Marie Muller

Illustration de la page Marie Muller provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Note :
Journaliste au "Nouvel Observateur" (en 1989)
ISNI :ISNI 0000 0003 8277 9558

Ses activités

Auteur du texte2 documents1 document numérisé

  • Bella ciao

    roman

    Description matérielle : 1 vol. (300 p.)
    Édition : Paris : Flammarion , impr. 1988

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb349973554]
  • Terreur au travail

    enquête sur le harcèlement moral

    Description matérielle : 376 p.
    Édition : [Paris] : Fayard , 2002

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38938862b]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bella ciao / M. Muller, 1989

Biographie Wikipedia

  • Marie Muller, née en 1951 et morte le 28 décembre 2009, était une journaliste française.Elle suit des études de lettres modernes avant d’exercer le métier de professeur de français. Durant l’été 1976, elle effectue un stage au Nouvel Observateur qui se passe si bien qu’elle est recrutée dès la rentrée.Attachée au service société, elle a pour fonction essentielle de traiter de l’enfance, de la jeunesse et des mœurs mais aussi du tourisme et des vacances. Elle devient ainsi la grande spécialiste du journal des jeunes marginaux, rockers et autres autonomes. Mais elle le fait dans une optique internationale qui l’amène à effectuer des reportages en Allemagne en octobre 1977 ou en été 1978 pour y traiter du féminisme. Elle en vient même à interviewer l’ancien Premier ministre social-démocrate suédois Olof Palme en septembre 1976. En 1980 (août-décembre), elle effectue aussi une grande tournée en Europe de l’Est qui la fait passer de la Pologne à Prague en passant par Berlin-Est.En 1989, elle publie un roman intitulé Bella ciao (Flammarion) où elle décrit le personnage de Christiane Duparc sous le nom de “la veuve”. Après une Enquête sur les ados sans père (1er septembre 1994), elle quitte le journal pour la rédaction en chef à Nova (décembre 1994).En 2002, elle publie Terreur au travail (Fayard), une enquête sur le harcèlement moral.Portail de la littérature française Portail de la littérature française Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite

Pages équivalentes