Auteurs en relation comme :

Auteurs reliés à Pierre Émery (1652?-1730)

Tout (617 Contributeurs)
  • Version

    Variante(s) de prénom : Joseph-Géraud. - Imprimeur-libraire ; libraire-imprimeur du collège de Louis-le-Grand. - Fils de Jean II Barbou, imprimeur du Roi à Limoges. Reçu libraire en janv. 1746 et imprimeur en oct. 1750. Depuis 1742 (il est alors apprenti à Paris), gère l'imprimerie de la veuve de son oncle, Joseph Barbou, et, depuis 1745, gère la librairie de Jean-Joseph Barbou, son autre oncle, mais il ne fait figurer son nom sur les ouvrages de sa librairie qu'après la mort de ce dernier en 1752. Son neveu Hugues Barbou reprend son imprimerie avec ses héritiers en 1790

    Contributions communes de Joseph-Gérard Barbou (1723-1790?) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Imprimeur de Sa Majesté. - Petit-fils de Robert I Barker. Sous le coup d'un séquestre en 1643 pour avoir transporté les presses royales à York. Entre 1643 et 1647, il aurait imprimé les actes royaux lors des déplacements du roi à Nottingham, Shrewsbury et Bristol. À la Restauration, cède sa charge d'imprimeur du Roi (moitié du "King's Printing Office") à George Sawbridge, Samuel Mearne, Richard Roycroft, Henry I Hills et Joshua Kirton, ses "assigns" (ayants droit). Semble ensuite ne plus avoir imprimé, mais son nom apparaît encore sur des éditions jusqu'en 1680 et même 1685

    Contributions communes de Christopher Barker (imprimeur, 16..-16..) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de la Reine (1577). - D'abord membre de la Compagnie des drapiers (1559), il se fait admettre libraire en 1569 et imprimeur en 1577 (réception officielle en juin 1578). En 1587-1588, il nomme ses "deputies" (fondés de pouvoir) George Bishop et Ralph Newbery

    Contributions communes de Christopher Barker (1529?-1599) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de Sa Majesté. - Fils aîné, associé puis successeur de l'imprimeur royal Christopher I Barker. Maître de la "Stationers'company" en 1605 et 1606. Seul imprimeur royal, il doit céder ce titre en 1616 à la suite de mauvaises affaires et ne le recouvre pleinement qu'en 1629, après une série de procès avec ses cessionnaires Bonham Norton et John Bill. Arrêté pour dettes en 1635, il meurt en prison en janv. 1645. Des publications paraissent encore sous son nom jusqu'en 1647

    Contributions communes de Robert Barker (1570-1645) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Variante(s) de prénom : Irenaeus. - Peut-être fils de Pierre Barlet, cité comme imprimeur en déc. 1597. En activité dès 1604. Bourgeois de Lyon attesté dès 1605. Capitaine pennon du quartier de Confort (en août 1666 encore). Testament 10 mai 1672. Encore en vie au remariage de sa fille, veuve de Jean-Baptiste Devenet (16 avril 1673)

    Contributions communes de Irénée Barlet (imprimeur-libraire, 15..-167.?) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : Barrilliot. - Imprimeur-libraire. - Originaire de Lyon, reçu bourgeois de Genève en janv. 1726. Après son décès (1748), son fils Jacques François, puis ses deux filles et son principal commis, Emmanuel Du Villard, continuent de publier sous la raison "Barrillot et fils" jusqu'à la liquidation de l'affaire en 1754-1755. - De 1706 à 1735, associé à Jacques Fabri sous la raison "Fabri et Barrillot". De 1735 à 1748, associé à son fils Jacques François Barrillot sous la raison "Barrillot et fils"

    Contributions communes de Jacques Barrillot (1684?-1748) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Autre(s) graphie(s) : Bartholomaei. - Libraire. - Gendre et successeur de Matthäus Wagner. Vend aussi en foire, à Francfort et Leipzig. - À partir de 1728, travaille en association avec son fils Daniel II

    Contributions communes de Daniel Bartholomäi (1674-1761) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Version

    Imprimeur-libraire ; imprimeur de l'université de Cambridge (1758-1768) ; graveur et fondeur de caractères. - Originaire de Wolverley (Worcestershire). D'abord maître d'écriture et graveur lapidaire à Birmingham à partir de 1726 environ. À partir de 1740, il devient vernisseur après avoir mis au point une nouvelle technique de laquage. À partir de 1750, il s'exerce à la fonderie de caractères et crée le caractère "Baskerville". Apporte diverses innovations techniques, invente le papier vélin (sans pontuseaux) et crée sa propre encre. Imprime son premier livre en 1757 et grave des caractères grecs pour l'université d'Oxford en 1758. À sa mort, sa veuve imprime jusqu'en avril 1775 et garde la fonderie jusqu'en fév. 1777. Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais rachète son imprimerie en 1779. Également auteur d'une préface pour le "Paradise lost" de John Milton qu'il imprime en 1759

    Contributions communes de John Baskerville (1706-1775) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Imprimeur du Roi à Londres et à Édimbourg; imprimeur de l'université d'Oxford

    Contributions communes de John Baskett (16..-1742) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • À Oxford, imprimeur de l'université. - Sans doute apparenté à Thomas Baskett et petit-fils de John Baskett, imprimeur du Roi

    Contributions communes de Mark Baskett (imprimeur, 17..-17..) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi ; à Oxford, imprimeur de l'université. - Fils de John Baskett et frère de Thomas. En apprentissage à Oxford de mars 1723 à déc. 1737

    Contributions communes de Robert Baskett (17..-1767) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Autre(s) graphie(s) : Basket. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi ; à Oxford, imprimeur de l'université. - En apprentissage à partir d'avril 1717. En exercice à Londres dès 1738, succédera à son père, John Baskett, comme imprimeur du Roi et comme imprimeur de l'université d'Oxford

    Contributions communes de Thomas Baskett (170.-1761) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Autre(s) graphie(s) : Bassé, Nicolas ; Basseus, Nicolaus. - Imprimeur-libraire. - Originaire de Valenciennes, fils d'un riche négociant de la ville passé au protestantisme et exécuté le 18 janv. 1567 pour avoir participé au soulèvement d'août 1566 et à la destruction des images. Reçu bourgeois de Francfort en août 1561, puis à nouveau en août 1564, à la suite d'un séjour de 2 ans à Worms. Exerce comme relieur avant 1562. Se retire et revend son imprimerie en 1598 mais continue à publier et à exercer la librairie jusqu'en 1601. Son fils unique Johann Basse lui succède, en association avec son beau-frère Johann Treudel, libraire, et les autres héritiers. - Entre 1562 et 1576, travaille souvent en association avec le libraire et graveur Sigmund Feyerabend

    Contributions communes de Nikolaus Basse (15..-1601) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Version

    Libraire. - En apprentissage chez le libraire parisien Pierre Humaire à partir de 1767. Reçu maître le 3 mai 1771. Polygraphe ; auteur d'éditions de textes, d'ouvrages et de compilations botaniques et agronomiques. Franc-maçon, membre de la loge Saint-Louis (1786). Publie plusieurs catalogues de sa librairie à partir de 1771. Exerce en qualité d'imprimeur-libraire entre oct. 1797 et 1801 au moins. En 1800-1801, publie aussi sous la raison : "Au Magasin de la Bible et du rabais permanent... chez Bastien..." Ne figure pas parmi les libraires brevetés à partir de 1812

    Contributions communes de Jean-François Bastien (1747-1824) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : De Bats ; De B'ats. - Imprimeur-libraire ; avec Pierre II de Bats, libraire "pour l'impression de l'ordre de Saint-Benoît". - Fils du libraire parisien Pierre I de Bats et frère de Pierre II de Bats dit l'aîné ; dit âgé de "plus de 15 ans" à son entrée en apprentissage en sept. 1686 chez son oncle Charles Guillery et de 31 ans lors de l'enquête de nov. 1701. Reçu libraire le 2 déc. 1694 et imprimeur le 8 oct. 1704. Décédé en 1730 (vraisemblablement après le 21 nov., date à laquelle il obtient encore une permission d'imprimer) ou peu après

    Contributions communes de Imbert de Bats (1670?-1730?) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Autre(s) graphie(s) : Beaujollin. - Imprimeur-libraire. - Gendre de J. Carteron (sept. 1667). Décédé en 1694, peu avant le 25 avril

    Contributions communes de Antoine Beaujolin (16..-1694) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Imprimeur-libraire ; à Nîmes, libraire et imprimeur du Roi. - Originaire du Dauphiné, vraisemblablement de Saint-Étienne-en-Dévoluy. Établi à Nîmes à partir de 1770, il obtient en mars 1786 du garde des sceaux de pouvoir succéder à Bordeaux à Jean Chappuis décédé, tout en conservant son officine de Nîmes, qu'il fait tenir par sa femme. Mort en 1799 à Bordeaux ; son fils Pierre II Beaume lui succède en 1800

    Contributions communes de Pierre Beaume (1741-1799) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Libraire. - Membre de la "Societas typographica librorum officii ecclesiastici" de Rouen. Dernière mention en 1642. Veuve attestée en 1643 et en janv. 1644 (elle se remarie alors avec Richard III Lallemant). - Travaille fréquemment en association avec Jean I Osmont et Théodore Reinsart

    Contributions communes de Romain de Beauvais (15..-1643?) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Version

    Autre(s) graphie(s) : Bebelius. - Imprimeur-libraire. - Originaire des pays de langue romane ("Welschland"), d'où son surnom. Reçu bourgeois de Bâle en juin 1524. Décédé en 1550 ou peu après. - A travaillé en association avec Andreas Cratander, Johann Herwagen et Thomas Wolff, puis, de 1531 environ à 1550, avec son gendre Michael Isengrin

    Contributions communes de Johann Bebel (14..?-1550?) et Pierre Émery (1652?-1730)

  • Version

    Neveu du libraire parisien Jérôme Drouart chez qui il est apprenti de mai 1626 à fév. 1632. Reçu maître en fév. 1632. Membre de la Compagnie des usages réformés. Ne semble pas avoir exercé au-delà de 1675. Élu consul en 1669, puis grand juge-consul en 1682, il est administrateur des hôpitaux en 1689. Encore attesté en 1695 (rôles de la capitation), il est décédé avant 1705 et n'est pas mentionné lors de l'enquête de nov.-déc. 1701, mais figure encore sur la liste établie en sept. 1703, en qualité d'ancien syndic

    Jusqu'en 1650, travaille en association avec Claude Sonnius, puis lui succède ; de 1658 à 1661 environ, associé à Louis Billaine

    Contributions communes de Denis Béchet (libraire, 161.?-170.) et Pierre Émery (1652?-1730)

Tout (617 Contributeurs)