Bible. . A.T.. - Apocryphes

    Langue :hébreu
    Note :
    Livres d'origine et de dates variées, composés dans un but d'édification ou de polémique religieuse, qui imitent ou veulent compléter les livres canoniques de l'Ancien Testament et qui sont faussement attribués à des personnages de l'Ancien Testament
    Domaines :Religion
    Autres formes du titre :Apocryphes de l'Ancien Testament (français)
    Pseudépigraphes de l'Ancien Testament (français)

    Détails du contenu

    Contient

    • Écrit apocryphe de l'Ancien Testament, datant de la fin du Ier s., dont on ne conserve des versions qu'en slavon et en roumain

    • Textes apocryphes de l'Ancien Testament : l'"Apocalypse grecque de Baruch" est un texte juif du IIe s. apr. J.C. avec quelques interpolations chrétiennes, l'"Apocalypse syriaque de Baruch" est un écrit juif, réd. en hébreu ou araméen vers 96 sans doute à Jérusalem, trad. et diffusé en grec, puis trad. en syriaque et du syriaque en arabe. - Ms : Bibl. Ambros., Milan (version syriaque, VIe-VIIe s.) ; Monastère Ste Catherine, Mont Sinaï (version arabe) ; fragments grecs (IV-Ve s.)

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, rédigé en grec vers le IXe s., description allégorique des guerres byzantino-arabes jusqu'en 800 et vision de la fin du monde

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament. Écrit juif conservé dans des fragments coptes et des citations grecques. Composé au 3e s. à partir d'un texte grec du 1er s. écrit en Égypte

    • Apocalypses, sous forme de dialogue, écrit vers 70 ap. J.-C. Rédigé en hébreu ou en araméen, mais connu par des fragments en grec et des versions complètes en latin, arménien et syriaque. - Exclu du canon catholique par le Concile de Trente, mais impression en appendice de la Bible autorisée. Fait partie des apocryphes pour le protestantisme

      Connu aussi sous le titre de "Quatrième livre d'Esdras" et sous celui de "Deuxième livre d'Esdras". - Les chapitres 1 et 2 de la version latine, mais absents des autres recensions, qui décrivent la vocation d'Esdras, sont parfois appelés "Cinquième livre d'Esdras". Les deux derniers chapitres (ch. 15-16), correspondant à des prophéties eschatologiques, sont appelés "Sixième livre d'Esdras"

    • Apocryphe non chrétien de l'Ancien Testament, composé en grec entre le IIe et le Ve s. ap. J.-C., à partir d'éléments juifs. - Ms unique : Bodleian libr., Oxford (Gr. 56)

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, d'origine juive, écrit en grec au Ier ou IIe s., dont on conserve des fragments grecs et coptes

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, vraiment d'origine juive, dont il ne reste que des fragments grecs. Composé probablement entre le Ier s. av. J.-C. et la 1re moitié du Ier s. ap. J.-C.

    • L'Apocryphe de Jérémie est le titre donné à un texte inconnu jusqu 'ici, représenté par des manuscrits provenant de la grotte 4 de Qoumrân. L'essentiel des fragments qui subsistent de l'Apocryphe de Jérémie présentent plusieurs parties de ce qui paraît être un seul et même discours divin adressé au prophète Jérémie. Ce discours, à la manière des apocalypses juives contemporaines, offre un panorama de l'histoire, qui va des épisodes bibliques les plus anciens jusqu'à l'époque du second Temple, et se termine probablement avec l'ère eschatologique. - Ms : 4Q383 (4QapocrJer A) ; 4Q384 (4Qpap apocrJer B?) ; 4Q385a (4QapocrJer Ca) ; 4Q387 (4QapocrJer Cb) ; 4Q388a (4QapocrJer Cc) ; 4Q389 (4QapocrJer Cd) ; 4Q390 (4QapocrJer Ce) ; 4Q387a (4QapocrJer Cf)

    • Fusion par un compilateur chrétien du IIIe s. apr. J.-C. de trois textes primitivement autonomes : le "Martyre d'Isaïe" (oeuvre juive avec interpolations chrétiennes, réd. en araméen ou hébreu entre le Ier s. av. et le Ier s. apr. J.C.), le "Testament d'Ezéchias" (apocalypse chrétienne de la fin du Ier s. apr. J.C.) et la "Vision d'Isaïe" (IIe s. apr. J.C.). - En 2 parties : ch. 1-5, mort d'Isaïe scié en deux, ch. 6-11, vision qu'a eu Isaïe de son vivant. Cette partie a un titre propre dans toutes les versions

      Cette compilation a sans doute été faite en grec. Le texte intégral est connu par un version guèze, pour avoir pendant longtemps fait partie des livres canoniques de l'Église éthiopienne. - 2 versions coptes connues par des fragments du IVe-Ve s. portant sur l'ensemble du texte. - Fragments d'une version latine ayant circulé en milieu arien. - 2e partie traduite du grec en slave puis en latin (à partir du grec ou du slave) en éliminant certains éléments

      La version slave a circulé parmi les Bogomiles et la version latine chez les cathares

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, sur les prophéties de Moïse avant sa mort (le texte incomplet qui nous est parvenu ne traite ni de sa mort ni de son assomption). Écrit probablement en Palestine au Ier s. apr. J.-C. dans une langue sémitique (hébreu ?). Connu par des citations patristiques et par une version latine trad. du grec (ms unique, incomplet, du VIe s., Bibl. ambrosienne, Milan)

    • Récit de l'Histoire sainte, de la création du monde à la Pentecôte, résultat d'une compilation de plusieurs écrits apocryphes (Apocalypse de Moïse, Hénoch, Testament d'Adam, etc...), de commentaires bibliques et de textes légendaires et apologétiques. Les parties les plus anciennes datent du IIIe s.. - A circulé dans l'Orient chrétien dans des versions en arabe, éthiopien, géorgien, copte, syriaque et garshuni

    • Recueil apocryphe de l'Ancien Testament, sans doute écrit en araméen et en hébreu, composé de textes de tradition apocalyptique d'époques différentes (IIIe s. av.J.-C./Ier s. apr. J.-C) sans relation logique. - Comprend cinq parties : "Livre des veilleurs" (ch. 1-36, fin du IIIe s. av. J.-C.), "Livre des paraboles d'Hénoch" (ch. 37-71), "Livre astronomique" (ch. 72-82, la partie la plus ancienne, IIIe s. av. J.-C.), "Livre des songes" ou "Apocalypse des animaux" (ch. 83-90, 160 av. J.-C.), "l'Epître d'Hénoch" (ch. 91-107, début du IIe s. av. J.-C.). - Conservé dans 11 ms araméens découverts dans la grotte 4 de Qumran

      Version grecque, transmise sous forme d'extraits. - 5 ms

      Texte conservé dans son intégralité uniquement dans une version éthiopienne, sans doute faite à partir du grec. - 49 ms

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament appartenant au courant mystique juif de la "merkābāh". Composé en hébreu entre le Ve et le VIe s. Connu par une version longue et une version abrégée. Comprend 4 parties : assomption d'Ishmaël au septième ciel, révélation de l'archange Métatron, présentation de la hiérarchie des anges et jugement, merveilles célestes

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, probablement composé en grec au Ier s. apr. J.-C., texte complet connu par deux versions slaves, datant du XIe ou XIIe s.

    • Apocryphe de l'A.T., d'origine chrétienne mais puisant dans la aggadah juive, connu par une version arménienne. - Décrit les troubles d'Adam et Ève après leur expulsion du paradis, leur mort, l'enterrement d'Adam sur le Golgotha et celui d'Ève dans une grotte près de Bethléem

    • Texte apocryphe de l'Ancien testament qui est un roman midrashique sur le mariage du patriarche Joseph avec Aséneth, fille païenne d'un prêtre égyptien, qui se convertit au vrai Dieu. Probablement composé en Egypte entre le Ier s. av. et le Ier s. apr. J.-C. Conservé en grec : 6 ms (Xe-XIXe s.). Versions syriaque (VIe), araméenne (VI ou VIIe), vieux-slave (XVe), latines (XIVe et XVe), grecque moderne (XVIe)

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, en 49 séquences de 49 chapitres, appelé aussi "Petite Genèse" ou "Livre de la division", qui est un targum aggadique à la Genèse et à l'Exode, de tradition sacerdotale. Connu par des fragments de 15 ms retrouvés à Qumran (1Q, 2Q, 3Q, 4Q et 11Q)

    • Apocryphe de l'Ancien Testament rédigé sans doute par un Juif d'Égypte au IIe s. av. J.-C.. - Récit de la manière dont le Pentateuque a été traduit en grec (dans la version dite des Septante). L'objectif de l'oeuvre est de montrer qu'il s'agit d'une traduction inspirée

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, rédigé dans la communauté juive d'Alexandrie, avant l'ère chrétienne

    • Texte apocryphe. Recueil de 42 odes d'origine judéo-chrétienne composé vers 100-125, anciennement considérées comme écrites probablement en grec ou en hébreu, plus récemment jugées rédigées en syriaque. - Une quarantaine d'entre elles nous sont parvenues en syriaque, 5 en copte

    • Recueil en 12 livres de prédictions datant du Ve s. ap. J.-C. réunissant des textes d'origine juive, remontant pour certains au IIe s. av. J.-C., et d'autres d'origine chrétienne (livres 1-2 et 6-8)

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, réd. en hébreu ou en grec, par un Juif originaire de Jérusalem, entre 118 et 130 apr. J.C., complété par une finale d'un auteur chrétien. - Aggadah : exil de Jérémie et du peuple à Babylone, sommeil prolongé de l'Ethiopien Abimelech, retour de l'exil et restauration de Jérusalem. - Connu par une version longue et une version abrégée. Nombreux ms en grec, versions éthiopienne, roumaine, arménienne. - Certains chercheurs anglo-saxons parlent de "4 Baruch"

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, d'origine juive, écrit peu avant l'ère chrétienne. Psaume en 15 versets développant un passage de la Bible (2 Chr. 33, 11-13) évoquant la repentance du roi Manassé en captivité à Babylone. - Connu par des versions en grec, latin, syriaque, araméen, copte, arabe, éthiopien, arménien et slave

    • Recueil apocryphe de l'Ancien Testament de 18 psaumes, probablement composés en Palestine entre 63 et 40 av. J.-C. Conservé dans une version grecque (Ier s. apr. J.-C.) et dans une version syriaque (faite sur le grec)

    • Texte apocryphe chrétien arménien, apparenté aux livres d'Esdras et d'Hénoch, antérieur au VIIIe s. Dialogue avec un ange à propos de l'âme. - Ms de la recension longue : Accademia armena di San Lazzaro dei Padri mechitaristi, Biblioteca, Venise (Ms. 570, 1208). - Ms de la recension courte : Mechitaristen-Bibliothek, Vienne (Ms 10, XVIe s.) ; Bodleian library, Oxford (Marsh 438, XVIIe s., identique au texte existant dans l'édition du "Yaysmawowrk", synaxaire arménien, Constantinople, 1730, p. 424-425)

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, relatif à la mort d'Abraham, écrit vraisemblablement par un Juif d'Egypte, en hébreu au Ier ou au IIe s., version grecques et remaniements postérieurement. Nous est parvenu en plusieurs versions antiques et deux versions chrétiennes grecques : l'une longue du IIIe s. en 20 ch. (nombreux ms grcs et version roumaine), l'autre courte en 14 ch. (plusieurs ms grecs et versions slave, roumaine, copte, arabe et éthiopienne)

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament

    • Apocryphe de l'Ancien Testament relatif à la mort de Jacob, rédigé au IIe ou IIIe s. ap. J.-C. par un auteur chrétien, à partir de matériaux juifs. - Conservé seulement en versions copte, arabe et éthiopienne

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, récit chrétien écrit en grec, IIIe s. Connu par 4 recensions grecques médiévales

    • Apocryphe de l'Ancien Testament relatif à la mort d'Isaac, rédigé au IIe s. ap. J.-C. par un auteur chrétien, à partir de matériaux juifs. - Conservé seulement en versions copte, arabe et éthiopienne

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, sans doute réd. en hébreu (IIe s. av. J.-C. ?, fragments en araméen et en hébreu retrouvés à Qumran), conservé en grec dans un état qui semble du IIe s. (15 ms, Xe-XVIIIe s.). Versions arménienne (IXe s.), slave (XIIe ou XIIIe), serbe, latine (trad. du grec en 1242 par Robert Grosseteste). - Chacun des fils de Jacob fait, sur son lit de mort, des recommandations à ses descendants. Mélange d'éléments juifs et chrétiens

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament, qui serait d'origine juive, sur la vie d'Adam et Ève après leur expulsion du paradis, rédigé en grec au 1er s... Nombreuses versions (grecque, latine, arménienne, géorgienne, slave...). Le titre "Apocalypse de Moïse" est celui de l'édition la plus ancienne, mais le texte raconte essentiellement la vie d'Adam et d'Ève

      Version grecque, courte, connue sous le titre "Apocalypse de Moïse", d'après l'édition la plus ancienne mais dont le texte raconte essentiellement la vie d'Adam et Ève. - Version plus longue, en vieux-slave et en géorgien et, sous une forme modifiée, en latin, connue sous le titre "Vita Adae et Evae". - Version arménienne, connue sous le titre : "Pénitence d'Adam"

    • Texte apocryphe de l'Ancien Testament

    • Texte composite de l'Ancien Testament, qui combine des fragments des livres canoniques des Chroniques, de Néhémie et d'Esdras avec un récit haggadique. - Écrit en grec, probablement à Alexandrie, au Ier ou IIe s. av. J.-C.. - Connu par une version grecque, deux versions latines, des versions arménienne, éthiopienne et syriaque

      Intitulé "Premier livre d'Esdras" dans la Septante, "Troisième livre d'Esdras" dans la Vulgate et les éd. modernes. - A fait partie intégrante de la Bible jusqu'à saint Jérôme qui l'a reporté en appendice de la Vulgate. - Fait partie des "Apocryphes" pour le catholicisme et pour le protestantisme (qui l'ajoute aux deutérocanoniques catholiques, avec Esdras IV et Prière de Manassé)

    Éditions de l'œuvre

    Livres27 documents

    • Contenu dans : Écrits apocryphes chrétiens I

      Description matérielle : LXVI-1782 p.
      Description : Note : Contient une sélection d'écrits apocryphes bibliques, essentiellement du Nouveau Testament, sur Jésus et Marie, sur Jean-Baptiste et les apôtres, mais aussi des apocryphes de l'Ancien Testament (Ascension d'Isaïe, Apocalypse d'Esdras, Apocalypse de Sedrach, Visions d'Esdras, Cinquième livre d'Esdras, Sixième livre d'Esdras, Odes de Salomon). - Notes bibliogr. Index
      Édition : [Paris] : Gallimard , 1997
      Éditeur scientifique : François Bovon (1938-2013), Pierre Geoltrain (1929-2004), Sever J. Voicu

      disponible en Haut de Jardin

      [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb361902928]
    • Apocalypses apocrypha Mosis, Esdra, Pauli, Ioannis, item Mariae dormitio, additis Evangeliorum et actuum apocryphorum supplementis. Maximam partem nunc primum edidit Constantinus Tischendorf...

      Description matérielle : In-8°
      Description : Note : Textes en grec, introduction et notes en latin
      Édition : Lipsiae : H. Mendelssohn , 1866
      Éditeur scientifique : Konstantin von Tischendorf (1815-1874)

      [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb314725909]
    • Apocrifi dell' Antico Testamento

      Description matérielle : 1008 p. - [4] f. de pl.
      Description : Note : Texte italien seul. - Bibliogr. p. 37-50. Index
      Édition : Torino : Unione tip. ed. torinese , 1981
      Éditeur scientifique : Paolo Sacchi

      [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36670310t]
    • Apocrifi dell'Antico Testamento

      Description matérielle : 2 vol.
      Édition : Torino : Unione tipogr. ed. torinese , 1981-1989
      Éditeur scientifique : Paolo Sacchi

      [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb366492672]
    • Apocrypha...

      2te Auflage
      Description matérielle : 4 vol.
      Édition : Bonn : A. Marcus und E. Weber , 1905-1911
      Éditeur scientifique : Adolf von Harnack (1851-1930), Erich Klostermann (1870-1963)

      [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30685642v]

    Documents à propos de cette Œuvre

    Documents à propos de l'oeuvre Bible. A.T.. - Apocryphes

    Pages dans data.bnf.fr

    Auteurs reliés

    Cette page dans l'atelier

    Sources et références

    Voir dans le catalogue général de la BnF

    Sources de la notice

    • Pierrot-Rodinson
      GDEL

    Autres formes du titre

    • Apocryphes de l'Ancien Testament (français)
    • Pseudépigraphes de l'Ancien Testament (français)

    Pages équivalentes