Nik Turner

Pays :Grande-Bretagne
Sexe :masculin
Note :
Vocaliste. - Saxophoniste. - Flûtiste. - Rock
ISNI :ISNI 0000 0003 8923 7057

Ses activités

Saxophone3 documents

Chant1 document

  • Contenu dans : The famous Charisma box

    God rock. - [19]

    Description matérielle : 4 disques compacts
    Description : Note : Londres : prod. Virgin Records Ltd, P 1993
    Édition : Londres : Virgin records international ; [S.l.] : distrib. Virgin France , 1993 (P)

    [catalogue]

Auteur ou responsable intellectuel1 document

Pages dans data.bnf.fr

Voir aussi

  • Groupe de hard rock psychédélique

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Who's who in rock music

Biographie Wikipedia

  • Nik Turner est musicien, chanteur et compositeur britannique. Il a participé à la création du groupe Hawkwind et y a joué jusqu'en 1976, puis de 1982 à 1984, et occasionnellement pour des concerts.Il est saxophoniste, flutiste et chanteur, et a apporté une part importante à l'image scénique d'Hawkwind, par sa gestuelle et ses déguisements extravagants. Il a participé à la composition et a notamment écrit un des plus célèbres morceaux d'Hawkwind : Brainstorm, qui se trouve sur l'album Doremi Fasol Latido.Dans les années 1980, il forme le groupe Inner City Unit, sorte de version punk de l'esprit Hawkwind.Au début des années 1990, il entreprend un retour aux ambiances plus ésotériques, avec de nombreuses références aux dieux de l'Égypte ancienne, et reprend sur scène des morceaux qu'il a joué avec Hawkwind. Il est accompagné pour cela du guitariste Helios Creed, qui lui aussi amène au public des morceaux de son époque de gloire avec son ancien groupe Chrome. Il réalise alors l'album live Space Ritual 1994, dans lequel se retrouvent Genesis P-Orridge, ex Throbbing Gristle et Psychic TV, Del Dettmar et Alan Powell, anciens d'Hawkwind, ainsi que des membres du groupe indus Pressurehed. Ce double live se révèle alors être une fabuleuse synthèse de courants musicaux a priori distants des années 1970 et 1980, le Space rock et la Musique industrielle.

Pages équivalentes