Auteurs reliés à Brême. Allemagne

Tout (22 Contributeurs)
  • Imprimeur-libraire. - Fils du libraire d'Orléans Claude I Cellier. De confession calviniste. Reçu libraire à Paris le 5 juin 1636. La première édition à son nom date de 1642. Gendre (avril 1641) du libraire d'Orléans Étienne Potest. Sépulture le 7 mars 1681. Sa veuve lui succède

    Jusqu'en 1659, travaille en association avec l'imprimeur-libraire parisien Pierre Des Hayes, chez qui il entre en apprentissage en janv. 1624 et qui devient son beau-père en épousant sa mère en 1627

    Contributions communes de Antoine Cellier (1612?-1681) et Brême. Allemagne

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi (1717-1750) ; imprimeur de l'Académie française (1735-1749) ; de l'ordre de Saint François ; de S. A. S. le comte de Toulouse [Louis-Alexandre de Bourbon] ; libraire pour les usages du diocèse [de Paris]. - Fils aîné de l'imprimeur-libraire parisien Jean-Baptiste II Coignard (1667?-1735). Reçu libraire le 30 oct. 1713, il succède comme imprimeur à Claude Prignard le 11 août 1717. Épouse en fév. 1728 Jeanne (-Antoinette) Joban (1685?-1755), veuve du libraire de Lyon Antoine Boudet (166.?-1719). Hérite dès 1732 de l'imprimerie de son père Jean-Baptiste II Coignard. Élu consul en janv. 1746. Cède sa place d'imprimeur de l'Académie et les privilèges des livres s'y rapportant à Bernard Brunet (31 mars 1749) moyennant 26 000 l. Se démet de sa charge d'imprimeur ordinaire du Roi en faveur de son beau-fils Antoine-Chrétien Boudet (oct. 1750) et de sa place d'imprimeur en faveur d'Augustin-Martin Lottin (mars 1752). Renonce aux charges d'imprimeur du Roi et de syndic par acte du 28 juillet 1752. Devient secrétaire du Roi et conservateur des hypothèques en oct. 1752 puis receveur et payeur des gages des officiers du Grand Conseil de 1754 à 1758, et revend son fonds à son beau-fils A.-C. Boudet et à son gendre Pierre-Gilles Le Mercier. Décédé à Paris le 31 oct. 1768. Par testament, il a légué plus de 1 200 l. de rente à la communauté des libraires et imprimeurs de Paris pour l'assistance aux anciens protes et pauvres compagnons imprimeurs, 70 000 l. pour des œuvres hospitalières, ainsi que sa bibliothèque (351 titres) aux religieux de Picpus à charge pour eux d'en faire dresser un catalogue détaillé

    Contributions communes de Jean-Baptiste Coignard (1693-1768) et Brême. Allemagne

  • Imprimeur-libraire ; fondeur de caractères (1712) ; imprimeur (ordinaire) de Madame la duchesse de Bourgogne (1700) ; imprimeur de la Suite, Maison, Bâtiments, jardins, arts et manufactures du Roi (1709) ; imprimeur de Madame la Dauphine (1711) ; (premier) imprimeur ordinaire du Roi (, Suite, Maison, Bâtiments, Jardins, Arts et manufactures royales) (1714) ; imprimeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture (1714) ; imprimeur du Cabinet du Roi (1718). - Né à Grenoble, fils de marchand, neveu de l'imprimeur grenoblois François Provensal chez qui il fait son apprentissage à partir de 1685. Dit âgé de 21 ans lors de son entrée en apprentissage à Paris, chez le libraire Jean II Guignard, le 29 nov. 1689. Gendre du libraire parisien Claude I Dehansy, il est reçu libraire le 4 fév. 1695, mais il est établi dès 1694. Reçu imprimeur ordinaire de la duchesse de Bourgogne en janv. 1700, il rachète le matériel de la veuve de Charles II Coignard et monte une imprimerie surnuméraire avant d'être admis parmi les imprimeurs en titre le 18 fév. 1710 en vertu d'un arrêt du Conseil du 13 janv. précédent. Publie à partir de 1700 le "Calendrier de la Cour". En contestation à ce sujet avec la famille d'Houry, qui édite l'"Almanach royal" concurrent (procès en 1710, 1717, 1731). Dit âgé d'environ 33 ans lors de l'enquête de nov.-déc. 1701. En 1712, rachète la fonderie de Denis II Thierry. Écuyer, gentilhomme de la Grande Vénerie de France (à partir de 1730). En qualité d'imprimeur du Cabinet du Roi (1718), monte aux Tuileries un atelier typographique destiné à distraire le jeune Louis XV. En sept. 1736, la communauté des relieurs lui conteste le droit d'employer chez lui un maître relieur et fait saisir chez lui son matériel ainsi que des livres destinés à la Maison du Roi. Décédé peu avant le 15 juin 1744. Son fils Jacques-François Collombat lui succède

    Contributions communes de Jacques Collombat (1668-1744) et Brême. Allemagne

  • Variante(s) de prénom : Louis-Denys. - Imprimeur-libraire ; imprimeur de la cour des Aides et de la ferme générale des postes (1727). - Fils du libraire parisien Louis Delatour et beau-frère (en deuxièmes ou troisièmes noces) du libraire François-Gabriel Mérigot. En apprentissage à partir de 1679 environ, il est reçu libraire le 27 janv. 1688 mais continue à travailler en qualité de "garçon" chez l'imprimeur-libraire François Muguet puis chez la veuve de celui-ci (à partir de 1702). Dit âgé de 35 ans lors de l'enquête de nov.-déc. 1701, il est alors "garçon" chez Muguet depuis 19 ans. Jusqu'en 1720, travaille en association avec la veuve Muguet, qu'il épouse, et son fils (François-) Hubert Muguet. Héritier en partie du fonds de librairie Muguet en 1720. Reçu imprimeur le 22 avril 1724. Sépulture à Paris le 10 sept. 1734. Sa veuve Marie-Anne Mérigot lui succède

    Contributions communes de Louis-Denis Delatour (1666-1734) et Brême. Allemagne

  • Autre(s) graphie(s) : Des-Hayes. - Imprimeur-libraire. - De confession calviniste. En activité dès fév. 1606. Le début de son exercice se confond avec la fin de celui de son père, l'imprimeur-libraire Pierre I Des Hayes. Épouse avant 1627 Marie Aignan (m. en janv. 1654), veuve, mère d'Antoine Cellier qu'il a pris pour apprenti en janv. 1624 et qui sera son associé. Oncle de François Muguet, son apprenti à partir d'oct. 1655. Décédé en 1659

    Contributions communes de Pierre Des Hayes (15..-1659) et Brême. Allemagne

  • Contributions communes de France et Brême. Allemagne

  • Contributions communes de Hambourg. Allemagne et Brême. Allemagne

  • Autre(s) graphie(s) : Hoekwater. - Variante(s) de prénom : Chrispinus ; Cryspin. - Libraire. - Gendre du libraire Jan Vely. Éditeur du "Haagse Post-Tijdingen"

    Contributions communes de Crispijn Hoeckwater (1642-1731) et Brême. Allemagne

  • Juriste à Brême, Allemagne

    Contributions communes de Paul Koch (16..-17..) et Brême. Allemagne

  • Imprimerie-librairie. - Directeurs dont le nom apparaît aussi concurremment fin XVIIe-début XVIIIe s. : Nils Wankijf (1669-1689) ; veuve de Nils Wankijf (1689-1705) ; Johan Henrik Werner (1705-1735) ; veuve de Johan Henrik Werner (1736-1738) ; Peter Momma (1738-1772)

    Contributions communes de Kungliga tryckeriet. Suède et Brême. Allemagne

  • Ville hanséatique au XIIIe s., reste indépendante jusqu'à son annexion temporaire à l'Empire français en 1806

    Contributions communes de Lubeck. Allemagne et Brême. Allemagne

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur royal ; fondeur de caractères et papetier. - Succède par rachat à l'imprimerie de la veuve de Johan Henrik Werner en mars 1738. Publie aussi sous la raison : "Kungliga tryckeriet". Monte à partir de 1742 une papeterie à Nyköping. Responsable de la fabrication du papier-monnaie en tant que commissaire de la banque de Suède. Semble avoir tenu aussi des filiales à Västerås et à Nyköping. En 1769 succède par rachat à l'imprimerie Grefing

    Contributions communes de Peter Momma (1711-1772) et Brême. Allemagne

  • Variante(s) de prénom : Hubert-Valérien. - Imprimeur-libraire ; (premier) imprimeur ordinaire du Roi (et de sa cour des Aides ; et de son parlement [de Paris]) (1702). - 2e fils de l'imprimeur-libraire parisien François Muguet, chez qui il a travaillé 14 ans avant d'être reçu libraire en juin 1690 puis imprimeur en juillet 1691. Dit âgé de "34 ans ou plus" lors de l'enquête de nov.-déc. 1701. Gendre de l'imprimeur-libraire Claude I Hérissant. Sépulture 19 juillet 1742

    De 1702 à 1719, publie en association avec sa mère, veuve de François Muguet, et sous l'adresse de celle-ci : "rue de la Harpe, aux Trois Rois"

    Contributions communes de François-Hubert Muguet (1667?-1742) et Brême. Allemagne

  • Nom patronymique : Catherine Pillé (ou : Pilé). - Imprimeur-libraire ; (premier) imprimeur ordinaire du Roi (et de Son Altesse monseigneur le comte de Toulouse) ; imprimeur du parlement [de Paris] ; du clergé de France et de Son Éminence monseigneur le cardinal de Noailles, archevêque de Paris. - Fille du libraire parisien Jean Pillé et nièce de l'imprimeur-libraire Pierre II Des Hayes. Épouse l'imprimeur-libraire François Muguet en 1655. Veuve en fév. 1702, elle succède à son mari, d'abord avec l'aide de son fils Théodore Muguet (1702), puis surtout avec celle de l'ex-"garçon" de son mari, Louis-Denis Delatour. Revend son fonds de librairie à 12 libraires parisiens dès 1708-1709. Dès 1718, elle se démet également de son imprimerie en faveur du neveu de L.-D. Delatour, Pierre Simon, qui lui succédera en 1720-1721, après un procès avec François-Hubert Muguet, débouté par arrêt du Conseil du 20 mai 1719. Dite âgée de 86 ans en 1718. Décédée vers fév. 1720

    De 1702 à 1719, elle publie en association avec son fils François-Hubert Muguet

    Contributions communes de Veuve de François Muguet (1632?-1720) et Brême. Allemagne

  • Contributions communes de Oldenbourg. Allemagne et Brême. Allemagne

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de monseigneur le chancelier (1741) ; imprimeur des fermes (et droits) du Roi. - Dit âgé de 15 ans lors de son entrée en apprentissage (sept. 1700). Lors de l'enquête de nov.-déc. 1701, il est dit natif de Bourges, âgé d'environ 17 ans, apprenti chez l'imprimeur-libraire parisien Urbain Coustelier depuis 1700. Reçu libraire le 22 sept. 1711 en qualité de gendre du défunt libraire Guillaume I Saugrain, et imprimeur le 10 sept. 1723. Dit à tort âgé de 60 ans en janv. 1752 par l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur d'Hémery. Se démet de sa place d'imprimeur en sept. 1758 en faveur de son fils Laurent-François Prault, mais exerce la librairie jusqu'à son décès. Beau-père de Jacques-Nicolas Leclerc. Dit âgé de 83 ans lors de son décès (Paris, 7 juillet 1768). Inventaire après décès le 15 juillet 1768. A aussi publié sous de fausses adresses dont Avignon, Nancy et La Haye, et sous divers noms d'emprunt dont Gosse et Neaulme

    Regroupe autour de son privilège d'imprimeur des fermes les "Libraires associés pour l'impression des ordonnances des Fermes" (1733-1736?)

    Contributions communes de Pierre Prault (1685-1768) et Brême. Allemagne

  • Les provinces du Nord des Pays-Bas bourguignons ont formé en 1579 (Union d'Utrecht) les Provinces-Unies, désignées également sous le nom de Pays-Bas Unis, ou de Hollande

    Contributions communes de Provinces-Unies (République) et Brême. Allemagne

  • Contributions communes de Suède et Brême. Allemagne

  • Imprimerie-librairie ordinaire des États généraux des Provinces-Unies et imprimerie particulière des États de Hollande. - Succèdent à l'imprimeur-libraire de La Haye Hillebrant I Van Wouw, décédé entre le 9 juin 1621 et le 27 avril 1622. À la mort de Machteld Aelbrechtsz Van Luninghen, veuve de Hillebrant I Van Wouw, en 1661, son fils Hillebrant II lui succède, au début avec ses deux sœurs, sous la raison : "Héritiers de Hillebrant (I) Van Wouw", puis seul

    Contributions communes de Veuve et héritiers de Hillebrant Van Wouw (imprimerie-librairie, 16..-16..) et Brême. Allemagne

  • Contributions communes de Verden an der Aller. Allemagne et Brême. Allemagne

Tout (22 Contributeurs)