Hermann Heinrich Gossen (1810-1858)

Pays :Allemagne avant 1945
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Düren (Allemagne), 07-09-1810
Mort :Cologne (Allemagne), 13-02-1858
Note :
Économiste
Domaines :Économie politique. Travail
ISNI :ISNI 0000 0001 0796 9592

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Entwickelung der Gesetze des menschlichen Verkehrs

    Description matérielle : In-8° (22 cm), VIII-277 p., fig. [Acq. 7078-67]
    Description : Note : Reproduction de l'édition parue à Braunschweig, en 1854
    Édition : Amsterdam : Liberac , 1967

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33028238c]
  • Entwicklung der Gesetze des menschlichen Verkehrs

    und der daraus fließenden Regeln für menschliches Handeln

    [Reproduction en fac-similé]
    Description matérielle : 1 vol. (VIII-277 p.)
    Description : Note : A pour supplément : "Vademecum zu einem Verkannten Klassiker der ökonomischen Wissenschaft"
    Édition : Franckfurt am main : Wirtschaft und Finanzen , 1987

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37368038q]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Hermann Heinrich Gossen (1810-1858)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Entwickelung der Gesetze des menschlichen Verkehrs, und der daraus fließenden Regeln für menschliches Handeln / von Hermann Heinrich Gossen, 1987 [reprod. de l'éd. de 1854]
  • Brockhaus, 19.Aufl.
    GDEL

Biographie Wikipedia

  • Hermann Heinrich Gossen, (1810-1858) modeste employé, peut être considéré comme l'un des fondateurs de la théorie néo-classique du consommateur (voir école néo-classique). Peu connu de son vivant, il est l'auteur d'un seul ouvrage, « l'Exposition des Lois de l'Échange » publié à compte d'auteur en 1854. Même si elle ne porte que sur l'analyse d'un bien isolé, la découverte de la notion d'utilité marginale peut lui être attribuée ainsi qu'à des précurseurs comme l'économiste allemand Johann Heinrich von Thünen, ou français comme Jules Dupuit ou Augustin Cournot.Léon Walras, en 1879, traduit le texte en Français qui contribue à faire connaître Gossen auprès d'un public plus vaste.

Pages équivalentes