Auteurs nés en 1843949 documents

Auteurs morts en 1843355 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 18437 documents

  • Libraire-éditeur. - Natif de Naftel (Manche), fils d'un laboureur. S'installe à Paris en 1820. Travaille pendant cinq ans chez son cousin Julien Béchet, assembleur. Attesté comme débitant de tabacs à Paris en 1829, rue de la Tissanderie. Travaille ensuite chez le libraire parisien Jean-Charles Béchet (1787-1870), dit Béchet jeune, qui lui prête 8 000 francs pour s'établir. Breveté libraire à Paris le 15 nov. 1843. Se démet de son brevet le 29 août 1854 en faveur de son gendre Louis-Cyrille-Henri Bernardin (1830-189.?), ce dernier prenant dès lors pour raison "Bernardin-Béchet". Breveté de nouveau libraire le 11 janv. 1855 en remplacement de Dessain, qui se démet en sa faveur. Exerce également sous la raison "F. Bernardin-Béchet". Se démet de son brevet en 1866. Décédé à Paris en sept. 1867

  • Chanteuse lyrique (mezzo-soprano)

  • Acteur. - Imprésario de sa soeur Rachel. - Dir. du Théâtre de la Porte Saint-Martin (1868-1871)

  • Peintre. - Actif entre 1843 et 1849

  • Éditeur de musique. - Adresse d'activité de 1844 à 1859 : Paris, passage du Grand Cerf. - Adresse d'activité de 1860 à 1862 : Paris, rue de la Monnaie

  • Photographe à Boston, 297 Washington Street, il invente le "portrait vignette" et le Crystalotype, procédé à l'albumine

Personnes ayant cessé leur activité en 184329 documents

  • Imprimeur et imprimeur lithographe ; imprimeur du Lycée des sciences et arts (1801) ; de la Société (académique) de médecine de Marseille (1810-1826) ; sous-bibliothécaire de la ville de Marseille. - Natif de Marseille, fils de Claude-François Achard (1751-1809), médecin et premier bibliothécaire de la ville de Marseille. Breveté imprimeur en lettres le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et imprimeur lithographe le 7 juillet 1831. Se démet en faveur de son frère et associé François-Marie-Théodore Achard (né à Marseille le 25 fév. 1790), breveté en sa succession le 30 juin 1843

    Publie parfois, jusqu'en 1809, sous la raison "Achard fils" ou "Achard fils et Cie"

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du département (des Hautes-Alpes) ; imprimeur de la préfecture ; de monseigneur l'évêque [de Gap] ; imprimeur lithographe. - Natif de Grenoble, frère cadet de l'imprimeur-libraire grenoblois Joseph I Allier (1749-1817). S'installe à Gap fin 1790, appelé par le directoire de cette ville, qui le loge gratuitement. Membre de la société d'émulation (1810). Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et imprimeur lithographe le 14 fév. 1829. Édite et imprime à partir de 1813 les "Affiches, annonces et avis judiciaires du département des Hautes-Alpes". Membre du conseil municipal à partir de 1800 et maire de Gap de 1831 à 1834. Membre de la loge de Saint-Jean, réunion de l'Orient de Briançon. Le 24 avril 1833, constitue une société commerciale avec ses fils Joseph-Louis-Alfred et Joseph-Édouard Allier sous la raison "Joseph Allier et fils". Breveté libraire le 4 avril 1838. Forme en 1842 une nouvelle société avec Joseph-Louis-Alfred Allier. Décédé en mai 1843. Son brevet d'imprimeur passe le 31 juillet 1843 à Jean-Mathieu Garnier, qui mourra l'année suivante sans l'avoir exploité, tandis que ses brevets de libraire et d'imprimeur lithographe sont transmis à son fils Joseph-Louis-Alfred Allier (1807-1869), déjà breveté imprimeur

  • Libraire ; libraire pour l'art militaire ; libraire de la Garde royale et des troupes de toutes les armes (1829). - Natif de Péronne, fils d'un receveur des aides. En apprentissage à Paris chez le libraire Denis-Simon Magimel dont il prend en partie la succession en 1814. Édite le "Journal militaire" dès 1815. N'est breveté libraire que le 19 janv. 1816 (nouveau brevet). Associé jusqu'en 1820 à Denis-Simon Magimel et jusqu'en 1827 à Auguste-Marie Pochard. Anselin et Pochard succèdent à Magimel comme "libraires pour l'art militaire" jusqu'en 1836 au moins. N'est plus attesté en activité en 1845. Charles-François Tanera n'est breveté libraire en sa succession que le 23 avril 1853. Encore en vie à la fin des années 1850

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi, de monseigneur l'évêque [de Poitiers], du clergé, de l'académie et de la faculté de droit [de Poitiers] (1814) ; imprimeur de Monseigneur (le) comte d'Artois (ou : de S. A. R. Monsieur) (1817) et de la Cour royale (1820) ; imprimeur de la préfecture [de la Vienne] (1820) ; également papetier. - Fils de l'imprimeur-libraire de Poitiers François Barbier (175.?-1818), avec lequel il travaille en association à partir de 1809 au plus tard ; ils exercent alors sous la raison "Barbier père et fils". Breveté imprimeur à Poitiers en succession de son père le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816 et enregistré le 28 juin 1817), et libraire le 1er janv. 1813 également en succession de son père (brevet renouvelé le 1er août 1818). Se présente dans un catalogue imprimé de nov. 1817 comme "petit-fils et successeur de Jean-Félix Faulcon". Se démet en faveur d'Henri Oudin, breveté imprimeur le 24 fév. 1843. Décédé à Poitiers en fév 1861 ; dit alors âgé de 76 ans

    De 1809 à 1818, travaille en association avec son père François Barbier

  • Breveté libraire à Paris le 20 août 1822. Faillite déclarée le 13 juillet 1826. En nov. 1826, il comparaît devant le tribunal de Paris pour avoir détenu des ouvrages (dont "Le Bon Sens du curé Meslier") qui ne portaient pas de nom d'imprimeur et est relaxé (cf. "Recueil général des lois et des arrêts : en matière civile, criminelle, commerciale...", série 1, vol. 8, p. 450). Aucune publication n'est connue à son adresse entre 1830 et 1835. À partir de 1836, il exerce avec le libraire parisien Louis Pétion sous la raison "Berquet et Pétion" ; ils se qualifient d'"éditeurs" et sont également "libraires-commissionnaires". Théophile Berquet ne semble plus exercer après 1843. Son brevet est annulé le 14 déc.1860 pour inexploitation

    Exerce en association avec Louis Pétion de 1837 à 1843 ; L. Pétion continue d'exercer seul jusqu'en 1847

  • Compositeur, professeur de chant. - Éditeur de musique entre 1823 et 1843

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du tribunal (civil). - Natif de Caen, il étudie à l'université de Caen. Compositeur typographe puis prote de 1790 à 1798. Exerce l'imprimerie dès le 23 sept. 1798, en rachetant l'imprimerie de l'avocat et journaliste Pierre-Michel Picquot (1754-1798). Dispose d'une presse entre 1798 et 1812. Breveté imprimeur à Caen le 20 juillet 1811 (brevet renouvelé le 30 mars 1816) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 13 juillet 1818). Sa fidélité royaliste pendant la Révolution est récompensée en 1815, en transformant son brevet de tolérance en brevet héréditaire. Un de ses fils, Nicolas-Pierre Dedouit, est employé depuis l'enfance dans son imprimerie. Publie et imprime le "Journal judiciaire du département du Calvados, Annonces, affiches et avis divers, notices sur l'agriculture, le commerce et les arts" en 1828. Se démet en faveur de Candide-Michel Lesaulnier, breveté imprimeur le 24 sept. 1839 et en faveur de son petit-fils, Nicolas Dedouit, breveté libraire le 20 oct. 1843. Décédé à Caen en nov. 1850, dit alors âgé de 81 ans

  • Ecclésiastique ; imprimeur-libraire ; directeur de journal ; maire de Commercy. - Natif de Commercy (Meuse), fils d'un chirurgien. Ordonné prêtre en 1787 et nommé vicaire à Commercy. Franc-maçon. Membre de la Société des amis de la Constitution en 1790. Prête serment à la Constitution civile du clergé et exerce son ministère jusqu'en oct. 1793 puis se marie en oct. 1794. Établit en nov. 1793 une imprimerie et une librairie à Commercy. Auteur en fév. 1794 d'un "Livre élémentaire pour la jeunesse". Soupçonné de fédéralisme, il est emprisonné quelques semaines en fév. 1794. Désigné comme juge suppléant au tribunal du district en nov. 1794, président de l'administration municipale en 1797, sous-préfet provisoire le 20 mars 1800 puis maire de Commercy le 12 mai 1800 et jusqu'en 1804. Lance le 27 sept. 1804 "Le Narrateur de le Meuse", premier journal de la ville de Commercy. Breveté imprimeur à Commercy le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 26 mai 1820). Chevalier de la Légion d'honneur (30 avril 1836). Vend son journal le 30 juin 1830 et redevient maire de Commercy pendant cinq ans. À nouveau sous-préfet intérimaire en 1832 et 1835. Auteur en 1841 d'une "Dissertation sur un monument antique de M. le docteur Humbert". Revend en 1843 son imprimerie à Charles-Joseph Cabasse, qui reprend son brevet d'imprimeur le 6 janv. 1843. Décédé à Commercy en juillet 1853

  • Imprimeur-libraire, imprimeur lithographe et journaliste ; imprimeur de la préfecture [de la Nièvre]. - Natif de Gand. D'abord professeur de musique associé à son père à Nevers (1820), puis négociant en papeterie à la fin des années 1820, il fait paraître le périodique "La Sentinelle de la Nièvre" (fév. 1832 - mars 1834), en association avec l'imprimeur-libraire Nicolas-Christophe Delavau (1795-1876). Succède au brevet d'imprimeur de ce dernier en 1833. Publie "L'Annonciateur de la Nièvre" à partir de 1834 et l'"Annuaire du département de la Nièvre" à partir de 1838. Devient maire de Garchizy (Nièvre) en 1838. Dirige la société d'assurances "La Prévoyance" pour l'arrondissement de Nevers. Travaille en association avec l'ancien notaire Isidore-Martin Fay ou Faÿ (1801-1865) à partir de 1840. En nov. 1841, cède son brevet d'imprimeur à I.-M. Fay et s'associe à lui pour la publication de "L'Écho de la Nièvre" (dont N. Duclos est rédacteur en chef et gérant). Encore associé à Fay pour l'imprimerie en 1843. Auteur d'un rapport publié en 1843 avec l'autorisation du préfet de la Nièvre sur l'extinction de la mendicité dans le département. Publie également, du 25 avril au 13 mai 1849, le périodique "Le Napoléonien : journal des électeurs de la Nièvre", qu'imprime I.-M. Fay. Se démet de son mandat de maire de Garchizy peu après. Se fixe à Paris, où il décède le 30 nov. 1873 ; alors qualifié de "sous-chef de bureau au ministère de l'Intérieur". Auteur d'opuscules publiés à Paris, dont "De l'annexion de l'ex-principauté de Monaco..." (1854) et "Vie du commandeur Charles Trenca" (1857)

  • Acteur du Théâtre du Vaudeville (1802-1827)

Organisations créées en 1843100 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 184316 documents

Œuvres créées en 1843163 documents

Œuvres terminées en 184333 documents

Spectacles représentés en 184348 documents

Documents publiés en 18438445 documents

  • ΜΙΚΡΟΣ ΧΑΡΤΗΣ ης ΜΑΥΡΗΣ ΘΑΛΑΣΣΗΣ γεννημενος κατα τα ΝΕΩΤΑΤΑ ΠΟΝΉΜΑΤΑ...

    Description matérielle : 1 carte : 50 x 72 cm, sur flle 62,5 x 87 cm
    Description : Note : En haut, à gauche : plan du détroit de Constantinople en carton : "ΣΧΈΔΙΟΝ τον στενοῦ της ΚΩΝΣΤΑΝΤΙΝΟΥΠΟΛΕΩΣ ἤ ΒΌΣΠΟΡΟΣ". - En bas : plan du détroit des Dardanelles en carton : "ΣΧΈΔΙΟΝ τοῦ Πορθμοῦ τῶν ΔΑΡΔΑΝΕΛΛΙΩΝ ἤ ἙΛΛΉΣΠΟΝΤΟΣ". - Titre donné dans le registre d'inventaire : Carte de la mer Noire et de la mer d'Azov
    Coordonnées géographiques : E 26° - E 42° / N 47°30' - N 39°30'
    Échelle : [Échelle non déterminable]
    Édition : [Paris] : [Robiquet] , 1843
    Cartographe : K. Gauttier
    Éditeur commercial : Robiquet (éditeur)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43515632f]
  • [ @ ]

    Description matérielle : 17 parties en 1 vol. in-4°
    Édition : Teheran , 1259 (1843)
    Auteur du texte : Saʿadī (1193-1292?)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb312760927]
  • 10 études mélodiques et progressives pour le violon avec accompagnement d'un second violon, ad libit. op. 10, 1er livre

    Description matérielle : In-fol., 40 p.
    Édition : Paris : Schonenberger , [1843]
    Compositeur : Delphin Alard (1815-1888)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb428100292]
  • 12 Etudes en style moderne pour le piano, op. 85

    Description matérielle : In-fol., 29 p.
    Édition : Paris : S. Richault , [1843]
    Compositeur : Charles Voss (1815-1882)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43326157h]
  • 12 études mélodiques pour la voix, livre 1er pour soprano ou tenor

    Description matérielle : In-fol., 63 p.
    Description : Note : Avec accpt. de piano
    Édition : Paris : l'auteur , [1843]
    Compositeur : Stéphane-Louis Nicou-Choron (1809-1886)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43177828s]
  • 12 Etudes pour le violon... par Ch. Dancla. op. 14

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Paris : V. de Biville , [1843]
    Compositeur : Charles Dancla (1817-1907)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42933243g]
  • 12 Pensées fugitives pour piano et violon

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Paris : M. Schlesinger , [1843]
    Compositeur : Stephen Heller (1813-1888)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43043921w]
  • 12 Pièces caractéristiques pour violon... par N. Louis,.... Op. 138

    Description matérielle : In-fol.
    Description : Note : En 2 Suites
    Édition : Paris : Joly , [1843]
    Compositeur : Nicolas Louis (1807-1857)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43120972t]
  • 12 Rondos suisses pour le piano, op. 695

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Paris : H. Lemoine , [1843]
    Compositeur : Carl Czerny (1791-1857)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb429304648]
  • 12 vocalises pour voix de mezzo soprano, op. 15

    Description matérielle : In-fol., 41 p.
    Description : Note : Avec accp.t de piano
    Édition : Paris : l'auteur , [1843]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43250732t]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données