Jan de Vries (1890-1964)

Pays :Pays-Bas
Langue :néerlandais; flamand
Naissance :1890
Mort :1964
Note :
Écrivait aussi en plusieurs langues européennes, notamment en allemand et en anglais
Linguiste. - Historien des religions de l'Europe païenne et des mythologies scandinave, germanique et celte. - Spécialiste des littératures nordiques anciennes
Autres formes du nom :Jan De Vries (1890-1964)
Jan Pieter Marie Laurens de Vries (1890-1964)
ISNI :ISNI 0000 0001 2276 2784

Ses activités

Auteur du texte13 documents

  • Altnordische Literaturgeschichte Band II

    Die Literatur von etwa 1150 bis 1300 - Die Spätzeit nach 1300

    zweite, völlig neubearb. Aufl.
    Description matérielle : 577 p.
    Édition : Berlin : Walter de Gruyter , 1967

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37422685s]
  • Kleine Schriften

    Description matérielle : X-409 p.-[1] f. de front.
    Description : Note : Bibliogr. p. 395-409. Notes bibliogr.
    Édition : Berlin : W. de Gruyter , 1965

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37441892s]
  • La Religion des Celtes

    Description matérielle : 275 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 269-271 . Index
    Édition : Paris : Payot , 1984
    Autre : Laurent Jospin

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34744893z]
  • Altgermanische Religionsgeschichte

    3., unveränderte Aufl.
    Description matérielle : 2 vol. (XLIX-505-492 p.-[22] f. de pl.)
    Description : Note : Bibliogr. p. IX-XLIX
    Édition : Berlin : W. de Gruyter , 1970

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37571580r]
  • Altnordische Literaturgeschichte

    Description matérielle : XLV-577 p.
    Description : Note : Index
    Édition : Berlin : W. De Gruyter , 1999

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37673507b]

Éditeur scientifique1 document

  • Épopée en près de 5200 vers composée entre 1150 et 1180 en franconien moyen. Le roi Rother, après de multiples aventures, parvient à épouser et à ramener à Bari la fille du roi de Constantinople ; ils ont pour fils Pépin, père de Charlemagne. - Ms : Universitätsbibl., Heidelberg (cpg 390, fin XIIe s.) ; Bayerische Staatsbibl., Munich (cgm 5243, fragments, fin XIIe-début XIIIe s.) ; Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg (27744, fragments, XIIIe s.) ; Staatsbibl., Berlin (mgf 932 n. 20, fragments, XIVe s.)

    König Rother avec Jan de Vries (1890-1964) comme éditeur scientifique

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Jan De Vries (1890-1964)
  • Jan Pieter Marie Laurens de Vries (1890-1964)

Biographie Wikipedia

  • Jan Pieter Marie Laurens de Vries (11 février 1890, Amsterdam — 23 juillet 1964, Utrecht) est un linguiste et mythographe néerlandais, spécialiste de la mythologie germanique et de la mythologie celtique. Professeur à l'Université de Leyde de 1926 à 1945, il est l'auteur de nombreux travaux de référence, toujours utilisés aujourd'hui.Durant l'occupation allemande des Pays-Bas pendant la Seconde Guerre mondiale, Jan de Vries collabore et témoigne une sympathie active pour l'Ahnenerbe. Ce qui le pousse en 1944 à fuir à Leipzig. Après la guerre, il perd ses titres académiques.Jan de Vries a montré très tôt son goût pour la culture germanique (cf. bibliographe infra), y découvrant une conception aristocratique de la vie qu'il fait sienne. Toutefois, il rejette la doctrine d'une « race nordique » et est critiqué à plusieurs reprises par des nazis influents pour avoir différencié avec insistance la culture néerlandaise de l'allemande, pour avoir tenté d'éditer un journal ouvert aux critiques anti-nazis, et pour avoir cherché à ouvrir un cours sur l'ethnographie dans une université catholique. Il refuse de rejoindre le Parti Nazi, et encourage l'esprit critique dans la préface de son ouvrage De Germanen (1941). Le verdict de son procès pour collaboration est que, malgré son intégrité morale, Jan de Vries a commis de sérieuses erreurs politiques. Il est condamné à de la prison ferme, mais peut reprendre ses activités de recherche et d'enseignement du néerlandais de 1948 à 1955 à Oostburg (Sluis).Historien des religions de l'Europe païenne, ses travaux ne portent pas de trace de nazisme, et continuent à être respectés et souvent cités dans les études indo-européennes, tout particulièrement son ouvrage Altgermanische Religionsgeschichte, encore aujourd'hui l'étude la plus complète de mythologie germanique, ainsi que Altnordische Literaturgeschichte, une référence de la littérature ancienne nordique. Aux Pays-Bas, ses travaux sur l'étymologie, la toponymie et le folklore sont également appréciés.

Pages équivalentes