Louis Bourdaloue (1632-1704)

Illustration de la page Louis Bourdaloue (1632-1704) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Naissance :Bourges (Cher), 20-08-1632
Mort :13-05-1704
Note :
Jésuite (ordonné prêtre en 1660). - Prédicateur ordinaire du roi
Domaines :Religion
Autre forme du nom :Luys Burdalue (1632-1704)
ISNI :ISNI 0000 0001 0928 5397

Ses activités

Auteur du texte326 documents15 documents numérisés

Auteur prétendu du texte1 document

  • Sermons inédits du P. Bourdaloue

    Description matérielle : In-8, VIII-350 p.
    Description : Note : Apocryphes. Ces sermons ont été composés et publiés par Antoine Sérieys
    Édition : Paris : J.-G. Dentu , 1823
    Auteur du texte : Antoine Sérieys (1755-1819)
    Éditeur scientifique : Roch-Ambroise Sicard (1742-1822)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb313543016]

Auteur ou responsable intellectuel2 documents1 document numérisé

Autre16 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Louis Bourdaloue (1632-1704)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Oeuvres complètes de Bourdaloue de la Compagnie de Jésus, 1878
  • Ouvrages de reference : ABF
    DBF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. ; BN Cat. gén. suppl. : Bourdaloue (Le P. Louis), S.J.

Autre forme du nom

  • Luys Burdalue (1632-1704)

Biographie Wikipedia

  • Louis Bourdaloue, né à Bourges le 20 août 1632 et mort à Paris le 13 mai 1704, est un jésuite français. Brillant prédicateur connu pour la qualité de ses sermons qu'il récitait presque théâtralement, il prêchait, dit-on, les yeux clos. Son talent et sa réputation lui valurent de prêcher à la cour, où il fut surnommé « roi des prédicateurs, prédicateur des rois ». On a considéré Bourdaloue comme « le plus janséniste des jésuites. » Il joua un rôle important à un moment difficile de l’histoire des jésuites français.Son nom est attaché à un ruban de gros-grain entourant un chapeau (par allusion à son propre chapeau), et à une sorte de pot de chambre oblong, peut-être par allusion ironique à la longueur de ses sermons qui faisaient souffrir la vessie des dévotes. En outre, il est possible que son nom soit à l’origine du mot anglais loo. La tarte Bourdaloue, entremets chaud de frangipane et de poires saupoudré de macarons écrasés, tient son nom de la rue Bourdaloue à Paris, où était établi le pâtissier qui l'inventa.

Pages équivalentes