Abigail Adams (1744-1818): nom d'alliance

Country :États-Unis
Language :anglais
Gender :feminin
Birth :22-11-1744
Death :28-10-1818
Note :Épouse de John Adams (1735-1826), président des États-Unis
Field :Histoire du reste du monde
Variant of the name :Abigail Smith Adams (1744-1818)
ISNI :ISNI 0000 0001 0884 7335

Occupations

Auteur du texte2 documents

  • ... "but the women rose..." Volume I

    [voices of women in american history]

    Material description : 1 CD-Extra enregistrable (40 min 42 s)
    Edition : Washington : Smithsonian folkways recordings , P 2007
    Auteur du texte : Anne Marbury Hutchinson (1591-1643)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb420317476]
  • My dearest friend

    letters of Abigail and John Adams

    Material description : 1 vol. (XX-508 p.-20 p. de pl.)
    Edition : Cambridge (Mass.) : Belknap press , 2007
    Auteur du texte : John Adams (1735-1826)
    Éditeur scientifique : C. James Taylor

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41148117j]

Documents about this author

Documents about the author Abigail Adams (1744-1818)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • My dearest friend : letters of Abigail and John Adams / edited by Margaret A. Hogan and C. James Taylor, 2007
  • LC Authorities (2011-01-11)

Variant of the name

  • Abigail Smith Adams (1744-1818)

Wikipedia Biography

  • Abigail Adams (née Smith) (11 novembre 1744 - 28 octobre 1818) est l'épouse de John Adams, le deuxième président des États-Unis. Elle est également la mère de John Quincy Adams, le sixième président américain.Elle a acquis une certaine notoriété grâce aux nombreuses lettres adressées à son mari lorsqu'il siégeait au sein des Congrès continentaux à Philadelphie. En effet, John Adams consulte souvent son épouse sur nombre de sujets et leurs lettres témoignent de fines discussions sur l'art de gouverner et sur la politique. Ces lettres sont des témoins inestimables de l'époque de la Guerre d'indépendance et d'excellentes sources des commentaires politiques d'alors.

Closely matched pages