Jack Lewis (auteur-compositeur)

Illustration de la page Jack Lewis (auteur-compositeur) provenant de Wikipedia
Pays :États-Unis
Langue :anglais
Sexe :masculin
ISNI :ISNI 0000 0001 1458 6629

Ses activités

Compositeur1 document

  • Contenu dans : Les plus belles chansons de Johnny Hallyday

    L'idole des jeunes. - paroles originales & musique, Jack Lewis. - [2]

    Description matérielle : 207 p. : ill., couv. ill. ; 31 cm
    Description : Note : Avec chiffrages d'accords
    Édition : Paris : Musicom , 1994
    Adaptateur : Ralph Bernet

    [catalogue]

Parolier1 document

  • Contenu dans : Les plus belles chansons de Johnny Hallyday

    L'idole des jeunes. - paroles originales & musique, Jack Lewis. - [2]

    Description matérielle : 207 p. : ill., couv. ill. ; 31 cm
    Description : Note : Avec chiffrages d'accords
    Édition : Paris : Musicom , 1994
    Adaptateur : Ralph Bernet

    [catalogue]

Auteur ou responsable intellectuel3 documents2 documents numérisés

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • L'idole des jeunes [Enregistrement sonore] / [paroles et musique] Jack Lewis ; [adapt. par] Ralph Bernet. In : Johnny Hallyday à l'Olympia. Philips B77397L

Biographie Wikipedia

  • John Robert Lewis, né le 21 février 1940 à Troy, est un militant politique et homme politique américain.Engagé dans le Mouvement afro-américain des droits civiques, il est l'un des responsables du Student Nonviolent Coordinating Committee (SNCC) dans les années 1960. Il est depuis la fin des années 1980 à la Chambre des représentants des États-Unis en tant que représentant du 5e district congressionel de Géorgie. « Quand Martin Luther King junior a été assassiné, quelque chose est mort en chacun d'entre nous et quelque chose est mort en Amérique », estime John Lewis. Représentant de l’État de Géorgie, dans le sud des État-Unis, il est actuellement le seul membre du Congrès américain à avoir connu Martin Luther King. « Il a changé ma vie », estime, dans un entretien accordé à la correspondante RFI à Washington, Donaig Le Du, ce héros du mouvement des droits civiques. John Lewis compare les États-Unis du début des années 1960 à l’Afrique du Sud de l’apartheid : dans le sud du pays, Blancs et Noirs vont dans des écoles différentes, ils sont séparés dans les transports en commun. Des obstacles insurmontables empêchent les Noirs américains de s’inscrire sur les listes électorales.

Pages équivalentes