Apollodore de Damas (0060?-0129?)

Langue :grec ancien (jusqu'à 1453)
Sexe :masculin
Naissance :60
Mort :129
Note :
Architecte et ingénieur d'origine syrienne. - Constructeur principalement du forum de Trajan à Rome et du pont des Portes de fer sur le Danube. - Auteur d'un ouvrage sur les machines de guerre
Autres formes du nom :Apollodorus Damascenus (0060?-0129?) (latin)
̓Apollódōros Damaskīnós (0060?-0129?)
Ἀπολλόδωρος Δαμασκηνός (0060?-0129?)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2144 2527

Ses activités

Auteur du texte9 documents4 documents numérisés

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Apollodore de Damas (0060?-0129?)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : [Apollodorou Poliorkêtika] i̲n̲ L'arte dell'assedio di Apollodoro di Damasco / a cura di Adriano La Regina ; testi di Adriano La Regina, Giovanna Commare, Leila Nista... [et al.], 1999
  • Ouvrages de reference : GDEL
    Clavis SGL
    DOC / V. Volpi, 1994
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autres formes du nom

  • Apollodorus Damascenus (0060?-0129?) (latin)
  • ̓Apollódōros Damaskīnós (0060?-0129?)
  • Ἀπολλόδωρος Δαμασκηνός (0060?-0129?)
  • Apollodore le Damascène (0060?-0129?) (français)
  • Apollodoro di Damasco (0060?-0129?) (italien)
  • Apollôdoros (0060?-0129?)
  • Apollodoros le Damascène (0060?-0129?)
  • Le Damascène (0060?-0129?) (français)

Biographie Wikipedia

  • Apollodore de Damas, en grec Ἀπολλόδωρος était un architecte, ingénieur, dessinateur et sculpteur grec né à Damas, province de Syrie (empire romain), entre 50 et 60 après J.-C. et décédé en 129 ou 130.Il fut appelé à Rome par l'empereur Trajan en 92[réf. nécessaire]. Il resta ingénieur et architecte de l'empereur jusqu'à la mort de ce dernier en 117. Il était aussi sculpteur et auteur de traités techniques, notamment sur les machines de guerre.Il fut le plus éminent architecte de l'empire romain de son temps.Selon la tradition, l'empereur Hadrien l'aurait condamné à mort pour s'être moqué de plans qu'il avait élaborés.

Pages équivalentes