Norman Malcolm (1911-1990)

Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :1911
Mort :1990
Note :
Philosophe. - A enseigné à Londres et à Cambridge
ISNI :ISNI 0000 0000 8091 219X

Ses activités

Auteur du texte10 documents

  • Contenu dans : Le Cahier bleu et le cahier brun

    Ludwig Wittgenstein. - Norman Malcolm. - [1]

    Description matérielle : 423 p.
    Édition : [Paris] : Gallimard , 1994

    [catalogue]
  • Wittgenstein, un point de vue religieux ?

    Description matérielle : 1 vol. (226 p.)
    Description : Note : Index
    Édition : Paris : Éd. de l'Éclat , DL 2014
    Traducteur : Michel Le Du

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43886782g]
  • Consciousness and causality

    a debate on the nature of mind

    Description matérielle : 222 p.
    Description : Note : Index
    Édition : Oxford : B. Blackwell , 1985
    Auteur du texte : David Malet Armstrong (1926-2014)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb348835889]
  • Contenu dans : Le cahier bleu et le cahier brun

    Ludwig Wittgenstein. - [1]

    Description matérielle : XIX-428 p.
    Édition : [Paris] : Gallimard , 1965

    [catalogue]
  • Contenu dans : Le Cahier bleu et le cahier brun

    Ludwig Wittgenstein. - [1]

    Description matérielle : 423 p.
    Édition : [Paris] : Gallimard , 1988

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Norman Malcolm (1911-1990)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Ludwig Wittgenstein / par N. Malcolm, 1988
  • LCNA, 1986
    BLNA, 1993

Biographie Wikipedia

  • Norman Malcolm (né en 1911 à Selden, Kansas - mort en 1990) est un philosophe américain. A l'Université de Cambridge en 1939/1940 il rencontra G. E. Moore et Ludwig Wittgenstein. Il resta un des plus proches amis de Wittgenstein.Après avoir servi dans l'U.S. Navy de 1942 à 1945, Malcolm et sa femme résidèrent de nouveau à Cambridge en 46-47, années durant lesquelles il fréquenta encore Wittgenstein puis ils entamèrent une correspondance par la suite.En 1947, Malcolm rejoignit l'université Cornell où il enseigna jusqu'à sa retraite. En 1949, Wittgenstein fut invité chez les Malcolm à Ithaqua, New York. En 1959, il publia son livre Dreaming dans lequel il s'interrogeait sur la question de Wittgenstein : importait-il de savoir si les gens qui racontent leurs rêves « ont réellement eu ces images pendant leur sommeil, ou s'il leur semblait plutôt ainsi au réveil ». Cette œuvre était aussi une réponse aux Méditations de Descartes.Il est aussi connu pour avoir propagé l'idée que la philosophie du bon sens et la philosophie du langage ordinaire étaient la même chose. Il était un opposant farouche aux concepts de connaissance et de certitude de Moore. Sa critique des articles de Moore sur le scepticisme posent les bases d'un nouvel intérêt pour la philosophie du bon sens et la philosophie du langage ordinaire.Malcolm était aussi un défenseur de la version modale de l'argument ontologique. En 1960, il soutint que l'argument présenté originellement par Anselme de Canterbury dans le second chapitre de son Proslogion était simplement une version inférieure de l'argument proposé au troisième chapitre. Son argumentation est similaire à celles proposées par Charles Hartshorne et Alvin Plantinga.

Pages équivalentes