Françoise de Montaigne (153.?-16..): nom d'alliance

Pays :France
Langue :français
Naissance :153.
Mort :16..
Note :
Épouse de Michel de Montaigne
Autres formes du nom :Françoise de Lachassagne (153.?-16..)
Françoise de la Chassaigne (153.?-16..)
ISNI :ISNI 0000 0003 5713 8775

Ses activités

Auteur du texte3 documents1 document numérisé

  • Contenu dans : Inventaire de la collection des ouvrages et documents réunis par J.-F. Payen et J.-B. Bastide sur Michel de Montagne [sic]

    Lettres inédites. - [1]

    Description matérielle : XVII-396 p.
    Description : Note : Index
    Édition : Paris : L. Téchener , 1878

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Inventaire de la collection des ouvrages et documents sur Michel de Montaigne

    Lettres inédites. - de Françoise de Lachassagne. - [1]

    [Reprod. en fac-sim.]
    Description matérielle : XVII-396 p.
    Description : Note : Index
    Édition : New York : B. Franklin , 1970

    [catalogue]
  • Contenu dans : Inventaire de la collection des ouvrages et documents sur Michel de Montagne

    Lettres inédites de Françoise de Lachassagne à Michel de Montaigne. - [1]

    Reprod. en fac-sim.
    Description matérielle : XVII-396 p.
    Édition : Amsterdam : B. R. Grüner N. V. , 1972

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Lettres inédites / Françoise de Lachassagne, 1972 [reprod. de l'éd. de 1878]
  • BN Cat. gén.

Autres formes du nom

  • Françoise de Lachassagne (153.?-16..)
  • Françoise de la Chassaigne (153.?-16..)

Biographie Wikipedia

  • Françoise Léonore de La Chassaigne (née v. 1545 - morte v. 1602) était une jeune femme de la petite noblesse bordelaise du XVIe siècle qui devint la femme du philosophe Michel de Montaigne, le célèbre auteur des Essais.Françoise de La Chassaigne était la fille de Joseph de La Chassaigne (v. 1515-1572), écuyer, chevalier, soudan de Pressac, Seigneur de Javerlhac, Conseiller du Roi au Parlement en 1538 et 1543, Président au Parlement de Bordeaux en 1569, et de Marguerite de Douhet.Le 23 septembre 1565, elle épousa un ancien conseiller à la Cour des Aides de Périgueux, devenu collègue de son père au Parlement de Bordeaux, de douze ans son aîné, le futur écrivain et futur maire de Bordeaux Michel de Montaigne. Elle lui donna six filles, dont une seule – Léonor (ou Éléonore) – survécut.Il semblerait que le mariage n’ait pas eu une grande importance dans la vie affective de Montaigne. Les époux faisaient chambre à part, ce qui était courant à l’époque, et Montaigne, préoccupé par bien d’autres activités, laissait volontiers la gestion de ses propriétés à sa femme qu’il ne mentionne qu’une seule fois dans ses Essais, dans une phrase très commentée, lors de l’épisode célèbre de la chute : (De l’exercitation).En septembre 1570, dans une lettre à son épouse marquée par la perte de leur première fille décédée à l’âge de deux ans, Michel de Montaigne écrivit : Françoise ne semble pas avoir pris ombrage de la relation amicale que le philosophe entretint avec Marie de Gournay, rencontrée lors d’un voyage à Paris en 1588, une relation qui a duré plusieurs années, sur des bases de confiance, d’admiration mutuelle et de liberté. Après la mort de Montaigne, elle lui fit parvenir une copie annotée des Essais de 1588 la priant de se charger de leur publication. C’est Marie de Gournay qui publia la première édition posthume des « Essais », avec une longue préface dans laquelle elle défendait les idées de Montaigne. Elle séjourna ensuite quinze mois à Montaigne, auprès de Madame de Montaigne et de sa fille Léonor, sa « sœur d’alliance ».Après la mort du philosophe, en 1592, Françoise de La Chassaigne, remit certains volumes de la bibliothèque de son mari à des amis et à des communautés religieuses, notamment aux Feuillants de Bordeaux. L’ensemble subsistait encore, en 1616, au décès de Éléonore de Montaigne, fille et héritière de l’écrivain.Léonore de Montaigne (née en 1571, morte le 23/1/1616) épousa au château de Montaigne (Castillon) par contrat du 26/5/1590 François de La Tour (né en 1559, mort en 1594), dot de 20000 livres tournois.Du premier lit Françoise de La Tour mariée en 1611 avec Honoré de Lur de Saluces dont un fils unique Charles de Lur Saluces (1612) vicomte d'Aureilhan marié avec Isabeau de la Lane, tué en 1636 devant Salses en Roussillon, sans postérité. Puis Léonor de Montaigne épouse vers 1600 le vicomte Charles de Raymond de Gamaches, vicomte de Chateaumeillant, seigneur de Fougerolles, issu de la seigneurie de Jussy (Berry) dont du second lit une fille unique Marie de Gamaches (1611-1682) qui épouse en 1627 Louis de Lur Saluces (mort en 1696) dont descendance dans les familles de Ségur, Joumart des Achards, Galard de Béarn, de Villars en Périgord, Bacharetie de Beaupuy (Mussidan).

Pages équivalentes