Nuri Said (1888-1958)

Pays :Irak
Langue :arabe
Sexe :masculin
Naissance :12-1888
Mort :1958
Note :
Militaire et homme politique. - A été plusieurs fois Premier ministre de l'Irak. - Assassiné au moment de la révolution de 1958
Autres formes du nom :Nūrī al- Saʿīd (1888-1958)
Nūrī Ibn Saʿīd ibn Ṣāliḥ (1888-1958)
Nūrī ibn Saʿīd ibn Ṣāliḥ (1888-1958)
ISNI :ISNI 0000 0000 8149 2115

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Nuri Said (1888-1958)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Nūrī al-Saʿīd : raǧul al-dawlaẗ wa al-insān / al-duktūraẗ ʿIṣmat al-Saʿīd, 1992
  • Ouvrages de reference : CORC (2004-07-16)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service arabe

Autres formes du nom

  • Nūrī al- Saʿīd (1888-1958)
  • Nūrī Ibn Saʿīd ibn Ṣāliḥ (1888-1958)
  • Nūrī ibn Saʿīd ibn Ṣāliḥ (1888-1958)

Biographie Wikipedia

  • Nouri Saïd (1888-1958) est un homme politique irakien. Il fut à plusieurs reprises le Premier ministre du Royaume d'Irak.Les accords Sykes-Picot de mai 1916 prévoyaient un mandat français sur la Syrie et le Liban, et un mandat britannique sur la Palestine et le futur Irak. Le Royaume-Uni occupait donc les régions de Bassorah et de Bagdad depuis 1917, suite au partage de l’empire ottoman. Le traité anglo-irakien de juin 1930, durant la période de transition vers l'indépendance, conserve une partie de la tutelle britannique sur le futur Royaume indépendant d'Irak. En 1940, le gouvernement pro-anglais de Nouri Saïd - l’indépendance formelle datant de 1932, année de l'entrée de l'Irak à la Société des Nations - est renversé par Rachid Ali al Gaylani (1892-1965), pro-allemand. En janvier 1941, ce dernier est écarté du pouvoir sous la pression des Anglais, mais y revient par un coup d’État qui justifie l’intervention militaire britannique. Le Régent Abdulillah et le Premier ministre Nouri Saïd se réfugient alors en Transjordanie.En 1954, il supprime tous les partis politiques d'Irak et gouverne le pays avec la loi martiale après l'expédition de Suez. En 1955, il signe le pacte de Bagdad. Il devient alors l'homme à abattre pour les partis d'opposition irakiens. Il fut assassiné en 1958, en même temps que les membres de la famille royale, lors du coup d'État du général Kassem.Portail de la politique Portail de la politique Portail de l’Irak Portail de l’Irak

Pages équivalentes