Annotateur

URI :https://data.bnf.fr/vocabulary/roles/r40
Code :40
instance de :RDF Property
sous-propriété de :http://purl.org/dc/elements/1.1/contributor
Voir aussi :http://id.loc.gov/vocabulary/relators/ann
Note :

Définition : personne qui rédige un ensemble de phrases critiques ou explicatives destinées à accompagner un texte préexistant (d’après Petit Robert 1) Type de document : CARTES ET PLANS / IMPRIMÉS / etc.

quelques exemples de contributeurs en tant que Annotateur

  • Version
  • Version

    Acteur et metteur en scène de théâtre. - Acteur de cinéma

  • Historien de l'époque des Ming (1368-1644)

  • Version

    Professeur d'hébreu au collège de France (1530). - N'a rien publié de son vivant. Henri Estienne a mis sous son nom les notes de ses éditions des traductions latines d'après l'hébreu, par Sante Pagnino, et le grec, par Théodore de Bèze

  • Version

    Humaniste et théologien

  • Version

    A aussi écrit en latin

    Théologien calviniste. - Helléniste, il est nommé en 1606 bibliothécaire du roi Henri IV. - En 1610, il gagne l'Angleterre et devient secrétaire de Jacques Ier. - Il est naturalisé anglais en 1611

  • Traduit de l'anglais en l'allemand. - Adaptateur

  • Version

    Pianiste et pédagogue. - Professeur au Conservatoire de musique de Paris. - Seconde épouse du compositeur Olivier Messiaen

  • Version

    Compositeur, organiste et pianiste. - Membre de l'Institut, Académie des beaux-arts, section de composition musicale (élu en 1967)

  • Version

    Imprimeur-libraire ; imprimeur de "l'illustre (H)ul(d)r(e)ich Fugger" (1558-1568) ; humaniste. - Né à Paris. Fils aîné de l'imprimeur-libraire Robert I Estienne. Auteur de nombreux ouvrages. N'exerce à Paris qu'en 1554. Voyage en 1555 en Italie, d'où il rejoint à Genève son père. Succède à celui-ci à sa mort (sept. 1559) et réunit sa propre imprimerie à l'atelier paternel, tandis que ses deux autres frères Robert II et Charles II Estienne sont déshérités. Continue à se qualifier "typographus Parisiensis" sur nombre de ses impressions genevoises sans y indiquer l'adresse de Genève. Soutenu financièrement de 1558 à 1568 par le banquier Ulrich Fugger d'Augsbourg dont il se dit l'imprimeur. Plusieurs fois en difficulté avec le Conseil de Genève, qui saisit notamment une partie de l'édition de ses "Deux dialogues du nouveau langage françois..." en 1578. Part alors pour Paris, où il séjourne en 1579 puis en 1584-1585 à la suite de nouveaux déboires. Décédé à l'hôpital de Lyon en 1598, lors d'un voyage en France. Père de l'imprimeur-libraire Paul Estienne (1566-1637)

Télécharger les données

  • Télécharger en RDF (xml | nt | n3)