BnF
BnF

Aḥmad Zakī Yamānī

Country :
Language :
Gender :
masculin
Note :
Homme politique
Variants of the name :
أحمد زكي يماني (arabe)
Ahmed Zaki Yamani
ISNI :

Occupations

Auteur du texte3 documents

  • Inaugural address

    Note : Note : Extr. de : S. Isl. Mss. 1991. pages XI-XII
    Edition : [1991?] [S. l. ?]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39452736r]
  • Al-šarīʿaẗ al-ẖālidaẗ wa-muškilaẗ al-ʿaṣr

    Material description : 1 vol. (118 p.)
    Note : Note : Notes bibliogr.
    Edition : 1970 Ǧiddaẗ Al-Dār al-saʿūdiyyaẗ li-l-našr wa-al-tawzīʿ. - 1970 جدّة الدار السعوديّة للنشر والتوزيع

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb409709615]
  • Woman in Islam

    Material description : 1 vol. (196 p.)
    Note : Note : Bibliogr. p. 177-196
    Edition : 2005 London Al-Furqan Islamic heritage foundation

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40970966w]
Loading information

Autre1 document

  • Arabien

    Material description : 223 p.
    Edition : 1976 Frankfurt-am-Main Umschau Verlag

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34593170t]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Aḥmad Zakī Yamānī

Pages in data.bnf.fr

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Documents by this author : Woman in islam / by Ahmad Zaki Yamani, 2005
  • Ouvrages de reference : Int. WW 1988-1989
    Yamani / Jeffrey Robinson ; trad. de l'américain par Anneliese de Saint-Maur, 1989
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. 1970-1979, arabe
    BnF Service arabe

Variants of the name

  • أحمد زكي يماني (arabe)
  • Ahmed Zaki Yamani

Wikipedia Biography

  • Sheikh Ahmed Zaki Yamani, né en 1930 à La Mecque, Arabie saoudite fut le ministre saoudien du Pétrole et des Ressources minérales de 1962 à 1986 et un des ministres à l'OPEP pendant 25 ans. Diplômé de la Harvard Law School, Yamani devint un proche conseiller du gouvernement saoudien en 1958 puis ministre du pétrole en 1962. Il est surtout connu pour son rôle durant le choc pétrolier de 1973, quand il poussa l'OPEP a quadrupler le prix du brut. Durant cette période, Yamani gagna une réputation internationale, connu en Occident aussi bien pour son habileté diplomatique que pour sa barbichette caractéristique. Le 25 mars 1975, il est à côté du roi Faycal quand ce dernier tombe sous les balles de son neveu. Yamani perd son protecteur. Huit mois, plus tard, en décembre 1975, Yamani et onze autres ministres de l'OPEP sont pris en otage par le célèbre terroriste Carlos à Vienne en Autriche. Il fut relâché en Algérie, sur pression du gouvernement algérien auprès de Carlos, après un périple de trois jours en avion avec ses ravisseurs à travers le Moyen-Orient alors qu'il semble que Carlos ait reçu l'ordre de ses supérieurs d'exécuter Yamani. (propos rapportés par Yamani lors des nombreuses discussions très courtoises qu'il a eues avec Carlos durant ce voyage !) En octobre 1986, le roi Fahd démissionna Yamani de son poste de ministre du pétrole. Une des raisons à cela était la volonté du gouvernement saoudien de mettre en place sa propre politique pétrolière. En 1990, il créa un le Centre d'études pour l'énergie, un groupe d'analyse des marchés énergétiques, basé à Londres. Il fut le symbole de ce tournant des années 1970 pour l'histoire de la production pétrolière avec le déclin de l'influence des grandes compagnies pétrolières et la montée en puissance des pays producteurs et de leur organisation représentative, l'OPEP. Récemment, il a condamné l'invasion américaine en Irak. Après le décès du roi Fahd, certains commentateurs prédisent son retour au gouvernement saoudien.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014