Karl Mauch (1837-1875)

Illustration de la page Karl Mauch (1837-1875) provenant de Wikipedia
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :07-05-1837
Mort :04-04-1875
Note :
Ethnologue, africaniste, archéologue
ISNI :ISNI 0000 0001 1742 510X

Ses activités

Auteur adapté3 documents

Cartographe1 document

  • Rugg's new map of the Matabele gold fields and portuguese territory

    Description matérielle : 1 carte : en coul. ; 58 x 86 cm sur flle 64 x 97 cm, pliée 18 x 12 cm
    Description : Note : Ex-libris du Prince Roland Bonaparte. - Vente: Brentano 24 mai 1893. - Carton: "Boundaries of British South-Central Africa. 1890.1". - Titre de couv.: "South Africa Gold Fiels, 1890.1 Rugg's New Map of Matabililand including the Tati Gold Fields and the portuguese territory". - Prix: "Full Coloured: Folded, 7/6; On Cloth, Folded, 10/6; On Rollers, Varnished, 12/6"
    Coordonnées géographiques : E 26°45' - E 35°45' / S 15°40' - S 22°40'
    Échelle : [Ca 1:2 750 000]
    Édition : London : E. Forster Groom , 1891
    Cartographe : John Baines, Frederick Courtney Selous (1851-1917)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40624029m]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Karl Mauch (1837-1875)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Karl Mauch, 1837-1875, als Forschungsreisender : Wissenschaft und Karriere zwischen Deutschland und Südafrika / Eva Maria Verst, 2012

Biographie Wikipedia

  • Karl Gottlieb Mauch (né le 7 mai 1837 à Kernen im Remstal, mort le 4 avril 1875 à Stuttgart) était un géologue et explorateur allemand. Il a principalement exploré le sud de l'Afrique.En 1871, c'est lui qui a découvert les ruines de ce que l'on appellera plus tard le Monument national du Grand Zimbabwe, cinq ans après avoir fait la découverte des premières mines dans le Transvaal. Il considérait que ces ruines étaient les restes de la cité biblique d'Ophir, la cité d'origine de l'or donné par la Reine de Saba au roi Salomon. Mauch ne pouvait pas croire que cette réalisation ait été faite par les ancêtres des tribus locales mais des recherches archéologiques plus poussées (dont l'une des premières recherches aériennes) ont démenti un lien avec Ophir, démontrant que la construction de ce monument était d'origine purement africaine.En raison du paradigme ethnocentrique populaire au XIXe siècle, Mauch et ses contemporains ont été très critiqués par les historiens et les archéologues modernes.

Pages équivalentes