Etienne Le Chevalier (architecte, 16..-17..?)

Pays :France
Sexe :masculin
Naissance :16..
Mort :17..
Note :
Dessinateur des Bâtiments du roi

Ses activités

Autre4 documents

  • [Différents plans relatifs au château de Saverne]

    [dessin]

    Description matérielle : 47
    Description : Note : Après la quasi-destruction du château Renaissance par les armées de la Guerre de Trente Ans, le prince-évêque de Strasbourg François-Egon de Furstenberg, décida en 1664 de rebâtir une résidence digne de son rang et en confia la réalisation probablement à l'architecte italien Tomaso Comacio, tout en demandant à Coysevox le décor du Grand Salon et de l'escalier d'honneur, aidé de Claude III Audran. Le plan général se composait d'un château carré délimité par trois ailes à peu près égales et d'une quatrième au Nord, donnant sur les jardins, beaucoup plus longue et débordant largement à l'Est. Au fur et à mesure de modifications souvent dues à des incendies, l'aile Nord prit de plus en plus d'ampleur, les ailes du château carré furent détruites progressivement en 1818, 1846, 1852, et à l'heure actuelle ne subsiste que le grand corps de bâtiment édiffié en 1779 et procédant de l'agrandissement de la longue aile Nord. Lors de son accession au siège de Strasbourg, le cardinal Armand-Gaston de Rohan héritait d'une situation peu favorable: le chantier de Saverne était loin d'être achevé et un incendie avait ravagé en 1709 une partie du château. En 1712 le cardinal convia R. de Cotte à réfléchir à de nouveaux aménagements et à un agrandissement du parc, mais trop occupé par la construction de son hôtel parisien, il se contenta jusqu'en 1728 de faire exécuter des travaux de décoration intérieure par des artistes comme le sculpteur Robert Le Lorrain ou les ornemanistes Laurent Leprince, Charles Rousseau.L'abbé de Ravannes, homme de confiance du cardinal et l'abbé Garnier, grand financier de l'évêché, correspondirent régulièrement avec l'agence parisienne de R. de Cotte qui avait délégué sur place plusieurs architectes pour conduire les travaux : Charles Le Bouteux jusqu'à sa mort en 1719, puis Carbonnet et accessoirement Le Chevalier. On peut distinguer quatre étapes ou chantiers successifs pendant cette période, dont les traces sont demeurées sous forme de plans conservés soit au Cabinet des Estampes, soit à la Bibliothèque de l'Institut (dans les mss.1038,1039,1040,1041,1042,1604,1605,1606) soit encore dans les Archives du Bas-Rhin (G 2562 et 2583) et la Bibliothèque nationale de Strasbourg (ms.1796). Le premier chantier (1720-1722) concerne la décoration des antichambres à l'appartement de parade au premier étage de l'aile Nord commencée par Coysevox et la décoration des appartements du cardinal au rez-de-chaussée. Après la visite de la reine Marie Leczinska en 1725, un second chantier s'ouvrit pour l'achèvement du grand escalier, l'ouverture de neuf croisées sur les jardins dans le péristyle et le dallage de l'ensemble. En 1728, un troisième chantier correspondit à la redécoration des chambres de l'appartement du rez-de-chaussée et surtout au doublement du cabinet du cardinal à l'Est, formant désormais une petite galerie; c'est la même année que fut projetée la construction du Pavillon des Bains et le remodelage de la cour d'honneur recentrée par rapport à l'aile Nord (R. de Cotte présenta trois propositions). Enfin un quatrième chantier fut ouvert entre 1729 et 1730 correspondant à la construction du nouveau pavillon et du nouveau salon au bout de la chapelle. Ensuite Saverne ne fit plus l'objet de travaux jusqu'à Louis-Constantin de Rohan en 1756, puis après l'incendie de 1779 et la reconstruction par Nicolas Alexandre Salins de Montfort.
    Sources : Marcel, p.148
    Sources : Les dessins de Robert de Cotte pour le palais de Saverne / Jeanne Duportal, Bull. de l'art ancien et mod., IV, 1921, p. 126
    Sources : Travaux du premier cardinal de Rohan au château de Saverne.../ Catherine Grodecki, Cahiers alsaciens d'archéologie..., t. XI, 1967, pp. 97-117
    Sources : Le château de Saverne. Etudes réunies par A. Wollhett, R. Lehni, C. Grodecki. Saverne, 1969, pp. 7-59
    Édition : , [1712-1728]
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : Claude Audran (1658-1734), Charles Carbonnet (architecte, 16..-17.. ), Tomaso Comacio (architecte, 16..-17.. ), Antoine Coysevox (1640-1720), Charles Le Bouteux (architecte, 16..-1718), Robert Le Lorrain (1666-1743), Laurent Le Prince (ornemaniste, 16..-17.. ), Charles Rousseau (ornemaniste, 16..-17.. )

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40266811c]
  • [Plans relatifs à la cathédrale de Strasbourg]

    [dessin]

    Description matérielle : 2 dess.
    Description : Technique de l'image : dessin
    Note : Entre 1722 et 1728, le Grand Doyen du chapitre de la cathédrale, Frédéric-Constantin de La Tour d'Auvergne, frère de l'archevêque de Vienne Henri-Oswald, fit construire un nouveau palais pour abriter le Grand Doyenné (actuel palais épiscopal); les travaux furent menés sous la conduite de Malo Saussard et du maître maçon Arnaud Lagardelle mais vraisemblablement d'après des plans conçus par R. de Cotte. C'est à la même époque que le Grand Doyen chargea l'architecte d'allonger le choeur de la cathédrale et de prévoir de nouvelles tribunes, aux frais de l'archevêque de Vienne. Le Chevalier fut chargé sur place de dresser des plans et la réalisation du projet de Cotte devait être menée par Saussard, après approbation du cardinal de Rohan. Le Chevalier n'ayant pas envoyé ses relevés, le projet de Cotte s'avérait irréalisable dans l'immédiat et ne fut repris que postérieurement
    Sources : Marcel, p.150
    Édition : , [1728]
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : Auguste Malo Saussard (architecte, 16..-17.. )

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40266751b]
  • [Plans relatifs à l'Hôtel de Hanau-Lichtenberg à Strasbourg]

    [dessin]

    Description matérielle : 3 dess.
    Description : Technique de l'image : dessin
    Note : C'est sans doute à la cour de Saverne que R. de Cotte fut amené à rencontrer le comte Joseph-Reinhard d'Hanau qui souhaitait faire construire un hôtel sur l'emplacement de l'ancien Ochsensteinerhof, en bordure du Marché aux chevaux. Avant même l'acquisition laborieuse des terrains, le comte obtint de l'architecte un premier projet comportant trois variantes, mais se fit également soumettre par un autre architecte, Perdiguier, un autre plan que le cardinal Rohan lui interdit d'ailleurs de réaliser. En fin de compte ce fut Joseph Massol qui reprit les propositions de R. de Cotte pour mener à bien la construction simplifiée pour des motifs d'économie
    Sources : Marcel, p.152-154
    Sources : L'Hôtel de Hanau, contibution à l'histoire de ses origines / Adrien Weirich. Cahiers alsaciens d'archéologie..., 1967, pp. 323-328
    Édition : , [1728]
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : Joseph Massol (1706-1771), Perdiguier (architecte, 16..-17.. )

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40266607k]
  • [Plans relatifs au palais Rohan de Strasbourg].

    [dessin]

    Description matérielle : 3 dess.
    Description : Technique de l'image : dessin
    Note : En avril 1704, Armand-Gaston de Rohan succèda au cardinal Egon de Furstenberg sur le trône épiscopal de Strasbourg, suivant la volonté expresse de Louis XIV; en 1705, il obtint de son père la cession à Paris d'un terrain voisin de l'hôtel de Soubise pour bâtir une résidence dont la construction est confiée à l'architecte P. A. Delamair; après l'incendie de sa résidence de Saverne en 1709, il chargea R. de Cotte, qui travaillait à l'agrandissement du parc, de reconstruire là encore un nouveau palais à partir de 1712 et avec l'assistance de l'architecte Charles Carbonnet. Enfin la vétusté du palais épiscopal de Strasbourg entraîna en 1727 l'ouverture d'un troisième chantier également confié à R. de Cotte. Un arrêt du Conseil du Roi, le 31 octobre 1721, autorisa l'emprunt de 200 000 livres sur les revenus de l'évêché et la levée d'un impôt de 144 000 livres sur douze ans pour subvenir aux frais de la construction. Dans un premier temps, Laurent Gourlade fut désigné comme conducteur des travaux qui se limitaient encore en 1728 à la confection d'une maquette et à l'achat de quelques terrains en bordure de l'Ill. Gourlade fut remplacé par Le Chevalier en 1730, puis par Joseph Massol en 1731; c'est à cette époque que R. de Cotte soumit ses premiers projets au cardinal de Rohan. La construction elle-même ne fut entreprise qu'à partir de 1732 et le gros oeuvre achevé en 1740, soit cinq ans après la mort de R. de Cotte. Le palais sera totalement terminé en 1742 et sa "consécration" se fit lors de la venue de Louis XV en Alsace, en 1744. La chronologie des projets de R. de Cotte pour le palais Rohan a été bien établie par Ludmann en 1970, à partir de quatre séries de plans, dont une seule est conservée au Cabinet des Estampes. Notons de plus que les documents conformes à l'éxécution sont conservés eux, aux Archives municipales de Strasbourg (plans B4914 à 4950). La première série correspondant au premier projet est constituée par le plan 100 du ms. 1605 de la Bibl. de l'Institut; la seconde par trois plans aux Archives nationales (E 2085) des caves, du rez-de-chaussée et du premier étage, ainsi que par quatre élévations (façade extérieure, profils de la cour d'honneur, façade du corps de logis sur cour, façade sur l'Ill); la troisième par les trois plans et quatre élévations conservés également à l'Institut (pièce 102 du ms. 1605 , pièces 9 et 10 du ms. 1606 et pièce 9 du ms.1040); la quatrième, chronologiquement la plus tardive, est consituée par le plan du rez-de-chaussée et l'élévation conservés au Cabinet des Estampes. Une correspondance entre R. de Cotte et les architectes mandatés sur place permet de suivre le déroulement de ces travaux (Cabinet des Estampes, Hd 135 dossier 568 à 582).
    Sources : Marcel, p.154
    Sources : L'Evolution des projets de Robert de Cotte pour le palais épiscopal de Strasbourg / Jean-Daniel Ludmann. B.S.H.A.F., 1968, p. 23-36
    Sources : Le palais Rohan de Strasbourg / Jean-Daniel Ludmann. Strasbourg : éd. des Dernières Nouvelles, 1979, t. 1 p. 61-83
    Sources : Neumann p. 140-145
    Édition : , [1731]
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : Laurent Gourlade (architecte, 16..-17.. ), Pierre-Etienne Lebon (16..?-1754), Joseph Massol (1706-1771), Auguste Malo Saussard (architecte, 16..-17.. )

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40266592c]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Pages équivalentes