Martin Bucer (1491-1551): pseudonyme individuel

Illustration de la page Martin Bucer (1491-1551) provenant de Wikipedia
Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :Sélestat (Bas-Rhin), 11-11-1491
Mort :28-02-1551
Note :
Réformateur. - Dominicain (1506-1521). - Vécut en Alsace (jusqu'en 1549), puis s'exila en Angleterre. - Professeur à l'Université de Cambridge, GB (à partir de 1549)
Rédacteur, avec Capiton, de la "Confession tétrapolitaine". Pour cette œuvre, consulter le Fichier d'autorité des titres uniformes
Autres formes du nom :Martin Butzer (1491-1551)
Martinus Bucerus (1491-1551) (latin)
Aretius Felinus (1491-1551) (latin)
Voir plus

Ses activités

Auteur du texte102 documents2 documents numérisés

  • Traité de théologie sur l'Église

  • Unio dissidentium, libellus... ex praecipuis Ecclesiae... doctoribus selectus per... Hermannum Bodium...

    Description matérielle : In-8° , sign. A-Y
    Édition : Coloniae , 1527

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30118154w]
  • L'union de toutes discordes

    qui est ung livre très utile à tous amateurs de paix et de unité

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfilm
    Description : Note : Texte en français moyen trad. du latin. - Date d'éd. du microfilm provenant d'un catalogue d'éditeur
    Édition : Cambridge (Mass.) : Omnisys , [ca 1990]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb372482887]
  • Abendmahlschriften

    1529-1541

    Description matérielle : 1 vol. (515 p.)
    Édition : Gütersloh : Gütersloher Verlagshaus , 2004
    Éditeur scientifique : Stephen E. Buckwalter, Heidelberger Akademie der Wissenschaften, Gottfried Seebass (1937-2008)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40228266n]
  • Abusuum ecclesiasticorum et rationis, qua corrigi eos abusus oporteat, indicatio imperatoriae majestati, in comitiis Reguespurgi, postulanti, exhibita, per Martinum Bucerum

    Description matérielle : In-4° , 12 ff.
    Édition : Argentorati , 1541

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30180924p]

Annotateur3 documents2 documents numérisés

Traducteur1 document1 document numérisé

  • La tradition attribue 73 des psaumes à David

    Livre de l'Ancien Testament qui contient 150 psaumes, rassemblés à des époques différentes et qui prend sa forme quasi définitive vers 200 avant notre ère. - La numérotation est différente dans la Septante et la Vulgate par rapport à la version en hébreu (du Ps. 9 au Ps. 147 décalage d'une unité, en raison de l'éclatement du Ps. 9 en deux)

    Bible. A.T.. - Psaumes avec Martin Bucer (1491-1551) comme traducteur

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Martin Bucer (1491-1551)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Florilegium patristicum / Martin Bucer et Matthew Parker, 1988
  • Ouvrages de reference : GDEL
    Brockhaus. 17. Aufl.
    Encycl. Britannica 15th ed.
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Butzer (Martin) et Bodius (Hermannus)
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Butzer (Martin)

Autres formes du nom

  • Martin Butzer (1491-1551)
  • Martinus Bucerus (1491-1551) (latin)
  • Aretius Felinus (1491-1551) (latin)
  • Aretius Felinus (1491-1551) (latin)
  • Hermannus Bodius (1491-1551) (latin)
  • Herman Bodium (1491-1551) (français moyen (1400-1600))
  • Varemundus Luitholdus (1491-1551) (latin)
  • Varemundus Luitholdus (1491-1551) (latin)
  • Martin Kuhhorn (1491-1551) (allemand, moyen haut (ca. 1050-1500))
  • Marti. Buce. (1491-1551) (latin)

Biographie Wikipedia

  • Martin Bucer (ou Butzer), né le 11 novembre 1491 à Sélestat et mort le 28 février 1551 à Cambridge, est un théologien et un réformateur protestant alsacien. Il est à l'origine de la confirmation protestante.Humaniste et théologien original, Martin Bucer est l'une des figures de proue de la Réforme protestante au XVIe siècle, même s'il n'a pas bénéficié de la postérité d'un Zwingli, d'un Calvin ou d'un Luther. Grand admirateur de ce dernier, Bucer est présent à la dispute de Heidelberg en 1518, ainsi qu'à la plupart des grandes discussions théologiques de l'Empire, jusqu'à la diète d'Augsbourg de 1548. Progressivement, il est devenu le chef de l'Église strasbourgeoise, où il œuvre de 1523 à 1549. C'est avec ce statut qu'il rédige la Confession tétrapolitaine, c'est-à-dire la confession de foi de Strasbourg, Memmingen, Constance et Lindau. Sa vie est marquée par les efforts de réconciliation, souvent vains, qu'il déploya entre Luther et Zwingli, faisant de lui le réformateur à la fois le plus conciliateur de son temps, mais aussi le plus voyageur (il a effectué plus d'une quarantaine de voyages afin de convaincre les différents tenants de la Réforme).Malgré sa passion de l'unité des chrétiens et ses talents de médiateur, il est obligé de fuir Strasbourg à cause de son rejet de l'Intérim de Charles Quint et de passer la fin de sa vie en exil en Angleterre. Son type d'Église ne survit pas à son départ, la Tétrapolitaine étant abandonnée quelques années plus tard.

Pages équivalentes