BnF
BnF

Alexander Gottlieb Baumgarten (1714-1762)

Country :
Allemagne avant 1945
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Berlin, 17-06-1714
Death :
Note :
A aussi écrit en latin
Philosophe
ISNI :

Occupations

Auteur du texte17 documents

  • Texte de ses conférences philosophiques

  • Acroasis logica in Christianum L. B. de Wolff

    [Reprod. en fac-sim.]
    Material description : [8]-208 p.
    Note : Note : Index
    Edition : 1983 Hildesheim. - Zürich. - New York G. Olms

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb373884236]
  • Die Aesthetik Alexander Gottlieb Baumgartens

    unter besonderer Berücksichtigung der «Meditationes philosophicae de nonnullis ad poema pertinentibus», nebst einer Übersetzung dieser Schrift

    [Fac-sim.]
    Material description : XII-146 p.
    Note : Note : Bibliogr. p. IX à XII
    Edition : 1973 Walluf bei Wiesbaden. - Tübingen M. Sändig. - M. Niemeyer

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35440965n]
  • Alexandri Gottlieb Baumgarten,... Acroasis logica, aucta et in systema redacta a Joanne Gottlieb Toellnero,...

    Material description : In-8° , 8 ff. n. ch., 232 p., index, errata et catalogue du libraire
    Edition : 1765 Halae Magdeburgicae impensis C. H. Hemmerde

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31476513t]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Alexander Gottlieb Baumgarten (1714-1762)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Texte zur Grundlagen der Ästhetik / Alexander Gottlieb Baumgarten ; hrsg. von H. R. Schweizer, 1983
  • ADB
    GDEL

Wikipedia Biography

  • Alexander Gottlieb Baumgarten, né à Berlin en 1714, décédé en 1762, philosophe allemand, disciple de Leibniz et de Christian Wolff. Son frère est Jacques Sigismond Baumgarten. Il enseigna la philosophie et les belles-lettres ; mais s'occupa surtout des beaux-arts ; il est un des premiers qui en aient présenté une théorie générale. Auteur d' Æsthetica ou Esthétique (1750), il invente le terme « esthétique » qu'il définit comme « science de la connaissance sensible », devenant ainsi et de manière novatrice une discipline philosophique à part entière, son objet étant la perfection sensible, le beau, s'affranchissant du bien de manière générale. La pensée des Lumières lui doit une partie de sa cohérence.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014