Opus Dei

Création :02-10-1928
Note :
Fondé à Madrid par José María Escrivá de Balaguer y Albas. - Érigé en prélature personnelle en 1982
Autre forme du nom :Opus Dei. Rome

Ses activités

Auteur du texte1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Opus Dei

Pages dans data.bnf.fr

Voir aussi :

Cette page dans l'atelier

  • L'atelier de data.bnf.fr vous propose un espace expérimental, pour découvrir ses données. Frises chronologiques, cartes, galeries d'images vous conduisent vers les ressources de la BnF.

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Autre forme du nom

  • Opus Dei. Rome

Biographie Wikipedia

  • L’Opus Dei (« Œuvre de Dieu » en latin), également appelé Prélature de la Sainte Croix et Opus Dei (en latin : Praelatura sanctae crucis et Operis Dei), est une institution de l'Église catholique romaine, devenue prélature personnelle depuis le 28 novembre 1982 (exécutoire le 19 mars 1983) par la constitution apostolique Ut sit du 28 novembre 1982.D'abord définie comme « pieuse union », puis « institut séculier », cette institution a été fondée le 2 octobre 1928 par un prêtre espagnol, Josemaría Escrivá de Balaguer, canonisé par le pape Jean-Paul II en 2002.Son approbation officielle en tant qu'Institut séculier date de 1950 (Décret « Primum inter » du 16 juin 1950) du pape Pie XII alors que l'institution compte presque 3 000 membres. À la mort du fondateur le 26 juin 1975 à Rome, leur nombre atteint 75 000.En 2010, l'Opus Dei compte 89 560 membres dont 87 564 membres laïcs et 1 996 prêtres. Ces nombres ne prennent pas en compte les prêtres de la Société sacerdotale de la Sainte-Croix estimés au nombre de 2 000 en 2005.Cette organisation a fait l'objet de différentes controverses, notamment en ce qui concerne son aspect secret et son influence politique, ainsi que l'étendue réelle de ses moyens financiers.Divers journalistes ayant indépendamment travaillé sur l’Opus Dei ont estimé que ces controverses sont basées sur des arguments fallacieux présentés par des opposants de l’institution.

Pages équivalentes