Auteurs reliés à Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

Tout (35 Contributeurs)
  • Contributions communes de Archives nationales d'outre-mer. France et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Autre(s) graphie(s) : Debrai. - Variante(s) de prénom : Amable-Germain. - Libraire. - Originaire de Bresle (près Corbie). En apprentissage en 1786 ; reçu maître en déc. 1787. Succède en 1804 au libraire Guillaume-Luc Bailly. Également auteur de divers ouvrages dont : "Tableau des libraires, imprimeurs et éditeurs de livres des principales villes d'Europe" (Paris, 1804)

    Contributions communes de Nicolas-Amable-Germain Debray (1756-1830) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Imprimeur-libraire. - Natif de Paris, fils d'un employé d'administration ; ancien ouvrier imprimeur de l'imprimeur-libraire Philippe-Denis Pierres chez qui il aurait commencé à travailler en 1782, à l'âge de 12 ans. S'établit vers l'été 1794 au Palais-Royal. Breveté imprimeur le 1er avril 1811 (brevet renouvelé le 15 oct. 1816) et libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 15 mars 1817). Royaliste, en fréquents démêlés avec la police sous l'Empire. Arrêté pendant les Cent Jours (mai 1815) pour avoir imprimé un pamphlet royaliste, relâché au retour des Bourbons. Cofondateur en 1818-1819 du journal royaliste "Le Drapeau blanc". Auteur de plusieurs factums (notamment à l'occasion d'un procès en plagiat intenté à Malte-Brun en 1811), du recueil d'anecdotes "Le Conteur de société..." (1808) et coauteur de la "Biographie des députés de la Chambre..." (1826). Son fils Gabriel-André Dentu (1796-1849) le remplace dès 1826 et n'est breveté imprimeur et libraire en sa succession que le 25 août 1829. Décédé à Paris le 18 mars 1840, dit alors âgé de 70 ans ; inhumé paroisse Saint-Germain-des-Prés le 20 mars

    Contributions communes de Jean-Gabriel Dentu (1770-1840) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Autre(s) graphie(s) : Déroy. - Libraire, commissionnaire en librairie et éditeur. - Attesté dès 1793. Après son décès en août 1801, son fonds est dispersé

    Contributions communes de Deroy (17..-1801) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Contributions communes de Martial Borye Des Renaudes (1750-1825) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Autre(s) graphie(s) : Desennes ; (De) Sennes. - Libraire de monseigneur (le) comte d'Artois (1788-1789). - Originaire de Cambrai, né avant 1752 ; neveu ou proche parent du libraire parisien Edme-Jean Le Jay, chez qui il est apprenti à partir de 1771. Reçu libraire le 31 déc. 1776. Suspendu du 4 sept. 1784 au 5 août 1785 pour vente de livres prohibés. À partir de 1791 et jusqu'en 1798, tient aussi imprimerie rue Royale, butte (Saint-) Roch (puis rue des Moulins). En faillite en sept. 1792. Publie "Le Vieux Cordelier" (5 déc. 1793 - 3 fév. 1794) de Camille Desmoulins ; arrêté le 17 mars 1794 au motif que ce journal met en cause plusieurs membres du Comité de Salut public. Libéré peu après le 9-Thermidor an II (27 juillet 1794), il publie en juin 1795 le n° 7 et dernier du "Vieux Cordelier", resté sur épreuves et posthume, C. Desmoulins ayant été guillotiné le 5 avril 1794. Breveté libraire le 1er oct. 1812. Son brevet est renouvelé le 15 mars 1817 mais il n'est plus attesté en activité après 1815

    A fréquemment travaillé à ses débuts en association avec son frère puîné et ex-apprenti Grégoire Desenne

    Contributions communes de Victor Desenne (imprimeur-libraire, 175.?-18..) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Imprimeur-libraire. - Aurait été gazetier sous le manteau rue Croix-des-Petits-Champs et aurait vendu en 1765 les "Lettres de la Montagne". Entré en apprentissage chez le libraire parisien François-Charles Gattey le 15 janv. 1788, il est reçu libraire en 1789. Publie avec F.-C. Gattey le "Journal des États généraux" du 5 mai à déc. 1789. Monte une imprimerie en 1790, qu'il tient jusqu'en 1792 au moins. Un "J.-B. Devaux" est l'auteur, selon Ersch et Quérard, d'une "Théorie des honnêtes gens" (1796) ; peut-être est-ce lui. Encore en activité en juin 1799. Veuve attestée dès l'an VII-1799 (avant fin sept. 1799)

    Contributions communes de Jean-Baptiste Devaux (17..-1799) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Journaliste, officier, auteur dramatique. - En 1787-1789 rédige à Liège des journaux favorables à la révolution brabançonne, "Le Furet politique et littéraire" et "L'Avant-coureur". - De retour en France fin 1789 ou début 1790. - En décembre 1793, lieutenant-colonel du régiment de hussards de Jemmapes, commandant temporaire de la ville de Chalons-sur-Marne

    Contributions communes de Louis Didelot-Dancourt (1759?-18..) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Imprimeur-libraire et fondeur de caractères ; imprimeur de l'École de médecine. - Natif de Paris, 3e fils et successeur de l'imprimeur-libraire, fondeur de caractères et papetier Pierre-François Didot (1731-1795). Docteur en médecine. Publie en 1799 l'éd. grand in-4° du "Voyage du jeune Anacharsis en Grèce" de l'abbé Barthélemy. En faillite en août 1799 et déc. 1806, il aurait eu, selon l'enquête des inspecteurs de la librairie (déc. 1810), "vingt ans pour payer" ses dettes et se serait "saoûlé par chagrin". Breveté imprimeur le 1er avril 1811 (brevet renouvelé le 15 oct. 1816). Rédacteur et imprimeur de l'"Almanach de Monsieur". Imprime plusieurs éditions avec les caractères dits microscopiques (in-64) de son frère Henri Didot, notamment les "Maximes" de François de La Rochefoucauld (1827). Décédé à Paris en juin 1836 ; sa veuve lui succède

    Contributions communes de Pierre-Nicolas-Firmin Didot (1769-1836) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • D'oct. 1796 à août 1797, diffuse "Les Actes des Apôtres" avec ses voisins Maret et Victor Desenne ; de mai à sept. 1797, diffuse "Le Mémorial", autre feuille de tendance royaliste, avec G.-J. Cuchet, V. Desenne, Maret, Petit et Pichard. Arrêtée en déc. 1796 (puis relâchée en janv. 1797) pour avoir vendu "La Mort de Louis XVI". Cesse d'exercer en 1802. Ne pas confondre avec la "Veuve Durand", en activité en 1801-1803 rue de l'Hirondelle, n° 30

    Contributions communes de Citoyenne Durand (libraire, 17..-18..) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Auteur dramatique. - Comédien sous le nom de Desmaillot, Démaillot, ou Maillot

    Contributions communes de Antoine-François Ève (1747-1814) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Libraire. - Un Louis-Joseph Fichon né à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) en mai 1767, fils de Nicolas-Joseph Fichon : il s'agit sans doute de lui. Exerce la librairie à Paris à partir de 1797 au plus tard. Breveté libraire à Paris le 1er oct. 1812. Dans son dossier de brevet, il est mentionné que "son brevet n'a pas été remis au titulaire [...] et qu'il ne réussit jamais à faire droit à ses demandes". Encore mentionné dans l'"Almanach des 25 000 adresses des principaux habitans de Paris pour 1817". Au renouvellement de son brevet le 11 sept. 1818, il est indiqué "qu'il n'exerce plus". Décédé à Paris en avril 1832 d'après l'état civil parisien reconstitué

    Contributions communes de Louis-Joseph Fichon (1767-1832) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • A écrit en allemand, en latin, en russe

    Philologue. - Historien. - Pédagogue. - Expédition en Sibérie (1738-1747)

    Contributions communes de Johann Eberhard Fischer (1697-1771) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • La Constitution de l'an VIII (1799) qui régira la France sous le Consulat et le Premier Empire partage le pouvoir législatif entre quatre assemblées (Conseil d'État, Tribunat, Corps législatif et Sénat) dont aucune n'est élue au suffrage direct

    Contributions communes de France. Corps législatif (1800-1814) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Également propriétaire de cabinet littéraire et marchand d'estampes. - Diffuse de nombreux périodiques, dont le "Journal de la justice civile, criminelle, commerciale et militaire" en association avec le libraire Maret du 30 mars au 7 août 1796, puis le "Journal des droits et des devoirs..." du 18 août à déc. 1796, en association avec le même. Publie en 1801-1802 "Révolution française ou Analyse complette et impartiale du "Moniteur", suivie d'une table..." N'est plus attesté en 1803-1804

    Contributions communes de Girardin (libraire, 17..-18..) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Natif de Saint-Quentin. Attesté libraire à partir de 1794 seulement, il semble cependant avoir exercé au Palais-Royal dès le commencement de la Révolution et serait donc probablement lié à une "Madame Gosset", peut-être son épouse, établie elle aussi "au Palais-Royal" en 1791. Royaliste, faisant circuler plusieurs ouvrages favorables à la famille royale, il aurait été arrêté à de multiples reprises. Ruiné par l'incendie du Lycée des Arts (16 déc. 1798). Aurait aussi été agent informateur auprès de la princesse de Rohan-Rochefort, du duc d'Enghien et des électeurs de Bade et de Wurtemberg, pour les prévenir de l'arrestation imminente de "Mgr le duc d'Enghien et de tous les émigrés retirés dans les environs d'Ettenheim" (enlèvement survenu le 15 mars 1804). À nouveau établi comme libraire, de 1803 à 1807 au moins. Ordonné prêtre par la suite (avant le 20 juillet 1814) et domicilié rue du Foin-Saint-Jacques, n° 19

    Contributions communes de Jacques-François Gosset (libraire, 17..-18..) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Imprimerie en activité en mai-juillet 1797 à Paris. Imprime et gère les abonnements des périodiques "Les Soupers de Mme Angot ou le Contradicteur", la reprise du "Furet" et l'"Appel aux royalistes ou les Moyens de rétablir l'ordre et d'éviter la guerre civile"

    Contributions communes de Imprimerie de la rue des Francs-Bourgeois, n° 19. Paris et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Imprimerie faisant paraître du 29 déc. 1797 au 28 sept. 1798 le quotidien "Le Propagateur". Du 8 au 15 juin 1798 le périodique porte : "De l'imprimerie de L. Quiber-Pallissaux (et du Propagateur), rue, faubourg et section Poissonnière, n° 2"

    Contributions communes de Imprimerie du Propagateur. Paris et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Imprimerie et librairie du Cercle social, société fondée par Nicolas de Bonneville (1760-1828) et l'abbé Claude Fauchet (1744-1793) au début de l'année 1790 pour l'analyse du "Contrat social" et transformée en club politique en oct. suivant. Son imprimerie-librairie publie de nombreux écrits et plusieurs périodiques dont "La Bouche de fer" (la bouche de fer étant une boîte aux lettres placée à la porte de l'imprimerie du Cercle et où chacun pouvait déposer des écrits), "La Sentinelle" et la "Chronique du mois ou les Cahiers patriotiques". Liée aux Girondins, grâce à qui elle reçoit des subventions de la Convention. N. de Bonneville, son directeur, est arrêté après la proscription des Girondins en juin 1793 et sera sauvé par le 9-Thermidor (27 juillet 1794). L'Imprimerie-librairie du Cercle social continue à fonctionner jusqu'au Consulat. Bonneville, ayant comparé Bonaparte à Cromwell, est alors emprisonné. Ruiné par sa détention, il devra cesser d'exercer peu après déc. 1802

    Contributions communes de Imprimerie-librairie du Cercle social. Paris et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

  • Homme politique et marchand de coton. - Commissaire de la Convention en Guadeloupe, puis à Saint-Domingue (1792). - Gouverneur de Cayenne (1796). - Maire d'Arcis-sur-Aube et suppléant à la Convention. - Surnommé : "Jeannot le Manchot"

    Contributions communes de Georges Nicolas Jeannet-Oudin (1762-1828) et Laran (imprimeur-libraire, 17..-18..)

Tout (35 Contributeurs)