Patriarcat d'Antioche

Création :004.

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Patriarcat d'Antioche

Pages dans data.bnf.fr

Regroupe

  • Siège fondé par saint Pierre. - Les chrétiens du Proche-Orient furent séparés par un schisme à la suite du Concile de Chalcédoine (451) ; il y eut dès lors deux patriarches à Antioche, l'un pour l'Eglise dite depuis melkite, en communion avec Rome (jusqu'en 1054) et avec Constantinople, et l'autre pour l'Église monophysite, dite jacobite

  • Église fondée vers la fin du VIIe siècle (685 ou 687 selon certaines sources) ; premier patriarche, Jean Maron ; en communion avec Rome depuis le XVIe siècle

  • Le Patriarcat melkite d'Alexandrie a suivi le Patriarcat de Constantinople au moment du schisme de 1054, devenant ainsi l'un des patriarcats de l'Eglise orthodoxe. - Plusieurs tentatives d'union avec Rome du XIIIe au XVIIIe siècle. - Depuis un schisme au sein de l'Église melkite d'Antioche (1718-1724), il existe un siège melkite catholique d'Antioche, à côté du Patriarcat orthodoxe

  • Créé par Bohémond 1er, prince d'Antioche, à la suite de la première croisade ; siège transféré à Rome, dans la basilique Santa Maria Maggiore, après la prise d'Antioche par les Turcs; patriarcat supprimé en 1964

  • Au XVIe et XVIIe siècle commencèrent dans le patriarcat d'Antioche des tentatives de rapprochement avec Rome. Un patriarche, Cyrille V, reconnut formellement l'autorité du pape en 1709. En 1837, le gouvernement turc reconnut officiellement le patriarche catholique, ce qui assura l'indépendance de l'Eglise. Cependant en dépit de plusieurs conciles, elle n'a pas réussit à se donner un statut définitif approuvé par Rome

    Depuis 1772 (?), le patriarche melkite d'Antioche porte également le titre de patriarche d'Alexandrie et de Jérusalem

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • DHGE