Jean-Baptiste Massieu (1743-1818)

Illustration de la page Jean-Baptiste Massieu (1743-1818) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Vernon (Eure), ou Pontoise (Val d'Oise), 17-09-1743
Mort :Bruxelles, 06-06-1818
Note :
Ecclésiastique et homme politique. - A été évêque constitutionnel et député de l'Oise
ISNI :ISNI 0000 0000 8343 4891

Ses activités

Auteur du texte25 documents8 documents numérisés

  • Instruction pastorale de Jean-Baptiste Massieu, évêque du département de l'Oise

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfiche
    Édition : [S.l.] : Pergamon press , cop. 1989

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37236129r]
  • Instruction pour procéder à la confection du catalogue de chacune des bibliothèques sur lesquelles les directoires ont dû ou doivent incessamment apposer les scellés.

    Description matérielle : 15 p.
    Description : Note : Signé : "Massieu, Président du Comité ecclésiastique ; Despaty de Courteilles, secrétaire : de La Rochefoucauld, Président du Comité d'aliénation ; Pougeard du Limbert, secrétaire.. - La dernière page porte : "A Paris, ce 15 mai 1791."
    Édition : , 1791
    Imprimeur-libraire : Imprimerie nationale. France (1789-1805)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30903135k]
  • [Lettre pastorale]

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfiche
    Édition : [S.l.] : Pergamon press , cop. 1989

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb372361183]
  • Lettre pastorale de Jean-Baptiste Massieu, évêque du département de l'Oise

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfiche
    Édition : [S.l.] : Pergamon press , cop. 1989

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37236111p]
  • Lettre pastorale de Jean-Baptiste Massieu, évêque du département de l'Oise

    à l'occasion du décret de l'Assemblée nationale qui déclare la patrie en danger

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfiche
    Édition : [S.l.] : Pergamon press , cop. 1989

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37235972v]

Autre6 documents

  • Instruction pastorale de Jean-Baptiste Massieu, évêque du département de l'Oise. (26 février 1792.)

    Description matérielle : In-4 °. Pièce
    Édition : Beauvais : Impr. de P.-C.-D. Desjardins , 1792

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36341032d]
  • (Mandement de l'évêque constitutionnel de Beauvais, au sujet de la loi sur le mode de constatation de l'état civil des citoyens, daté du 26 novembre 1792 ; et commençant par ces mots :) Jean-Baptiste Massieu, par la miséricorde divine et l'élection du peuple, dans la communion du S.-Siége apostolique, évêque du département de l'Oise...

    Description matérielle : In-4 °. Pièce
    Édition : Beauvais : Impr. de P.-C.-D. Desjardins , (s. d.,)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb363411153]
  • Lettre pastorale de J.-B. Massieu, évêque du département de l'Oise. (24 mars 1791.)

    Description matérielle : In-8 °. Pièce
    Édition : Paris : Imprimerie nationale , 1791

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36340590q]
  • Lettre pastorale de Jean-Baptiste Massieu, évêque... de l'Oise, à l'occasion du décret de l'Assemblée nationale qui déclare la patrie en danger. (29 juillet.)

    Description matérielle : In-4 °. Pièce
    Édition : Beauvais : Impr. de Desjardins , 1792

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb364410557]
  • (Lettre pastorale de J.-B. Massieu, évêque du département de l'Oise, aux curés de son diocèse, sur l'envoi des vases contenant les huiles saintes, datée du 18 avril 1791, et commençant par ces mots :) M. et cher coopérateur...

    Description matérielle : In-4 °. Pièce
    Édition : (S. l. n. d.,)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36340685d]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Lettre pastorale de Jean-Baptiste Massieu, évêque du département de l'Oise, à l'occasion du décret de l'Assemblée nationale, qui déclare la patrie en danger, 1792
  • Ouvrages de reference : Catalogue de l'histoire de la Révolution française. Tome III, Écrits de la période révolutionnaire / par André Martin et Gérard Walter, 1940
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Massieu (Jean-Baptiste), évêque constitutionnel de l'Oise

Biographie Wikipedia

  • Jean-Baptiste Massieu (né le 17 septembre 1743 à Pontoise - mort le 8 juin 1818 à Bruxelles (Belgique) était un religieux français de la fin du XVIIIe siècle, qui exerça une activité politique pendant la période de la Révolution.D'origine normande, Jean-Baptiste Massieu fut d'abord professeur à Nancy puis à Vernon. Précepteur des Lameth, il est l'auteur d'une traduction de référence des œuvres de Lucien, qu'il publie de 1781 à 1787. Il est nommé curé de Cergy (alors orthographié Sergy), dans l'actuel département du Val-d'Oise en 1782. En 1789, il fut élu député du clergé de Senlis (Oise) aux États généraux. Rallié parmi les premiers au Tiers, il siégea parmi les “révolutionnaires” les plus avancés. Secrétaire de l’Assemblée en décembre 1789, il prêta serment l’année suivante et fut, le 21 février 1791, élu à Beauvais, évêque constitutionnel du département de l'Oise par 193 voix sur 331.Ardent démocrate, il fut un membre influent de la Société des amis de la Constitution de Beauvais.Élu député à la Convention, il vota pour la mort du Roi. L’année suivante, il quitte l’habit ecclésiastique. Envoyé en mission dans les Ardennes, il y épouse la fille du maire de Givet, Marie-Odile Briquelet, et inaugure le Temple de la Raison de Sedan.Il poursuit sa mission dans la Marne, où il réprime fortement les “contre-révolutionnaires”.Après Thermidor, il est arrêté le 9 avril 1795 en même temps que Fouché. Libéré par la loi d'amnistie du 4 brumaire an IV (26 octobre 1795), il obtient non sans peine, en 1797, un poste de professeur à l'école normale de Versailles (Seine-et-Oise), puis est nommé plus tard, sur proposition de Carnot archiviste aux bureaux de la guerre. Il conserva cette fonction sous l'Empire et rassembla de précieuses collections.Proscrit en 1815 comme régicide, il s'exile à Bruxelles (Belgique). Malgré ses demandes, et l’appui du Duc de Richelieu, il n'est pas autorisé à rentrer en France et meurt dans la misère le 6 juin 1818.

Pages équivalentes