Luc de Tuy (12..?-1249?)

Pays :Espagne
Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :12..
Mort :1249
Note :
Chanoine à l'église Saint-Isidore de Léon. - Évêque de Tuy, Espagne (1239-1249)
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Lucas Tudensis (12..?-1249?) (latin)
Lucas de Tuy (12..?-1249?) (espagnol; castillan)
Lucas de Tuy (12..?-1249?) (espagnol; castillan)
ISNI :ISNI 0000 0004 5875 2010

Ses activités

On lui a longtemps attribué : 1 document

  • Récit de la translation des reliques de saint Isidore de Séville vers la ville de León au XIe s. Écrit fin XIIe s. ou début XIIIe s. probablement par un chanoine du monastère de San Isidoro

Auteur du texte11 documents

  • Chronique universelle couvrant la période des origines à 1236, établie par remaniement et continuation de la chronique d'Isidore de Séville et de ses continuateurs

  • Contenu dans : San Martín de León y su Apologética antijudía. [Biografía de San Martín por Lucas de Tuy.] Edición y estudio por... A. Viñayo González,... Prólogo de... R. G.-Villoslada,...

    Biografía de San Martín. - [1]

    Description matérielle : In-8°, 311 p., pl., couv. ill.
    Description : Note : Consejo superior de investigaciones científicas
    Édition : Madrid : Instituto Arias Montano de estudios hebraicos y Oriente próximo , 1948

    [catalogue]
  • Contenu dans : Instrumenta lexicologica latina [Series A]. - Fasciculus 143

    [Chronicon mundi. Concordance]. - [1]

    Description matérielle : 1 vol. (VII-107 p.)
    Édition : Turnhout : Brepols , 2003

    [catalogue]
  • Libro de los miraglos de sant Isidro arcobispo de Sevilla... - (A la fin :) La presente obra fue impressa de primera impression en Salamanca. Acabose a dos dias de enero del año de mill y quinjentos y veynte y cinco años

    Édition : Salamanque , 1525. In-4°. Caractères gothiques. N° 3521 du Catalogue de Salvá

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32397581x]
  • Lucae Tudensis "De altera vita"

    Description matérielle : 1 vol. (LXXXII-266 p.)
    Description : Note : La numérotation dans la coll. apparaît sous la forme : LXXIV A. - Texte latin seul, introd. en espagnol. - Bibliogr. p. LXXV-LXXXII
    Édition : Turnhout : Brepols , 2009
    Éditeur scientifique : Emma Falque Rey

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42082538z]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Lucae Tudensis opera omnia, 2003-
  • Ouvrages de reference : DTC : Luc de Tuy
    Potthast 2 : Lucas Tudensis
    DOC / V. Volpi, 1994, 1994 : Lucas Tudensis
    BNEA (CD), 2001-06 : Lucas de Tuy
    Diccionario enciclopédico Espasa, 1989 : Tuy (Lucas de)
    Clavis SGL : Lucas Tudensis episcopus
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Luc de Tuy
    BN Cat. gén. suppl. : Luc de Tuy

Autres formes du nom

  • Lucas Tudensis (12..?-1249?) (latin)
  • Lucas de Tuy (12..?-1249?) (espagnol; castillan)
  • Lucas de Tuy (12..?-1249?) (espagnol; castillan)

Biographie Wikipedia

  • Luc de Tuy, appelé el Tudense (León, seconde moitié du XIIe siècle - Tui 1249), est un ecclésiastique et intellectuel espagnol, connu pour son travail d'historien. Il a occupé les dignités ecclésiastiques de chanoine à San Isidoro de León et d'évêque de Tui.En tant que chanoine à León (1221-1239), Luc eut à défendre la cause d'Isidore de Séville (De Miraculis Sancti Isidori). Il a voyagé à Rome, Constantinople, Chypre, Jérusalem, Arménie et France. Il affirme avoir vu les supposés quatre clous de la Crucifixion de Jésus Christ, un en France, un autre à Nazareth, un autre en Tarse et le quatrième à Constantinople. En 1233 ou 1234, il a passé la fête de Pâques à Rome et de 1239 jusqu'à sa mort, il a été évêque de Tui.Dans le De altera vita fideique controversiis adverus Albigensium errores 1234, il a combattu l'hérésie albigeoise en s'inspirant de Saint Isidore et de Saint Jérôme. À la demande de la reine Bérengère de Castille, il écrit en 1236 le Chronicon mundi, son œuvre principale. Elle traite de l'histoire depuis les origines du monde jusqu'en 1236 et présente un double aspect, universel et péninsulaire. Elle se divise en quatre parties et les sources principales sont Paul Orose, Hydace de Chaves, Jean de Biclar, Isidore de Séville, les chroniques dites d'Alphonse III, l'Historia Silense et Sampiro. Elle ambitionne être une réplique aux grandes histoires universelles qui étaient si populaires à cette époque en Europe, ainsi qu'une actualisation de l'œuvre historique d'Isidore de Séville. Elle renoue avec la tradition des chroniques recompilées du royaume de León.

Pages équivalentes