José Marchena (1768-1821)

Image non encore disponible
Pays :Espagne
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Naissance :Utrera (Espagne), 18-11-1768
Mort :Madrid, 1821
Note :
Traduit du français en castillan. - Écrit aussi en français
Philosophe. - Poète. - Homme politique. - Journaliste. - A participé à la Révolution française (1792-1795). - A collaboré à "L'Ami du peuple"
Autres formes du nom :Josef Marchena (1768-1821)
Joseph Marchena (1768-1821)
José Marchena Ruiz de Cueto (1768-1821)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8379 4037

Ses activités

Auteur du texte13 documents3 documents numérisés

  • J. Marchena, aux assemblées primaires

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfiche
    Édition : [S.l.] : Micro Graphix , cop. 1993

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb372477918]
  • Point de gouvernement révolutionnaire, ou Observations sur le projet de décret présenté par Thibaudeau, à la séance du 7 floréal

    Description matérielle : 8 p.
    Description : Note : Signé : T. Marchena
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , [1794]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30879314w]
  • Quelques réflexions sur les fugitifs français depuis le 2 septembre

    Description matérielle : 15 p.
    Édition : Paris : Vve d'A. J. Crorsas , l'an III

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308793157]
  • Essai de théologie, par Joseph Marchena

    Description matérielle : In-8° , 42 p.
    Édition : Paris : l'auteur , 1797

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308793099]
  • Fragmentum Catulli (ex Parcarum carmine fatidico, in poemate de Thetidis ac Pelei nuptiis. Edidit J. Marchena.)

    Description matérielle : In-8° , 7 p.
    Description : Note : Apocryphe
    Édition : (S. l. n. d.)
    Auteur du texte : Catulle (0087?-0052? av. J.-C.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30879310h]

Traducteur13 documents1 document numérisé

Autre2 documents

  • De la Libertad religiosa ; traducido del francese

    Description matérielle : In-8 °
    Édition : Mompeller : imprenta de la viuda de Picot , 1820
    Autre : Antoine Vernier Benoît (1769-1832)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb363416024]
  • J. Marchena aux assemblées primaires

    Description matérielle : In-8 °. Pièce
    Édition : (Paris,) : Impr. de Cretot , (s. d.,)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36309904r]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur José Marchena (1768-1821)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Essai de théologie / par Joseph Marchena, 1797
    Las Ruinas, o Meditacion sobre las revoluciones de los imperios / por C. - F. Volney ; nueva traduccion en castellano, de la ultima edicion del original frances por Don Josef Marchena, 1822
    Obra española en prosa : historia, política, literatura / José Marchena ; ed. a cargo de Juan Francisco Fuentes, 1990
    Point de gouvernement révolutionnaire, ou Observations sur le projet de décret présenté par Thibaudeau, à la séance du 7 floréal / [signé : T. Marchena], [s. d.]
  • Ouvrages de reference : Sainz de Robles
    GDEL
    Bibliothèque nationale, Espagne, Autorités (2010-03-15)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Marchena (Joseph), pseud. Lallemandus
    BN Cat. gén. suppl.
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Marchena (Josef)

Autres formes du nom

  • Josef Marchena (1768-1821)
  • Joseph Marchena (1768-1821)
  • José Marchena Ruiz de Cueto (1768-1821)
  • T. Marchena (1768-1821)
  • José Marchena Ruiz de Cueto (1768-1821)
  • José Marchena Ruiz de Cueto (1768-1821)
  • José Marchena Ruiz y Cueto (1768-1821)
  • José Marchena Ruiz y Cueto (1768-1821)
  • José Marchena Ruiz y Cueto (1768-1821)
  • Lallemand (1768-1821)
  • Lallemandus (1768-1821)
  • Abate Marchena (1768-1821)
  • Abate Marchena (1768-1821)

Biographie Wikipedia

  • José Marchena Ruiz de Cueto (Utrera, 18 novembre 1768 – Madrid, 31 janvier 1821), aussi connu sous le surnom d'Abbé Marchena qu'il reçut pendant les dernières années de sa vie, était un homme politique, écrivain, journaliste et traducteur espagnol. Il passa la plupart de sa vie exilé en France pour échapper à la persécution inquisitoriale dont il fut l'objet dans sa jeunesse. Pendant ce temps-là, il fut presque exclusivement un écrivain d'expression francophone, langue dans laquelle il composa divers pamphlets et de nombreux articles journalistiques. Parmi ses œuvres on compte la tragédie Polixena, le bref traité Essai de Théologie, le pastiche du Satyricon intitulé Fragmentum Petronii, des Lecciones de Filosofía moral y Elocuencia, ainsi qu'un certain nombre de poèmes en espagnol. En tant que journaliste, il fut rédacteur des journaux El Observador, La Gaceta de la libertad y de la igualdad, Le Spectateur français et La Abeja Española.Marchena fut l'un des Espagnols les plus actifs à la Révolution française en tant qu'agitateur politique et collaborateur plus ou moins étroit de personnages aussi remarquables que Brissot, Miranda et Sieyès. Son intervention aux événements révolutionnaires lui valurent à plusieurs reprises l'ire des autorités françaises, qui le lui firent payer par de multiples séjours en prison. Lors de la Guerre d'indépendance espagnole, il se rangea du côté du parti afrancesado et occupa divers postes dans l'administration de Joseph I. Après la guerre, Marchena fut obligé de s'exiler encore une fois en France. Il ne rentrerait en Espagne qu'après le pronunciamiento du général Riego, avec l'idée de prendre part à la vie politique espagnole, mais la mort lui surprit peu de temps après son retour. Surtout Marchena c'est l'un des traducteurs espagnols les plus influents du premier quart du XIXe siècle. On lui doit la première traduction espagnole du Contrat social et d'autres livres de Rousseau, ainsi que des versions de différents ouvrages de Molière, Montesquieu, Voltaire, Volney et Lucrèce, dont quelques-unes ont connu de nombreuses éditions tout au long les XIXe et XXe siècles.

Pages équivalentes