Meja Mwangi

Image non encore disponible
Pays :Kenya
Langue :anglais
Note :
Romancier et poète
ISNI :ISNI 0000 0001 0935 0005

Ses activités

Auteur du texte12 documents

  • The cockroach dance

    Description matérielle : 383 p.
    Édition : Harlow : Longman , 1992

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb374322340]
  • Descente à River road

    Description matérielle : 380 p.
    Édition : Paris : Éd. Dapper , 2002
    Traducteur : Jean-Baptiste Evette

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38867636f]
  • Going down river road

    Description matérielle : 215 p.
    Édition : London ; Nairobi ; Ibadan : Heinemann , cop. 1976

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35220663c]
  • Striving for the wind

    Description matérielle : 199 p.
    Édition : Oxford : Heinemann , 1992

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37432233n]
  • La ballade des perdus

    roman

    Description matérielle : 252 p.
    Édition : Paris : Éd. Dapper , 2001
    Traducteur : Françoise Balogun

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37212167x]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Meja Mwangi

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Kariuki : aventures avec le petit homme blanc / Meja Mwangi, 1992

Biographie Wikipedia

  • Meja Mwangia est un écrivain kenyan. Il est né en 1948, il a grandi pendant l’insurrection Mau Mau, puis dans le ghetto de la ville de Nanyuki. Dans son livre majeur Going down River Road, publié en 1976, il raconte, dans un style cru et sobre, cette atmosphère interlope de cour des miracles où se côtoient des brigands, des raquetteurs, des chômeurs de longue durée, des policiers véreux, des militaires déchus, des malaya (jeunes prostituées occasionnelles). Dans les bars glauques qui grouillent de travailleurs éreintés sortant des chantiers, d'autres viennent les rejoindre pour boire le Karawa, un cru maison qui ressemble à de l'eau boueuse, qui a le goût de jus d'agave et qui est aussi fort que le pétrole. Près de l'affichette du tarif des boissons, une publicité pour un produit de beauté annonce : Rejoignez les nouveaux Africains - Une crème éclaircissante pour la peau Nouvelle Afrique ! Plus loin sur le mur, une autre annonce : Gardez votre ville propre ! Dans un roman plus récent (Weapon for Hunger, 1989), Mwangi dénonce le manque de vision politique des gouvernants africains qui conduit aux guerres civiles dont sont victimes les populations du continent.

Pages équivalentes