George Henry Falkiner Nuttall (1862-1937)

Image non encore disponible
Pays :États-Unis
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :San Francisco (Calif.), 05-07-1862
Mort :Londres, 16-12-1937
Note :
Bactériologiste. - Fondateur de : Molteno Institute of biology and parasitology (1921), Cambridge, GB
Autre forme du nom :George Henry Nuttall (1862-1937)
ISNI :ISNI 0000 0001 0903 4627

Ses activités

Auteur du texte5 documents

  • The Bacteriology of diphtheria... edited by G. H. F. Nuttall,... and G. S. Graham-Smith,...

    Description matérielle : In-4° , XX-718 p.
    Édition : Cambridge : the University press , 1908

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31028813d]
  • Beiträge zur Kenntniss der Immunität, Inaugural-Dissertation... von... Georg H. F. Nuttall,...

    Description matérielle : In-8° , 56 p.
    Édition : Göttingen : Druck von L. Hofer , 1890

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31028814r]
  • Blood immunity and blood relationship, a demonstration of certain blood-relationships amongst animals by means of the precipitin test for blood, by George H. F. Nuttall,... including original researches by G. S. Graham-Smith,... and T. S. P. Strangeways,...

    Description matérielle : In-4° , XII-444 p.
    Édition : Cambridge : the University press , 1904

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb310288153]
  • George H. F. Nuttall,... Rôle des insectes, des arachnides et des myriapodes dans la transmission et la dissémination des maladies bactériennes et parasitaires de l'homme et des animaux, étude critique et historique. Traduit de l'anglais par le Dr Levrier,...

    Description matérielle : 2 fasc. gr. in-8°
    Édition : Bordeaux : impr. de P. Cassignol , 1900

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31028816f]
  • Ticks, a monograph of the "Ixodeidea", by George H. F. Nuttall,... Cecil Warburton,... W. F. Cooper,... and L. E. Robinson,...

    Description matérielle : 4 vol.
    Édition : Cambridge : the University press , 1908-1926

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31028817s]

Éditeur scientifique2 documents

  • The Journal of hygiene...

    Description matérielle : In-4°
    Édition : Cambridge

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb310288184]
  • Parasitology, a supplement to the Journal of hygiene...

    Description matérielle : In-4°
    Édition : Cambridge

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31028819g]

Préfacier1 document

  • Bismarck, souvenirs d'une visite à Friedrichsruh, 30 mai 1894, par Alma d'Oertzen,... avec... une préface... par Georges H. Falkiner Nuttall,...

    Description matérielle : In-4° , XII-18 p., portraits
    Édition : Cambridge : the University press , 1926

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb310318535]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autre forme du nom

  • George Henry Nuttall (1862-1937)

Biographie Wikipedia

  • George Henry Falkiner Nuttall est un biologiste britannique, né le 5 juillet 1862 à San Francisco et mort le 16 décembre 1937 à Londres.Il est le second fils de Robert Kennedy Nuttall, médecin à Aberdeen, et de Magdalena, née Parrott, originaire de San Francisco. L'américaniste Zelia Nuttall est sa sœur aînée. Son père s’installe d’abord en Australie avant d’exercer la médecine à San Francisco jusqu’à 1865. Il retourne alors en Europe. Le jeune Nuttall fait ses études en Angleterre, en France, en Allemagne et en Suisse. Il étudie, à partir de 1878, aux États-Unis, où il obtient un titre de docteur en médecine à l’université de Californie en 1884. L’année suivante, il part à Baltimore, à la Johns Hopkins University où il travaille auprès de Henry Newell Martin, inventeur d'une méthode pour isoler et étudier le cœur des mammifères. De 1886 à 1890, il séjourne en Allemagne, d’abord à Breslau puis à Göttingen. C’est là qu’il commence à s’intéresser à la botanique et à la zoologie. En 1891, Nuttall revient à Baltimore où il devient l’assistant du professeur de pathologie, William Henry Welch (1850-1934). Avec ce dernier, il étudie la production de gaz chez Bacillus welchii.Nuttall retourne en Europe en 1893, et reste en Allemagne jusqu’en 1899, à Göttingen puis à Berlin, où il travaille à l’institut d’hygiène comme assistant de Max Rubner (1854-1932) et Kurt Wolfgang Wolffhügel (1869-1951). C’est durant son séjour, en 1895, qu’il se marie avec Paula von Oertzen-Kittendorf, originaire du Mecklembourg-Schwerin. En 1897, il fait paraître un article, fruit de deux ans de recherche, sur le rôle des arthropodes dans la diffusion des maladies.En mai 1899, et à l’invitation de Sir Thomas Clifford Allbutt (1836-1925), Nuttall vient donner des conférences sur la bactériologie médecine préventine à Cambridge. À la même époque, il fonde le Journal of Hygiene. Avec plusieurs autres chercheurs, il s’intéresse à l’histoire du paludisme en Grande-Bretagne et à la distribution des Anopheles. En 1904, à son instigation et à celle de Sir Patrick Manson (1844-1922), il convainc l’université de créer le premier diplôme d’hygiène et de médecine tropicale. La même année, il fait paraître une monographie intitulée Blood Immunity and Blood Relationship où il analyse, par immunoprécipitation, le sang de six cents espèces différentes. Cette recherche apporte beaucoup à la compréhension des relations phylogénétiques des espèces et ouvre la voie vers l’analyse du sang, même en faible quantité, par la médecine légale.En mai 1906, Nuttall devient membre du Christ Church et commence à y enseigner. En octobre de la même année, il devient le premier détenteur de la chaire Quick de biologie et membre du Magdalene College. Le règlement de cette chaire stipule que son détenteur doit se consacrer à l’étude des protozoaires, spécialement ceux cause de maladie. Il commence alors à étudier la transmission des maladies par les tiques, recherches entreprises notamment en relation avec Cecil Warburton (1854-1958)et Louis Edward Robinson. En 1908, Nuttall fonde un nouveau revue Parasitology qu’il dirige jusqu’en 1933. Durant la Grande Guerre, il s’intéresse aux poux. En 1919, las des médiocres locaux où il poursuit ses recherches, il lance un appel de fonds pour fonder un Institut de recherche parasitologique. Il reçoit une généreuse donation de M. et Mme Molteno qui permet de fonder l’Institut Monteno pour la recherche en parasitologie, inauguré officiellement en 1921. En 1931, il démissionne de sa chaire où il est remplacé à David Keilin (1887-1963) et devient professeur émérite.En plus de ses recherches, il s’intéresse à l’histoire de la parasitologie et rassemble plus de 300 portraits de parasitologistes qui sont exposés dans les couloirs de l’Institut Molteno. Il est l’auteur de près de 200 publications. Outre divers titres honorifiques décernés par diverses université, il devient membre de la Royal Society, reçoit l’ordre de Léopold II et est fait commandeur de la Légion d'honneur.

Pages équivalentes