse de Trèves

    1172-1794 d'après L.-H. Cottineau, 1185-1802 d'après Brockhaus

  • Fondée au début du 10e siècle et dédiée pendant quelques années à Sainte Marie, puis à Saint Barthélémy. De règle bénédictine à partir du 12e siècle, elle intègre la "Congregazione di Santa Giustina" (puis "cassinese") en 1477, jusqu'à sa suppression en 1802

  • Fondée en 1024 par le comte palatin Ezzo, sécularisée en 1802

  • Abbaye bénédictine fondée au 7e siècle, supprimée en 1802

  • Abbaye de Bénédictins (congrégation de Bursfeld), fondée vers 695 par saint Ludwin, supprimée en 1802

  • Abbaye de bénédictins fondée en 1095, supprimée en 1802

  • Abbaye de basiliens au 5e s., de bénédictins en 977, supprimée en 1802

  • Maison d'édition attestée à Paris à partir de 1790 au plus tard. Édite principalement le "Journal militaire" dont le rédacteur est l'avocat B.-C. Gournay. Le Bureau du Journal militaire est à distinguer de l'imprimerie du même nom à partir de 1793 car cette dernière est alors située rue Saint-Jacques, puis rue de la Harpe. En 1802, le Bureau du Journal militaire est transferé chez le libraire parisien Denis-Simon Magimel

  • Se trouve dans le Piémont, province de Cuneo, à proximité de Garessio

  • Congrégation religieuse enseignante fondée en 1802 par Edmund Ignatius Rice à Waterford (Irlande)

Organisations ayant débuté leur activité en 18025 documents

  • Imprimerie établie en 1802, après la fondation l'année précédente de l'administration des "Hôpitaux et hospices civils et des secours à domicile de Paris", gérée par le conseil général de la Seine. Un sieur Lucas se qualifie en mars 1806 de directeur de l'Imprimerie des hospices civils de Paris. Imprimerie encore en activité en 1809. À partir de 1822 au plus tard, Marie-Rosalie Huzard est l'imprimeur attitré des hospices civils de Paris

  • Succède, après une interruption, à l'"Imprimerie du Bulletin de littérature" (1795-1797), pour la publication du "Bulletin de la littérature, des sciences et des arts"

  • Imprimerie et librairie établies avant mai 1802 et dirigées par Jacques-Philippe (II) Jacob, également imprimeur à Versailles

  • Librairie spécialisée dans le livre religieux, qui semble avoir été dirigée de 1802 à 1806 par le libraire Louis Fantin

  • Maison d'édition musicale fondée à Paris pour 9 ans par acte de société du 5 août 1802 et ouverte en nov. suivant. Nicolo Isouard se retire de l'association en juillet 1807. À l'échéance des 9 années, la société est dissoute et le fonds ainsi que les planches gravées sont revendus au professeur de musique Jacques-Joseph Frey, qui obtient alors le droit de se dire pendant un an "successeur de MM. Cherubini, Méhul, Kreutzer, Rode et Boieldieu" (acte du 12 août 1811)

Organisations ayant cessé leur activité en 18025 documents

  • Maison d'édition attestée à Paris à partir de 1790 au plus tard. Édite principalement le "Journal militaire" dont le rédacteur est l'avocat B.-C. Gournay. Le Bureau du Journal militaire est à distinguer de l'imprimerie du même nom à partir de 1793 car cette dernière est alors située rue Saint-Jacques, puis rue de la Harpe. En 1802, le Bureau du Journal militaire est transferé chez le libraire parisien Denis-Simon Magimel

  • Imprimerie de l'abbaye de Kempten, fondée en 1593 par le prince-abbé Johann Erhard Blarer von Wartensee. Elle interrompt son activité en 1632-1634, avec la destruction des bâtiments de l'abbaye. Remise sur pied en 1660 environ par l'abbé Roman Giel von Gielsberg, et dirigée par Rudolf Dreherr de 1661 à 1681, elle sera sécularisée en 1802 pour devenir la "Kurpfalzbayerische Buchdruckerei" de l'électeur palatin de Bavière à Kempten, sous la direction de l'ancien prote Joseph Kösel

  • Autre(s) graphie(s) : Imprimerie de l'École-Française. - Imprimerie en activité à Paris à partir de 1801 au plus tard. N'est plus attestée après avril 1802

  • Imprimerie et librairie du Cercle social, société fondée par Nicolas de Bonneville (1760-1828) et l'abbé Claude Fauchet (1744-1793) au début de l'année 1790 pour l'analyse du "Contrat social" et transformée en club politique en oct. suivant. Son imprimerie-librairie publie de nombreux écrits et plusieurs périodiques dont "La Bouche de fer" (la bouche de fer étant une boîte aux lettres placée à la porte de l'imprimerie du Cercle et où chacun pouvait déposer des écrits), "La Sentinelle" et la "Chronique du mois ou les Cahiers patriotiques". Liée aux Girondins, grâce à qui elle reçoit des subventions de la Convention. N. de Bonneville, son directeur, est arrêté après la proscription des Girondins en juin 1793 et sera sauvé par le 9-Thermidor (27 juillet 1794). L'Imprimerie-librairie du Cercle social continue à fonctionner jusqu'au Consulat. Bonneville, ayant comparé Bonaparte à Cromwell, est alors emprisonné. Ruiné par sa détention, il devra cesser d'exercer peu après déc. 1802

  • Imprimerie fondée par le duc Ferdinand (1765-1802) et dirigée de 1776 à 1791 par Giovanni Battista Bodoni

Œuvres terminées en 180274 documents

Spectacles représentés en 18027 documents

Documents publiés en 18024010 documents

  • صحاح الجوهري

    Description matérielle : 2 vol. in-fol.
    Édition : Constantinople , 1802-1803
    Auteur du texte : Ismāʿīl ibn Ḥammād al- Ǧawharī (09..?-1003?)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30344842t]
  • Πίναξ γεώγραφικος της Ασιας

    Description matérielle : 4 flles : avec limites en coul. ; 540 x 485
    Édition : Vienne : [s.n.] , 1802
    Auteur du texte : Anthimos A. Gazi (1764-1823)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40677643k]
  • Λόγγου Ποιμενικὰ τὰ κατὰ Δάφνιν καὶ Χλόην

    Description matérielle : 103 p., [9] f. de pl.
    Description : Note : Daphis et Chloé traduit en grec et publié par A. Koraīs. - Planches, en regard des p. 3, 16, 20, 36, 42, 55, 70, 98, 103, gr. sur cuivre par Barthélemy Roger, Adrien Godefroy, J. B. Marais et Jean Massard d'après François Gérard et Pierre-Paul Prudhon ; serpentes avec légendes en grec et en français
    Édition : , 1802
    Auteur du texte : Longus
    Dessinateur du modèle : François Gérard (1770-1837), Pierre-Paul Prud'hon (1758-1823)
    Éditeur scientifique : Adamantios Coray (1748-1833)
    Graveur : Adrien Godefroy (1777-1865), Jean Massard (1740-1822), Barthélemy Roger (1770-1841)
    Traducteur : Adamantios Coray (1748-1833)
    Imprimeur-libraire : Pierre Didot (1761-1853)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32319785p]
  • КАРТА МОРСКИХЪ ОТКРЫТІЙ РОССІЙСКИМИ МОРЕПЛАВАТЕЛЯМИ НА ТИХОМЪ И ЛЕДОВИТОМЪ МОРЯХЪ : ВЪ РАЗНЫХЪ ТОДАХЪ УЧИНЕННЫХЪ...

    Description matérielle : 1 flle : 80 x 130 cm
    Description : Note : Carte russe du Pacifique Nord
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1802

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb437729564]
  • 11, 76, 88, ou le Terne de Gonesse, vaudeville anecdote en un acte et en prose...

    Description matérielle : 36 p.
    Description : Note : Vaudeville, 21 floréal an 10
    Édition : Paris : Barba , (1802)
    Auteur du texte : René de Chazet (1774-1844), Michel Dieulafoy (1762-1823), Jean-Baptiste Dubois (1778-1850)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38659491z]
  • 1, 2, 3, 4, ou la Cassette précieuse, comédie en deux actes...

    Description matérielle : 48 p.
    Édition : Paris : chez les libraires qui vendent les nouveautés , 1802
    Auteur du texte : Alphonse Martainville (1776-1830)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb386580892]
  • 1. Bédoins dans le désert. ; 2. et 3. Maniere de monter l'eau pour arroser les terres.

    [estampe]

    Description matérielle : 3 est. : gravure en taille-douce ; 8,4 x 21,5 cm ; 8,4 x 21,5 cm ; 8,5 x 21,5 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Trois pièces gravées sur la même pl.
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome IX, Ferrand (François)-Gaucher (C.E.) / par Edmond Pognon,... et Yves Bruand,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1962, article GARREAU (Louis), n. 48
    Édition : [Paris] : [P. Didot l'aîné] , [an X - 1802]
    Graveur : Louis Garreau (graveur, 17..-18..)
    Peintre du modèle : Rigo (peintre, 17..-17..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445586235]
  • 1. Couvent dans le Désert. ; 2. Village de Nagadi dans le Désert.. - 3. Couvent dans le Désert.

    [estampe]

    Description matérielle : 3 est. : gravure en taille-douce ; 4,1 x 26,7 cm ; 5,6 x 26,7 cm ; 7,1 x 23,3 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Trois pièces gravées sur la même pl.
    En marge, au bas à g., à la pointe : "de l'imprimerie de Villain." En haut à dr. : "Pl. 73."
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome IX, Ferrand (François)-Gaucher (C.E.) / par Edmond Pognon,... et Yves Bruand,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1962, article GARREAU (Louis), n. 47
    Édition : [Paris] : [P. Didot l'aîné] , [an X - 1802]
    Dessinateur du modèle : Dominique-Vivant Denon (1747-1825)
    Graveur : Louis Garreau (graveur, 17..-18..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44558622t]
  • 2.de // Messe en ut // avec accompagnement de Clarinette, Basson, Violoncelle, et Basse

    Description matérielle : 1 partition ([1], 31 p.) : 21 x 28,5 cm
    Description : Note : Date de composition inconnue. - 2e messe en Ut d'après le titre propre. - Voix : dessus (Sol 2), haute-contre (Ut 3), basse-taille (Ut 4), basse chantante (Fa 4) . - Choeur : Sol 2, Ut 3, Ut 4, Fa 4. - Instruments : cl (en si bémol), fag, vlc, b . - Papier bleuté. - Mention à la p. de t. : "Musique sacrée (Vol. 5). - Fait partie d'un recueil factice. - D. 2698
    Édition : , [Entre 1802 et 1827]
    Compositeur : Pierre Desvignes (1764-1827)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39588372r]
  • 3 Duos pour deux violons tirés des nouveaux oeuvres d'Ignace Pleyel oeuv. 7 de duos arrangés par A. Chapelle

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Paris : Chapelle , (s. d.) [c. 1802]
    Compositeur : Augustin Chapelle (1756-1821), Ignaz Pleyel (1757-1831)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43208657s]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données