Abbaye Saint-Jean-des-Vignes. Soissons, Aisne

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Création :1076
Fin d'activité :179.
Note :
Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin fondée en 1076 par Hugues Le Blanc, comte de Château-Thierry, et l'évêque Théobald. Privilège d'Urbain II en 1089. Rebâtie au XVe siècle. La Révolution y trouva 31 religieux, et la transforma en arsenal. Elle abrite aujourd'hui le centre départemental d'archéologie. L'abbatiale fut démolie, sauf le portail
Autres formes du nom :Abbaye de chanoines réguliers. Soissons, Aisne (Saint-Jean-des-Vignes. 1076-179.)
Abbaye de Saint-Jean-des-Vignes-lez-Soissons
Abbaye de Saint-Jean-és-Vignes. Soissons, Aisne

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Proprium festorum melyti Coenobii S. Ioannis in Vincis Suessionensis, ordinis S. Augustini...

    Description matérielle : 3 part. en 1 vol. in-16
    Édition : Parisiis : L. Sevestre , 1619

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36821665g]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye Saint-Jean-des-Vignes. Soissons, Aisne

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Cottineau
    Histoire de l'abbaye royale de Saint-Jean-des-Vignes de Soissons / Charles Antoine de Louen, 1710
    Dictionnaire historique du département de l'Aisne / Maximilien Melleville, 1865
  • CORELI

Autres formes du nom

  • Abbaye de chanoines réguliers. Soissons, Aisne (Saint-Jean-des-Vignes. 1076-179.)
  • Abbaye de Saint-Jean-des-Vignes-lez-Soissons
  • Abbaye de Saint-Jean-és-Vignes. Soissons, Aisne

Biographie Wikipedia

  • L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes, fondée en 1076 par Hugues le Blanc, est située au sud-ouest de Soissons, en France, sur la colline Saint-Jean.Cette abbaye fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1875 (pour les clochers et les cloîtres) préfigurant d'autres actes de protection par la suite : classements en 1913 (vestiges des bâtiments de l'abbaye) et 1947 (Logis des hôtes et terrains), inscription en 1947 (mur d'enceinte, château d'eau, logis de l'abbé).

Pages équivalentes