Auteurs nés en 1804721 documents

Auteurs morts en 1804322 documents

  • Orientaliste. - Peintre et dessinateur. - Diplomate en Orient (1754-1804)

  • Nom patronymique : Marie-Anne Maurry. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi. - Succède à son mari, l'imprimeur-libraire d'Aix-en-Provence André Adibert, décédé en nov. 1788. Encore en activité en 1804, elle cède alors son fonds à son neveu

  • Philologue. - Archéologue

  • Imprimeur-libraire ; fondeur de caractères ; relieur ; papetier. - Natif de Coutances, fils de l'avocat Charles-François Agnès (1746-1793). Exerce l'imprimerie et la librairie à Coutances dès 1791, dit alors âgé de 22 ans. Exerce également la reliure et la papeterie à Coutances. Sous la Révolution, imprime essentiellement des publications officielles. Publie également des ouvrages juridiques, religieux et classiques. Épouse à Coutances le 18 août 1801 Marie Prodhomme (1777-1807). Décédé à Coutances en nov. 1804. En déc. 1804, sa veuve procède à un inventaire de sa succession ; l'imprimerie dispose alors de deux presses

  • Libraire. - Originaire de Pragellas (Piémont) ; frère du libraire Daniel Aillaud établi à La Haye peu de temps auparavant. Bourgeois de La Haye ; reçu dans la guilde des libraires en juin 1757. Cesse toute activité vers 1793. Dit âgé de 77 ans lors de son décès (janv. 1804)

  • Graveur. - Graveur suédois, père de Carl Fredrick Akrel

  • Traducteur de Voltaire, avec lequel il entretint une correspondance

    Auteur dramatique. - Théoricien du théâtre. - Mécène

  • Curé de Seynes. - Bachelier en droit canonique et civil de la Faculté de Paris, docteur en théologie

  • Professeur de botanique. - Directeur du Jardin botanique de Turin

  • Fille de Alliot, François-Antoine, l'intendant de Stanislas (ancien roi de Pologne, 1737-1766, duc de Lorraine). - Épouse le 16 février 1751 Charles-François-Xaviers Henry de Pont, conseiller à la Cour souveraine de Lorraine et Barrois. - Dix ans plus tard, les époux de Pont intentent le procès en nullité de mariage

Personnes ayant débuté leur activité en 180446 documents

  • Graveur et éditeur d'images ; libraire ; fabricant de papier à teinture et "papier à tapisserie". - Issu d'une famille de fabricants de papier à teinture et papier pour la tapisserie. Édite des images à Toulouse dès 1804, sans doute avec des associés, sous la raison "L. Abadie (cadet) et compagnie". Vend également des livrets de colportage. En 1815, il se qualifie "breveté par S. A. R. la duchesse d'Angoulême" puis, à partir de 1824, "breveté par S.A. R. Madame la Dauphine". Décédé en 1829 ; sa veuve lui succède mais ne semble pas avoir exercé longtemps

  • Également papetier. - Aurait peut-être exercé entre 1804 et 1807 à Évreux (en 1807, le "Manuel de la librairie" indique le nom "Audigié" à Évreux, probablement une erreur). Présent en 1808 à Dreux, rue Saint-Pierre, en tant que libraire, relieur et papetier. Breveté libraire à Dreux le 1er janv. 1813 en tant que successeur de "M. Laslier" (brevet renouvelé le 15 juillet 1818). Diffuse principalement des ouvrages religieux, provenant en majorité de l'imprimerie Ancelle d'Évreux. Il transmet son brevet de libraire à son fils Louis-Luc Audiger le 28 déc. 1827

  • Imprimeur-libraire. - Né à Bâle. Exerce l'imprimerie à Phalsbourg (Moselle) de 1804 à 1807. S'installe ensuite à Saverne (Bas-Rhin). À partir de 1807, imprime les "Affiches, annonces et avis divers de l'arrondissement de Saverne". Breveté imprimeur à Saverne le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818). Imprime également des publications allemandes et bilingues. Breveté libraire à Saverne le 21 août 1829. Sa fille Marie-Caroline-Pauline Aweng (1823-1859) est associée activement à la gestion de l'imprimerie. Jean-Rodolphe Aweng se démet et transmet en juillet 1847 son brevet d'imprimeur à sa fille qui, mariée à Antoine-Auguste Gilliot (1820-1860), dirige l'imprimerie familiale sous la raison "Gilliot-Aweng". Décédé à Saverne en janv. 1850. Sa fille exerce jusqu'à son décès en 1859 ; son mari, A.-A. Gilliot, la remplace le 9 mars 1860

  • Imprimeur-libraire. - Fils puîné de l'imprimeur-libraire Louis-Jacques-François de Paule Bertrand dit Bertrand-Quinquet ; baptisé le 11 juin 1782 à Compiègne

    Exerce à Paris en association avec son frère aîné Louis-Marie-Charles Bertrand dit Bertrand-Pottier

  • Libraire. - Ancien militaire. Neveu du libraire Gauthier, dont il reprend le fonds en 1804. Exerce la librairie à Lyon à son compte à partir de 1806 au plus tard. Rachète avec son associé le libraire lyonnais Louis Boget les quatre presses de l'imprimeur Jogues. Breveté libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Son fonds est estimé 300 000 francs en 1812. En 1832, un catalogue imprimé de sa librairie propose des "Rabais extraordinaires pour cause de cessation de commerce". Ne semble plus exercer après 1832

    Travaille en association avec le libraire Louis Boget (1778-18..) de 1807 à 1813 environ

  • Imprimeur-libraire. - Fils d'un notaire royal de Belley (Ain). Exerce la librairie à Lyon dès 1804 (?). Attesté imprimeur par un arrêté du ministre de l'Intérieur en date du 9 juillet 1810, stipulant qu'il ne pourra être remplacé après sa mort. La même année, il acquiert les quatre presses de l'imprimeur lyonnais Pierre (?) Jogue(s). Breveté imprimeur le 20 juillet 1811 (brevet de tolérance renouvelé le 8 août 1816), il obtient finalement un brevet héréditaire, le 21 juin 1819. Breveté libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Se démet et est remplacé comme libraire par Jean Lugné, breveté le 18 sept. 1827, puis comme imprimeur par André Idt, breveté le 21 mars 1828

    Travaille en association avec le libraire de Lyon Antoine Blache, de 1807 à 1813 au moins

  • Autre(s) graphie(s) : Brunet fils. - Libraire. - Fils du libraire parisien Thomas Brunet (1744-1824), établi en association avec son père dès 1804. Breveté libraire le 1er oct. 1812 ; brevet renouvelé le 24 mars 1820. Bibliographe et bibliophile, rédacteur de nombreux catalogues ; auteur dès 1802 du supplément au "Dictionnaire bibliographique des livres rares" et surtout du fameux "Manuel du libraire et de l'amateur de livres" (1re éd., 1810 ; 5e éd., 1860-1865). Peu après la mort de son père, se retire de la librairie pour ne se consacrer qu'à la bibliographie et à la bibliophilie. Auguste Sautelet est breveté libraire en sa succession le 22 mars 1825

  • Imprimeur-libraire. - Fils aîné de l'imprimeur-libraire d'Avignon Jean II Chaillot. Son père lui cède la librairie en 1808, mais il exerce dès 1804. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Décédé vers 1850 sans successeur

  • Exerce à Paris dès 1804, succédant alors à la veuve de J. Garnier. En activité jusqu'en 1808 au moins

Personnes ayant cessé leur activité en 180475 documents

  • Nom patronymique : Marie-Anne Maurry. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi. - Succède à son mari, l'imprimeur-libraire d'Aix-en-Provence André Adibert, décédé en nov. 1788. Encore en activité en 1804, elle cède alors son fonds à son neveu

  • Imprimeur-libraire ; fondeur de caractères ; relieur ; papetier. - Natif de Coutances, fils de l'avocat Charles-François Agnès (1746-1793). Exerce l'imprimerie et la librairie à Coutances dès 1791, dit alors âgé de 22 ans. Exerce également la reliure et la papeterie à Coutances. Sous la Révolution, imprime essentiellement des publications officielles. Publie également des ouvrages juridiques, religieux et classiques. Épouse à Coutances le 18 août 1801 Marie Prodhomme (1777-1807). Décédé à Coutances en nov. 1804. En déc. 1804, sa veuve procède à un inventaire de sa succession ; l'imprimerie dispose alors de deux presses

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de la ville [d'Avignon] et seul imprimeur de Sa Sainteté (1782). - Natif d'Aspres-sur-Buëch (Hautes-Alpes). Employé puis associé de l'imprimeur-libraire d'Avignon Alexandre Giroud, dont il rachète le fonds de librairie (1767) puis l'imprimerie (1781). Éditeur du "Courrier d'Avignon" ou "Courrier historique, politique, galant et moral" fondé en 1733 par Charles Giroud et publié jusqu'en 1792. Décédé à Avignon en oct. 1804

  • Libraire-éditeur. - Homme de lettres. Natif de Tours, fils d'un maître cirier dont il continue d'abord la profession. Après avoir été arrêté à Tours puis relâché en l'an III, il s'établit "libraire-éditeur" à Paris, en 1795 ou peu avant. Entre 1799 et 1802, écrit et publie à Paris plusieurs comédies sous les pseudonymes "Desfougerais" ou "Desfougerets" ; édite (1793-1797) et traduit (1795-1802) diverses œuvres, de l'anglais notamment. Revenu à Tours après avoir cessé d'exercer la librairie, il y publie, ainsi qu'à Blois et Loches, plusieurs pièces entre 1814 et 1829. Décédé à Tours en août 1835

    En 1795-1796, à Paris, a travaillé en association avec l'imprimeur-libraire J.-M. Chevet

  • Imprimeur de la cour ducale [de Mecklembourg-Schwerin]. - Fils et successeur de Wilhelm Bärensprung

  • Originaire de Stanham Aspall (Suffolk). En apprentissage à Londres chez George Stafford de juillet 1793 à oct. 1803. Déclaré en faillite le 28 fév. 1804

  • Libraire-relieur. - Fils d'un commis greffier au parlement de Dijon. Relieur reçu libraire par lettre de privilège du 23 janv. 1768. Ouvre un cabinet littéraire en 1772. Destitué par arrêt du Conseil du 27 juillet 1772 pour commerce d'ouvrages contraires aux bonnes mœurs. Rétabli par arrêt du 8 fév. 1779. Ouvre un cabinet littéraire en 1772. Son fils Henri Bidault (17..-1817) lui succède dès 1804. Décédé à Dijon le 31 janv. 1816

  • Autre(s) graphie(s) : Blouët. - Libraire. - D'abord commissionnaire en librairie. Épouse en 1772 la fille de Louis-Philippe-Claude Hovius, imprimeur-libraire à Saint-Malo. Client de la Société typographique de Neuchâtel et du relieur-doreur Pierre-Jules-Bernard Boulanger, à Paris. Emprisonné sous la Terreur. "Mlles Blouet" libraires attestées en 1807, notamment sa fille Hélène Blouet, brevetée libraire en 1813

    Travaille en association avec son beau-père Louis-Philippe-Claude Hovius et son beau-frère Louis-Henri Hovius de 1772 à 1790 au moins

  • Autre(s) graphie(s) : Boubers le jeune. - Imprimeur-libraire ; à Bruxelles, imprimeur royal de l'Académie ; également fondeur de caractères, éditeur de musique et papetier. - Né à Lille, fils d'un capitaine au régiment de Maillé infanterie. D'abord libraire, puis imprimeur-libraire, fondeur de caractères et papetier. Gendre en premières noces (1752) du libraire d'Arras Louis-François Barbier ; en secondes noces (1759) du libraire de Lille André-Joseph Panckoucke. Franc-maçon. En activité à Dunkerque, mais suspect, il tente en vain de s'établir à Lille en 1760-1762. Expédie des livres interdits jusqu'à Paris par l'intermédiaire de colporteurs. Banni de France après 1764 (présent lors de l'enquête royale), il se réfugie à Liège, qu'il doit quitter peu après, ayant distribué des libelles contre le gouvernement. Propriétaire d'une papeterie à Liège. Son fils semble lui avoir succédé à Dunkerque. Reçu imprimeur à Bruxelles en avril 1768. Il y publie "Le Portefeuille hebdomadaire" (1769-1771) et les "Annonces et avis divers des Pays-Bas" (1780-1783). En faillite en 1781-1782 et à la fin de 1783. Décédé à Bruxelles en juillet 1804. Sa veuve lui succède

  • Libraire-relieur attesté dès l'enquête royale de 1764, il s'établit également imprimeur à la faveur de la Révolution, en association avec l'imprimeur avignonnais Ignace-Hippolyte Offray ("Offray père") entre 1790 et 1792 au moins. Encore en activité en 1803-1804 (il figure au "Tableau des libraires" de N.-A.-G. Debray, janv. 1804). Veuve attestée en 1807

Organisations créées en 180484 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 180414 documents

  • Etablie à Auxerre le 14 messidor an IV [4 juillet 1796], dans des locaux de l'abbaye de Saint-Germain ; fermée le 1er vendémiaire an XIII [23 septembre 1804]

  • Expédition composée de deux corvettes, le "Géographe" et le "Naturaliste" (que remplacera en 1802 la goélette la "Casuarina"), dont le Directoire confie le commandement à Nicolas Baudin (1754-1803). - Chargée d'explorer les "terres australes", la mission qui compte plus de 20 savants reconnait les côtes méridionales et occidentales de l'Australie (octobre 1800-mars 1804)

  • Nom donné à l'Imprimerie nationale (issue le 27 janv. 1795 de la fusion de l'Imprimerie des lois et de l'Imprimerie nationale exécutive) par décret du 18 germinal an III (7 avril 1795). Travaille à l'impression des lois, des ouvrages publiés "aux frais de la République", et des actes des ministères (malgré une résolution du Conseil des Anciens du 11 pluviôse an V, 31 janv. 1797). Devient Imprimerie impériale le 18 mai 1804. Dirigée jusqu'à son décès le 13 nov. 1802 par Philippe-Daniel Dubois (ou : Duboy)-Laverne (1755-1802), ancien adjoint à l'Imprimerie royale et successeur d'Étienne-Alexandre-Jacques Anisson-Duperron

  • Imprimerie et librairie établie avant mai 1802 et dirigée par Jacques-Philippe (II) Jacob, également imprimeur à Versailles

  • Imprimerie dont le propriétaire est Éléonore-Marie Desbois de Rochefort, évêque constitutionnel du département de la Somme. En activité dès le 15 mars 1795 et jusqu'en avril 1804. Publie notamment : les ouvrages de l'abbé Henri Grégoire, évêque constitutionnel de Blois ; de mai 1795 à avril 1804, les "Annales de la religion ou Mémoires pour servir à l'histoire du XVIIIe siècle" ; du 1er nov. 1796 au 30 avril 1797, "Le Télégraphe, journal faisant suite au Bulletin de la semaine", paru à partir du 23 nov. 1796 sous la raison "Imprimerie de la citoyenne veuve Desbois" (probablement la veuve de Louis Desbois de Rochefort [m. 1786], frère d'Éléonore-Marie) ; du 22 sept. 1797 au 21 sept. 1798, le "Journal du citoyen", paru aussi sous la raison "Imprimerie du Journal du citoyen". Du 1er août 1795 au 16 fév. 1796 au moins, le directeur de l'Imprimerie-librairie chrétienne, qui gère les abonnements, se nomme Daire ; du 9 avril 1796 à sept. 1798, il s'agit de Rebour. En nov. 1799, la librairie est tenue par le libraire Jean Brajeux (1752-1825). Sous le Premier Empire, une "Imprimerie-librairie chrétienne et classique" sera tenue à Paris, rue Saint-Jacques, par l'imprimeur-libraire Claude-François Laurens (1758-1837)

  • Abbaye de religieuses prémontrées (1170-1196) puis de cisterciens (1196-1804) sis dans le village de Bredelar, aujourd'hui intégré à la commune de Marsberg (Allemagne)

  • Probablement société savante, organisée en classes, dont les activités devaient comprendre des réunions, des conférences et des cours au grand public, comme le Musée de Monsieur ou le Musée de Paris fondés en 1781. - Daté d'après l'expression "Le citoyen..." employée dans un diplôme de membre de la société et utilisée pendant la période révolutionnaire de 1792 à 1804

  • En 1790, Passy devint le chef-lieu d'un canton dont Auteuil et Boulogne étaient les deux autres communes, et le resta jusqu'à l'an XIII où ce titre passa à Neuilly. - D'abord dans le département de Paris, en 1795 dans celui de la Seine

Organisations ayant débuté leur activité en 18042 documents

  • Nom donné le 18 mai 1804 à l'Imprimerie de la République, qui imprime et distribue le "Bulletin des loix". Dirigée par Jean-Joseph Marcel de janv. 1803 à avril 1814. Alexandre-Jacques-Laurent Anisson-Duperron, fils de l'ancien directeur de l'Imprimerie royale, en est nommé inspecteur en mars 1809. En 1811 Firmin Didot crée pour elle une typographie millimétrique qui sert uniquement à l'impression d'un ouvrage sur le couronnement de l'empereur Napoléon Ier. - Imprimerie enrichie de caractères orientaux par la frappe en cuivre de caractères rapportés par Napoléon de la "Stamperia della Sacra Congregazione di Propaganda Fide" à Rome en 1798 et de celle des Médicis à Florence en 1811 (lesquels seront restitués en 1815). Devient Imprimerie royale en avril 1814 après la première abdication de Napoléon Ier le 4 avril 1814

Organisations ayant cessé leur activité en 18044 documents

  • Nom donné à l'Imprimerie nationale (issue le 27 janv. 1795 de la fusion de l'Imprimerie des lois et de l'Imprimerie nationale exécutive) par décret du 18 germinal an III (7 avril 1795). Travaille à l'impression des lois, des ouvrages publiés "aux frais de la République", et des actes des ministères (malgré une résolution du Conseil des Anciens du 11 pluviôse an V, 31 janv. 1797). Devient Imprimerie impériale le 18 mai 1804. Dirigée jusqu'à son décès le 13 nov. 1802 par Philippe-Daniel Dubois (ou : Duboy)-Laverne (1755-1802), ancien adjoint à l'Imprimerie royale et successeur d'Étienne-Alexandre-Jacques Anisson-Duperron

  • Imprimerie et librairie établie avant mai 1802 et dirigée par Jacques-Philippe (II) Jacob, également imprimeur à Versailles

  • Imprimerie dont le propriétaire est Éléonore-Marie Desbois de Rochefort, évêque constitutionnel du département de la Somme. En activité dès le 15 mars 1795 et jusqu'en avril 1804. Publie notamment : les ouvrages de l'abbé Henri Grégoire, évêque constitutionnel de Blois ; de mai 1795 à avril 1804, les "Annales de la religion ou Mémoires pour servir à l'histoire du XVIIIe siècle" ; du 1er nov. 1796 au 30 avril 1797, "Le Télégraphe, journal faisant suite au Bulletin de la semaine", paru à partir du 23 nov. 1796 sous la raison "Imprimerie de la citoyenne veuve Desbois" (probablement la veuve de Louis Desbois de Rochefort [m. 1786], frère d'Éléonore-Marie) ; du 22 sept. 1797 au 21 sept. 1798, le "Journal du citoyen", paru aussi sous la raison "Imprimerie du Journal du citoyen". Du 1er août 1795 au 16 fév. 1796 au moins, le directeur de l'Imprimerie-librairie chrétienne, qui gère les abonnements, se nomme Daire ; du 9 avril 1796 à sept. 1798, il s'agit de Rebour. En nov. 1799, la librairie est tenue par le libraire Jean Brajeux (1752-1825). Sous le Premier Empire, une "Imprimerie-librairie chrétienne et classique" sera tenue à Paris, rue Saint-Jacques, par l'imprimeur-libraire Claude-François Laurens (1758-1837)

  • Imprimerie en activité à partir de 1803. Travaille en 1803 pour les frères Levrault à Paris. Imprime notamment en 1803 "Il Nuovo Testamento del Nostro Signore Gesu Cristo" puis en 1804 "Novelle di Giambatista Casti, in tre volumi". Ne semble plus exercer au-delà de 1804

Œuvres créées en 1804222 documents

Œuvres terminées en 180423 documents

Spectacles représentés en 18044 documents

Documents publiés en 18042796 documents

  • 12 germinal an 12

    Description matérielle : 4 partitions ([30], [12], [24], [46] p.) : 30 x 23 cm
    Description : Note : Titre propre pris sur la partition de la Cosaque. - La partie de Ballet (partition réduite à 2 voix à l'usage du chorégraphe) de se divertissement se trouve sous la cote D. 18121. - Fait partie des divertissements de l'Empereur joués de 1801 à 1814 (voir les partitions D. 18086 à D. 18168). - Contient suivant la numérotation qui figure sur les parties : Tambourin Pas Provençal en ré maj. (matériel) ; Tambourin Pas Provençal en do maj. (matériel) ; Menuet de la Provençale (matériel) ; Introduction en pot pourri, Menuet (partition et matériel) ; 1er Air,3 Andante (matériel) ; 5 [4]. Moderato (matériel) ; [2] Cosaque (partition et matérel) ; 6. Allegretto (matériel) ; 7. Allegretto (matériel) ; Allemande (matériel) ; N° 1 Tambourin (partition et matériel) ; [6] Allegretto (matériel) ; Boliros (matériel) ; Tambourin (partition). - Parties du Tambourin Pas Provençal en ré maj. : 1er violon 2 ex. (4 p. chacun), violon 2 2 ex. (4 p. chacun), [alto] (4 p.), basso 3 ex. (4 p. chacun), flute (4 p.). - Parties du Tambourin Pas Provençal en do maj. : violon 1 2 ex. (4 p. chacun), violon 2 2ex. (4 p. chacun), alto (4 p.), basso 3 ex. (4 p. chacun), flute (4 p.). - Mention ms. au crayon rouge du nom d'un exécutant à la partie de violon 1 n° 1 : "Kr" [Kreutzer]. - Mention ms. au crayon rouge du nom d'un exécutant à la partie de basso n° 2 : "Lueff" ?????. - Parties du Menuet de la Provençale (n° 2) : vo] 1 2 ex. (4 p. chacun), viol[ino] 2 2 ex. (4 p. chacun), alto (4 p.), basso 3 ex. (4 p. chacun), flute (4 p.), oboi (6 p.), clarinettes (6 p.), fagotti (4 p.), cors (4 p.). - Parties de l'Introduction en pot pourri : violino 3 ex. (4 p. chacun), violino 2 3 ex. (4 p. chacun), alto 2 ex. (4 p. chacun), basso 4 ex. (4 p. chacun), petite flute (2 p.), oboi (4 p.), clarinetti (6 p.), fagotti (4 p.), corni (4 p.). - Mention ms. au crayon rouge sur la partie de violino 1 n° 1 : "rien ne s'oppose plus à notre bonneur [sic]". - Mention ms. au crayon rouge du nom d'un exécutant à une des parties de basso : "Norblin". - Parties du 1er Air Andante : violino 1 2 ex. (6 p. chacun), violino 2 2 ex. (6, 4 p.), alto (4 p.), basso 3 ex. (6, 6, 4 p.), petite flute (4 p.), oboi (4 p.), clarinettes (4 p.), fagotti (4 p.). - Parties du Moderato (n° 5) : violino primo (4 p.), violino secondo 2 ex. (4 p. chacun), alto (4 p.), basso 3 ex. (4 p. chacun), flute (4 p.), oboi (4 p.), bassons (4 p.), corni (4 p.). - Parties de la Cosaque : violino 1 2 ex. (4 p.), violino 2 2 ex. (4 p. chacun), alto (4 p.), basso 3 ex. (4 p.). - Parties de l'Allegretto (n° 6) : 1er violon 2 ex. (4 p. chacun), 2d violon 2 ex. (4 p. chacun), alto (4 p.), basse 4 ex. (4 p. chacun), petite flute (4 p.), bassons (4 p.). - Mention ms. à l'encre à la partie de 1er violon : "pous le n° 6 il a servi il est different du 7". - Parties de l'Allegretto (n° 7) : violino 1 2 ex. (4 p. chacun), violino 2 2 ex. (4 p. chacun), alto (4 p.), basso 3 ex. (4 p. chacun), petite flute (4 p.), flajolet (4 p.), bassons (4 p.). - Mention ms. à l'encre à la partie de violino 1 : "Supprimé pour le n° 7 // il est différent // de celui qui a servi sous le N° 6". - Parties de l'Allemande : viol[ino] 1 2 ex. (1 p. chacun), violino 2 2 ex. (1 p. chacun), alto (1 p.), basso 3 ex. (1 p. chacun), clarinettes (4 p.), bassons (1 p.), cors (4 p.). - Parties du Tambourin : violino 1 2 ex. (6 p. ), violino 2 2 ex. (6, 4 p.), alto (4 p.), basso 3 ex. (4, 6, 4 p.), petite flute (6 p.), oboi (4 p.), bassons (4 p.), cors (4 p.). - Mention ms. au crayon rouge sur la partition : "Mt de Tambourin". - Parties de l'Allegretto : viol[ino] 1 2 ex. (6 p. chacun), viol[ino] 2 2 ex. (6, 4 p.), alto (4 p.), basso 3 ex. (6, 4, 6 p.), oboi (6 p.), clarinettes (4 p.), corni (4 p.). - Mention ms. à l'encre à la partie de violino 1 : "Supprimé". - Parties du Boliros : 1er violon 2 ex. (4 p. chacun), 2d violon 2 ex. (4 p. chacun), alto (4 p.), basso 3 ex. (4 p. chacun), petite flute (4 p.), clarinettes (4 p.), bassons (4 p.), cors (4 p.). - Rayures, pages épinglées, collettes et annottations au crayon rouge pour l'exécution
    Filigranes : F. Andrieu
    Filigranes : AGL
    Filigranes : J. Berger
    Filigranes : F.C
    Filigranes : P.M
    Sources : Lecomte ???????
    Édition : , 1804
    Adaptateur : François-Charlemagne Lefebvre (1775-1839)
    Interprète : Rodolphe Kreutzer (1766-1831), Louis-Pierre-Martin Norblin (1781-1854)
    Fabricant du papier : François Marie Andrieu (1777-1832), Jacques Berger (fabricant de papier)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396182021]
  • 12° Recueil de Romances avec accompagnement de forte-piano... par P. Wacher, [couv. ill. par Caraffe]

    Description matérielle : 7 p., couv. orn., 34 cm
    Description : Note : Daté d'après l'adresse de l'ed.. - Un autre recueil (ed. Sieber) s'intitule aussi 12° recueil...
    Édition : Paris : Berton et Loraux , [ca. 1804]
    Compositeur : Pierre Jean Wacher (compositeur, 17..-18..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb433266645]
  • [23e] Concerto de violon C [en sol] avec accompagnement de 2 violons, alto, basse. 2 flûtes et 2 cors. [W I : 23]

    Description matérielle : In-fol., 9 part. sép.
    Édition : Paris : Magasin de musique , (s. d.) [1804]
    Compositeur : Giovanni Battista Viotti (1755-1824)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43324059f]
  • [28e] Sinfonie périodique à deux violons, alto et basse, cors et hautbois ad libitum, composée par Mr Igna.ce Pleyel... [B 156]

    Description matérielle : 13 parties in-fol.
    Description : Note : Violino Primo, 2 ff. limin., 7 p., Violino Secondo, 7 p., Viole, 7 p., la p. 5 en blanc, Violoncello, 5 p., Flauto Primo, 5 p., la p. 1 en blanc, Flauto Secondo, 4 p., la p. 1 en blanc, Oboe Primo, 3 p., Oboe Secondo 3 p.econdo et Timpani in C, 3 p., la p. 1 en blanc chacun, Fagotti (partition), 7 p., les p. 1 et 5 en blanc, Basso, 7 p., la p. 5 en blanc. - Les 2 ff. limin. et la p. 1 du 1r violon portent un cat. de l'éditeur. - Symphonie en sol
    Édition : Paris : Imbault , [1804]
    Compositeur : Ignaz Pleyel (1757-1831)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43208780k]
  • 2 Rondeaux à la mazurek et à la krakowiak pour le piano-forte

    Description matérielle : 9 p. : in-fol.
    Description : Note : Gravé par Lobry. - Pourrait être Aimable-Joseph Lobry, demeurant rue de l'Arbre-Sec (adresse figurant sur la page de titre). - Publication antérieure au 2 décembre 1804. - Mention sur la page de titre : Enregistré à la Bibliotheque N.le
    Édition : Paris : Lentz , [ca.1800-1804]]
    Compositeur : Józef Elsner (1769-1854)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42975691r]
  • 3 Duos (grands) pour deux flûtes, op. 68

    Description matérielle : In-fol., part. sép.
    Description : Note : La couverture porte en note : "musique imprimée"
    Édition : Strasbourg : F. Reinhard , (s. d.) [1804]
    Compositeur : Ignaz Pleyel (1757-1831)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43208632f]
  • 3 grands Duos pour deux violons, composés... par Ignace Pleyel. Oeuv. 68. [B 526-528]

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Strasbourg : F. Reinhart , [1804]
    Compositeur : Ignaz Pleyel (1757-1831)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43208635g]
  • 3 Polonaises à 4 mains pour le piano-forte par J. Elsner

    Description matérielle : 15 p., in-fol.
    Description : Sources : Daté d'après la mention sur la page de titre : Enregistré à la Bib.que Imp.le
    Édition : Paris : Lentz , [1804-1814]
    Compositeur : Józef Elsner (1769-1854)

    2 documents numérisés : Volume 1 - Volume 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb429756896]
  • [3 Sonates pour le piano forte avec accompagnement de violon et violoncelle..., opera 16 par Friedrich Heinrich Himmel]

    Description matérielle : 2 Parties (11, 9 p.), 24 x 33 cm
    Description : Note : L'auteur, le titre et l'adresse bibliographique restitués d'après le RISM, Himmel H. 5554. - Daté d'après O. E. Deutsch, Musik-verlagsnummern. - Partie de piano mq.
    Édition : [Leipzig] : A. Kühnel , [1804]
    Compositeur : Friedrich Heinrich Himmel (1765-1814)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb430509232]
  • 3 Sonates pour le piano-forte, les deux premières avec accompagnement de violon et violoncelle ad libitum..., composées par Ignace Pleyel. Oeuv. 69. [B 526-528]

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Strasbourg : F. Reinhard , [1804]
    Compositeur : Ignaz Pleyel (1757-1831)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43208636t]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données