Auteurs nés en 1806655 documents

Auteurs morts en 1806350 documents

  • Nommé Grand Inquisiteur en 1793

  • Traduisait aussi du latin en français

    Entré dans la Compagnie de Jésus mais ne fut pas ordonné prêtre. - Prit le nom de "Abbé de Fontenai" après la suppression de la Compagnie. - Journaliste et compilateur. - Pseudonyme de : Louis-Abel Bonafous

    Auteur des vol. 27 et 28 du : [Voyageur français ou La connaissance de l'Ancien et du Nouveau Monde]. Pour cette oeuvre, consulter le Fichier d'autorité des titres uniformes

  • Voyageur persan, auteur de "Masīr i Tālibī" (en 1810)

  • Botaniste. - Membre de l'Académie des Sciences

  • A aussi écrit en latin et traduit du français en allemand

    Philologue

  • Imprimeur. - Natif de Coutances (Manche), fils de l'avocat Charles-François Agnès et frère de l'imprimeur-libraire de Coutances Jean-Nicolas Agnès (1769-1804). Exerce l'imprimerie à Saint-Lô à partir de 1796 d'après son successeur, l'imprimeur-libraire Jean-François-Michel Élie (1771-18..). Denis Agnès cède son fonds à J.-F.-M. Élie en 1803. Décédé à Saint-Lô en fév. 1806

  • Homme d'État et historien. - Poète

  • Organiste et compositeur. - Romancier sous le pseudonyme John Piper

  • Historien. - Génovéfain (profès du 17 mars 1741 à Ste-Catherine de Paris). - Prieur-curé de Château-Renard, Loiret (1766), puis curé de La Villette près de Paris (1790). - Cesse ses fonctions ecclésiastiques (1793). - Membre de l'Institut, Académie des Inscriptions et belles-lettres (élu en 1795)

Personnes ayant débuté leur activité en 180644 documents

  • Travaille en association avec John Law en 1807-1808 ; avec Joseph Byworth de 1810 à 1812

  • Libraire-éditeur. - Fils aîné de l'imprimeur-libraire parisien François I Belin. Établi libraire dès 1806, il se fait alors appeler "Belin fils", puis "Belin-Leprieur" ou "Belin-Le Prieur" après son mariage en fév. 1808 avec Marie-Catherine-Nicole Le Prieur, fille du libraire parisien Pierre-Sébastien Le Prieur (1758-1834). Frère aîné du libraire-éditeur Auguste-Jean Belin dit "Belin-Mandar" (1786-1851), du papetier et imprimeur Thermidor-Alexandre dit Théophile Belin (1794-18..) et du libraire Dominique-François Belin (1798-1854). Breveté libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 15 mars 1817). Décédé à Paris le 2 août 1855. Père de l'imprimeur parisien et auteur Jules-Léonor Belin-Leprieur (né en 1809). Marie-Anne-Reine Payro, épouse de Michel Julliard, n'est brevetée libraire en remplacement de Léonard-François Belin-Leprieur que le 26 déc. 1865

    Travaille à partir de 1818 environ en association avec Félix Morizot (m. 1871), originaire de Genevrières (Haute-Marne) comme François I Belin ; F. Morizot succède à la maison Belin-Leprieur en 1855

  • Imprimeur-libraire et éditeur. - Fils aîné de l'imprimeur de Londres Edward Bentley. Se forme auprès de son père puis travaille avec son oncle John Nichols (1745-1826), imprimeur londonien, dès 1806. Publie en 1812 les "Literary Anecdotes of eighteenth century" sous la raison "J. Nichols, son & Bentley". S'associe en 1819 avec son frère cadet Richard Bentley (1794-1871) ; ils travailleront ensemble pendant dix ans. Édite en 1831 les "Excerpta historica or Illustrations of English history". S'associe vers 1843 avec son neveu John Bentley, publiant sous la raison "S. and J. Bentley". Devenu aveugle, il se retire en 1853. Décédé en avril 1868

    Travaille en association avec son frère Richard Bentley de 1819 à 1829 sous la raison "S(amuel) and R(ichard) Bentley"

  • Libraire. - Se retire en 1818 pour s'établir à Cumwhitton (Cumberland), sur des terres appartenant à sa famille. Père du peintre et lithographe William James Blacklock (1816-1858)

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur en taille-douce (1812). - Natif de Capval (aujourd'hui Wanchy-Capval, Seine-Maritime), fils de Charles Bloquel, cordonnier. Ouvrier imprimeur à Rouen, domicilié rue Beffroi, il épouse le 9 mai 1793 Marie-Françoise-Angélique-Julie Gallier (née à Rouen le 25 juin 1763, divorcée du menuisier Jean-Baptiste Le Rouget, absent, depuis le 13 fév. 1793), fille de l'imprimeur-libraire rouennais Louis Gallier. Dit à tort âgé de 32 ans à la fois le 5 sept. 1794 puis le 12 mars 1796 (témoin au divorce puis au remariage de son beau-frère Charles-Pascal Gallier). Établi peu avant le 1er juillet 1806 (liste dressée par le préfet de la Seine-Inférieure). Gendre de l'imprimeur rouennais Louis Gallier chez qui il a travaillé 24 ans et successeur vers 1806 de la veuve Gallier ; publie aussi sous le nom de "Bloquel-Gallier" jusque vers 1814. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Demande en vain à être breveté imprimeur lithographe en nov. 1828. Poursuivi à plusieurs reprises pour impressions (d'almanachs notamment, ainsi que du périodique "La Nacelle") sans déclaration ni dépôt (1820-1823). Travaille en association avec son fils (Charles "Bloquel fils", 13 nov. 1795 - 14 juillet 1834) dès 1821. En fév. 1842, au remariage de sa belle-fille Julie Harel (1810-18..), il est qualifié de "rentier", demeurant au Mont-aux-Malades (aujourd'hui Mont-Saint-Aignan), et on le dit, à tort, âgé de 83 ans. Pierre-Nicolas Delaunay, second époux de Julie Harel, veuve de "Bloquel fils", demande à succéder à Charles Bloquel père par lettre du 26 août 1844 ; breveté imprimeur et libraire en sa succession le 7 fév. 1845, il publiera sous le nom de "Delaunay-Bloquel". Charles Bloquel serait décédé vers 1854

  • Fils de l'imprimeur-libraire avignonnais Antoine-Joseph Bernard dit Bonnet auquel il succède vers 1806. Publie en 1810 le "Courrier d'Avignon". Breveté imprimeur le 20 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816 ; brevet à vie le 27 nov. 1817 ; brevet héréditaire le 29 déc. 1817). Breveté libraire le 1er janv. 1813

  • Variante(s) de prénom : Marcelin-Aimé ; Marcellin. - Imprimeur-libraire ; imprimeur en taille-douce ; imprimeur ordinaire du Roi (1814) et de la chambre de commerce de Nantes. - Fils de l'imprimeur-libraire de Nantes Pierre-Jean Brun. Établi vers 1806 à Nantes. En 1810, y emploie 8 ouvriers et possède 4 presses d'imprimerie et 2 presses en taille-douce, mais ne tient pas librairie. Le 25 juillet 1810, informe le préfet qu'il a aussi monté récemment une imprimerie à Napoléon-Vendée (La Roche-sur-Yon, Vendée), où on lui accorde un local provisoire dans un pavillon du palais préfectoral, mais ne semble pas s'y être maintenu. Breveté imprimeur à Nantes le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816). En faillite le 17 janv. 1818 ; vente aux enchères de son imprimerie le 28 sept. 1818 (7 presses d'imprimerie et 3 en taille-douce). Victor Mangin fils est breveté imprimeur à Nantes en sa succession le 26 mai 1819. Par la suite, M.-A. Brun devient prote à Paris et publie le "Manuel pratique et abrégé de la typographie française" (1re éd., Paris, Didot, 1825). Breveté imprimeur à Paris le 9 sept. 1831, en succession d'Élie Audra. Semble avoir cessé d'exercer peu après ; ne figure pas à l'"Annuaire des imprimeurs" pour 1835

  • Libraire. - Issu d'une famille d'artisans vaudois installée à Genève à la fin du XVIIe siècle. Fils du libraire et bourgeois (1790) de Genève François Cherbuliez (1735-1809), propriétaire d'un cabinet de lecture puis d'un "cabinet littéraire". Gendre (1791) d'Isaac Cornuaud, homme politique genevois descendant de réfugiés poitevins. D'abord commis et "procureur" de l'imprimeur-libraire genevois Gaspard Joël Manget, il fonde en association avec celui-ci une librairie en 1806. Breveté libraire le 1er janv. 1813. Reprend la librairie à son seul nom en 1829 (et peut-être dès 1824). Possède une importante succursale à Paris. Tient par ailleurs un commerce de vins. Emploie son fils (Gaspard Louis) Joël Cherbuliez (1806-1870) en qualité de commis dans la librairie Manget-Cherbuliez, avant de l'envoyer en 1829 travailler dans la succursale parisienne alors dirigée par Louis-Victor-Théophile Ballimore. En 1846, est remplacé par Joël Cherbuliez, qui avait réintégré la librairie paternelle à Genève dès 1839. Également père de la romancière et traductrice (Marie-) Isaline Tourte (-Cherbuliez) (1793-1863), du théologien et helléniste Jean-Louis André Cherbuliez (1795-1874), du publiciste, avocat et économiste Antoine-Élysée Cherbuliez (1797-1869), des traductrices Caroline (1801-18..) et A(n)drienne (1804-18..) Cherbuliez

  • Autre(s) graphie(s) : Clô. - Imprimeur-libraire. - D'origine italienne (l'enquête des inspecteurs de la librairie de 1810 le qualifie encore d'"Italien"). Directeur de l'Imprimerie des Sourds-Muets, de 1806 à 1813 au moins. Breveté imprimeur le 1er avril 1811 ; brevet renouvelé le 15 oct. 1816. Louis-Camille-Eugène Vieillard-Duverger est breveté en sa succession le 2 août 1825

  • Libraire-éditeur ; propriétaire de cabinet de lecture ; éditeur de cartes. - Natif de Chelsea (Londres). D'abord commis chez le libraire de Londres William Earle. Exerce à son compte à partir de 1806 en tant que propriétaire de l'"English and Foreign Public Circulating Library". Fonde en 1814 avec Frederic Shoberl le "New Monthly Magazine and Universal Register", puis en 1817 la "Literary Gazette". Cède son cabinet de lecture en 1824 à Saunders and Otley. Travaille en association avec l'imprimeur Richard Bentley (1794-1871) de juin 1829 à août 1832 sous la raison "Colburn and Bentley" ; ils éditent ensemble les "Standard Novel's Series", romans récents en un volume vendus pour un prix modique. Réédite seul, sous le titre "Colburn's Modern Novelists" et sous forme cumulative, des romans précédemment publiés. Se retire en 1853, vendant son fonds à Hurst and Blackett. Décédé à Londres en août 1855

Personnes ayant cessé leur activité en 180640 documents

  • Imprimeur-libraire et relieur ; imprimeur du département [de la Charente] (1794-1795). - Fils de l'imprimeur de Limoges Joseph II Bargeas. S'installe comme relieur puis libraire à Brive-la-Gaillarde sans autorisation (cf. "Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin", 1888, p. 112). Encore attesté à Brive le 30 oct. 1780, il demande alors à être reçu libraire à Angoulême. S'établit à Angoulême où il est reçu libraire le 21 sept. 1781 et où il afferme une imprimerie. Reprend peut-être après 1790 l'imprimerie de Claude Rezé. Imprime en 1790-1791, en association avec son neveu Jean-Baptiste Bargeas, le "Journal politique, patriotique et littéraire du département de la Charente". Ne semble plus en activité après 1806. Décédé en 1815 ; dit alors âgé de 81 ans

  • Libraire. - Sans lien de parenté connu avec l'imprimeur d'Édimbourg du même nom. Décédé à l'âge de 70 ans environ en sept. 1806

    En association avec Alexander Kincaid de 1760 à 1771

  • De 1779 à 1787 au moins, travaille en association avec Jan Hendrik Bolt

  • Imprimeur-libraire ; à Uzès, imprimeur du district (janv.-oct. 1794). - Fils d'un hôtelier-traiteur d'Avignon. Son fils Joseph-Antoine Bonnet lui succède en 1806. Dit âgé de 55 ans lors du recensement de l'an II et de 74 ans lors de son décès (mai 1813)

    De 1767 à 1794, travaille en association avec son frère Agricol-Joseph Bernard dit Bonnet sous la raison : "Frères Bonnet" ; raison maintenue après juin 1794 (exécution de son frère) et jusqu'en 1801 au moins

  • A fréquemment travaillé en association avec Manuel del Cerro et Manuel Elvira

  • Libraire ; libraire de la Société de médecine. - En apprentissage chez le libraire parisien Pierre-François Didot le jeune à partir de mai 1779. Reçu maître le 3 oct. 1786. Publie le "Journal de médecine, chirurgie, pharmacie" en 1787-1788 et le "Journal des clubs ou sociétés patriotiques" en 1790-1791. Successeur de P.-F. Didot le jeune à partir de 1798. À partir de 1804, il s'associe sous la raison "Croullebois père et fils" à son fils André-Honoré Croullebois, qui lui succède en 1806. Sépulture le 28 avril 1806 à Paris. Sa veuve figure à l'"Almanach du commerce" de Paris en 1807 et 1809

  • Luthier, éditeur, marchand et professeur de musique. - Succède en 1795 à Marie Cousineau, veuve Salomon

  • Autre(s) graphie(s) : Divald ; Diwalt ; Diwaltus. - Imprimeur-libraire. - En 1775 fonde une imprimerie à Eszék en Hongrie (aujourd'hui Osijek, Croatie), avec le matériel de l'ancienne imprimerie franciscaine (en activité de 1748 à 1773). Publie entre autres plusieurs ouvrages en croate. Lui succèdent sa veuve, Júlia Divalt, de 1806 à 1819, son fils, Martin Alajos Divalt, de 1819 à 1844, puis son petit-fils Károly Divalt de 1847 à 1857, date à laquelle l'imprimerie cesse de fonctionner

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du roi (de Prusse). - Fils puîné de l'imprimeur-libraire de Neuchâtel Samuel Fauche et d'Anne-Madeleine Borel-Petitjaquet. Calviniste et franc-maçon. En apprentissage chez le libraire Jean Guillaume Virchaux à Hambourg puis dans l'imprimerie de son père Samuel Fauche (1780-1782). Succède à son père en 1789 mais exerce à son compte dès 1786. Épouse en 1786 Marianne Borel dont il ajoute le patronyme au sien. Éditeur de l'"Almanach de Neuchâtel". Rachète une partie des presses de la Société typographique de Neuchâtel (STN) en 1789. Éditeur de la contre-Révolution et de l'émigration entre 1790 et 1800. A souvent imprimé sous de fausses adresses ou "sans lieu". Employé à partir de l'été 1795 comme agent royaliste à la frontière allemande auprès du prince de Condé puis du général Jean-Charles Pichegru. Arrêté le 21 déc. 1795 puis remis en liberté. En mission à Paris, à Londres, en Allemagne de 1796 à l'été 1801, date à laquelle il rentre à Neuchâtel. À nouveau en mission en 1802 à Londres puis à Paris auprès des généraux Pichegru et Moreau. Dénoncé par le libraire parisien d'origine genevoise Charles Frédéric Perlet, il est arrêté le 7 juillet 1802 à Paris et enfermé à la prison du Temple, dont il s'évade le 1er janv. 1804. Arrêté de nouveau le 9 janv. 1804, emprisonné à La Force puis au Temple dont il n'est relâché qu'en fév. 1806 pour être conduit auprès du roi de Prusse, il sert alors d'agent double. Menacé d'arrestation par la police secrète française, il séjourne ensuite à Londres au service de Louis XVIII de déc. 1806 à 1808-1809, puis à Jersey à partir de 1813. De retour en France en avril 1814 avec Louis XVIII. Demande en vain à être payé de ses frais et services lors de la Première Restauration. Soupçonné de faux et dénoncé comme agent double à la cour de Louis XVIII à Gand, il est incarcéré aux Pays-Bas (27 avril - 6 mai 1815) puis expulsé comme espion. De retour à Neuchâtel en juin 1815. Publie alors un "Précis historique des différentes missions dans lesquelles M. Louis Fauche-Borel a été employé pour la cause de la monarchie" (Paris, 1815), qui met en cause notamment C. F. Perlet. Un procès s'ensuit à l'issue duquel Fauche-Borel est blâmé et Perlet démasqué et condamné. Après 5 ans d'errance en Europe centrale, il obtient de la France en août 1820 une indemnité et une pension. Auteur de plusieurs factums et mémoires justificatifs, ainsi que de Mémoires écrits à Besançon à partir de 1824 et publiés à Paris en 1829. Se suicide peu après dans sa maison de Neuchâtel, qu'il a transformée en auberge, le 4 sept. 1829

  • Poursuivi en juillet 1762 pour avoir apporté à la foire de Namur l'"Émile" de J.-J. Rousseau et l'"Essai sur les mœurs" de Voltaire. Libraire en déc. 1767, mais en activité dès 1766, il est reçu imprimeur par octroi du 24 fév. 1775. A aussi publié sous la raison : "Imprimerie patriotique" (1789). Également auteur de quelques ouvrages dont : "La Candeur bibliographique ou le Libraire honnête homme..." (1776). Veuve attestée en 1811

Organisations créées en 180660 documents

  • Éditeur de musique

  • Convoquée par décret impérial du 30-05-1806. - Parfois appelée abusivement "Assemblée des notables". - Jugeant que cette assemblée ne réussissait pas à élaborer correctement les décisions politiques et religieuses nécessaires, notamment concernant les rapports entre les juifs et l'Etat, Napoléon décida de faire revivre une institution juive disparue depuis 70 après J.-C., le Grand sanhédrin

  • Erigée par Napoléon en faveur de Talleyrand

  • SA dont l'activité est la vente par correspondance de produits textiles et d'accessoires de mode. - En 1920, l'usine prend le nom d'Usine de Blanche Porte. - En 2007, la Blanche Porte devient Blancheporte

  • Chapitre de chanoines séculiers créé par décret impérial du 20 février 1806, et supprimé par extinction en 1877 (la République supprima son budget en 1888). - À partir de 1895, ne subsistent officiellement que les «pensionnaires de l'ancien Chapitre de Saint-Denis»

    Les chanoines étaient de deux ordres, les chanoines de premier ordre étant évêques, et le primicier du Chapitre ayant juridiction épiscopale sur la basilique et sur la Maison d'éducation de la Légion d'honneur : le Chapitre était donc indépendant du Diocèse de Paris et relevait directement du Saint-Siège

    De 1895 à 1966, la basilique de Saint-Denis a eu le statut d'une église paroissiale - elle est aujourd'hui cathédrale. - Le Diocèse de Saint-Denis, créé en 1966, n'a pas de chapitre cathédral (mais l'évêque de Saint-Denis peut demander à l'archevêque de Paris de nommer des chanoines au Chapitre cathédral de Paris)

  • Comprend 16 principautés allemandes plus le royaume de Westphalie

Organisations ayant cessé d'exister en 180637 documents

Organisations ayant cessé leur activité en 18062 documents

  • Imprimerie du duc-électeur de Saxe, dirigée à l'origine par Hieronymus Schütz (1587-1616). Lui succèdent : Gimel II Bergen (1616-1637), sa veuve (1637-1640), Gimel III Bergen (1640-1643), Melchior Bergen (1643-1688), Immanuel Bergen (1688-1693), Johann Riedel (1693-1716), Johann Konrad Stössel (1716-1733), sa veuve (1733-1768), associée à Johann Karl Krause (1755?-1772), l'Officine Krause (1772-1784), associée à Karl Christian Meinhold (1777-1827). Porte également le titre d'imprimerie royale, Frédéric-Auguste I et II de Saxe ayant été aussi souverains de Pologne entre 1697 et 1763

  • Imprimerie dont le propriétaire est R. O'Reilly, aussi rédacteur des "Annales des arts et manufactures". En mars 1800 le périodique est imprimé par Hubert Venatte. À la mort d'O'Reilly, les "Annales" sont imprimées par François Chaignieau dit l'aîné

Œuvres créées en 1806176 documents

Œuvres terminées en 180617 documents

Spectacles représentés en 180636 documents

Documents publiés en 18063045 documents

  • 12 // Quadrille // Pour le lundy 17 Mars // 1806

    Description matérielle : 1 partie ([98] p.) : 26,5 x 20,5 cm
    Description : Note : Titre propre pris à la première p. de la partie. - Fait partie des divertissements de l'Empereur joués de 1801 à 1814 (voir les partitions D. 18086 à D. 18168). - Il n'y a pas de partitions ni de matériel pour ce divertissement. - La partie contient : p. [2] à [3], N° 1 Marche ; p. [5] à [9], N° 2 Gratioso ; p. [11] à [13], N° 3 ; p. [16] à [21], N° 4 Hongroise ; p. [23] à [34], N° 5 ; p. [36], N° 6 ; p. [37] à [43], Polacca suite du N° 6 ; p. [46] à [51], N° 7, Air ; p. [54] à [62], 8 Allegro ; p. [64] à [65], 9 Andante assai ; p. [66] à [67], Pastorale ; p. [68] à [69], Andante ; p. [70] à [77], Allegretto ; p. [78] à [81], Allegretto ; p. [83] à [91], La tarentelle ; p. [93] à [97], 11 Gigue. - En haut de la première p., signature et paraphe de Lefebvre fils. - En haut de la p. [15], mention ms. à l'encre, "Mr Gardel". - Mention ms. à l'encre, "à reporter avant la polonaise dans le N° 6". - En haut de la p. [53], mention ms. à l'encre, "P.[artie] de Bt.". - En haut de la p. [54], mention ms. au crayon rouge, "pour andante mettre // une phrase d'accompagnt.". - En haut de la p. [58], mention ms. au crayon rouge, "une phrase d'accompagnement". - En haut de la p. [60], mention ms. à l'encre rayée au crayon rouge, "Il manque ici les 4 mesures qui // précèdent celles ci". - En haut de la p. [63], mention ms. à l'encre, "P.[artie] d.[e] B[allet]". - Sur la p. [98], mentions ms. à l'encre après des incipits musicaux, "N° 1 Introduction // 17 mars 1807 // 4 Gavote d'armide // Retour de Zephyre // 6 Passepied de dard.[anus] // Volage fixé" // finale. - Pages épinglées, rayures et annotations pour l'exécution
    Filigranes : F. Andrieu
    Édition : , 1806
    Adaptateur : François-Charlemagne Lefebvre (1775-1839)
    Interprète : Pierre-Gabriel Gardel (1758-1840)
    Fabricant du papier : François Marie Andrieu (1777-1832)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396270869]
  • 13 // Divertissement // du 8 Avril 1806 // Mariage du Prince // de Bade

    Description matérielle : 1 partie ([59] p.) : 27 x 21 cm
    Description : Note : Titre propre pris à la première p. de la partie. - Fait partie des divertissements de l'Empereur joués de 1801 à 1814 (voir les partitions D. 18086 à D. 18168). - En haut de la 1ère p., signature de Lefebvre fils. - Sur la p. [2], mention ms. à l'encre après des incipits musicaux, "Saül // les Mysteres // Cherch. d'esprit // Dansomanie". - En haut de la p. [39], mention ms. à l'encre, "pas de deux Mr. Labori et Melle. Miller" . - En haut de la p. [40], mention ms. à l'encre, "Pas de Deux. Mr. Labori et Melle Miller.". - La partie contient : p. [3] à [7], Marche religieuse ; p. [10] à [15], [air] ; p. [18] à [19], Allegretto ; p. [22] à [31], Rondeau Basque ; p. [33] à [37], [air] ; p. [40] à [43], Pas de deux ; p. [46] à [47], Mouvement du Pas Russe ; p. [49] à [55], Andante assai ; p. [57] à [59], Contredanse. - Le Rondeau Basque est tiré de la Dansomanie de Méhul. - Annotations pour l'exécution. - Il n'y a pas de partitions ni de matériel pour ce divertissement
    Filigranes : F. Andrieu
    Filigranes : J. Berger
    Édition : , 1806
    Adaptateur : François-Charlemagne Lefebvre (1775-1839)
    Compositeur : Étienne-Nicolas Méhul (1763-1817)
    Interprète : ? Labori (Danseur, 17..-18.. ), Mademoiselle Miller (1770-1833)
    Fabricant du papier : François Marie Andrieu (1777-1832), Jacques Berger (fabricant de papier)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396271330]
  • 15 // Divertissement // du 17 Avril 1806 dans Richard // à St Cloud

    Description matérielle : 1 partie ([3] p.) : 26,5 x 21 cm
    Description : Note : Titre propre pris à la 1ère p. de la partie . - Fait partie des divertissements de l'Empereur joués de 1801 à 1814 (voir les partitions D. 18086 à D. 18168). - En haut de la 1ère p., signature de Lefebvre fils. - Sur la p. [2], mentions ms. à l'encre après des incipits musicaux, "13 avr. 1806 // 13 avr. 1806 // different du 5 frimaire // comme Panurge // Deserteur". - D'après H. Lecomte, Napoleon et l'art dramatique p. 273, ce divertissement, exécuté après la représentation de Richard coeur de lion de Grétry, ne fait pas partie de cet opéra . - La partie ne contient qu'un seul air. - Il n'y a pas de partition ni de matériel pour ce divertissement
    Filigranes : F. Andrieu
    Sources : H. Lecomte
    Édition : , 1806
    Adaptateur : François-Charlemagne Lefebvre (1775-1839)
    Fabricant du papier : François Marie Andrieu (1777-1832)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396271648]
  • 16 // Divertissement // du 18 May 1806 // Dans la Rosiere

    Description matérielle : 1 partie ([8] p.) : 26 x 20,5 cm
    Description : Note : Titre propre pris à la 1ère p. de la partie . - Fait partie des divertissements de l'Empereur joués de 1801 à 1814 (voir les partitions D. 18086 à D. 18168). - En haut de la 1ère p., signature et paraphe de Lefebvre fils. - En haut à droite de la 1ère p., mention ms. à l'encre, "air de Gamache". - Sur la 1ère p., mention avant un incipit musical, "Apres le N° // de la rosière". - En bas de la p. [7], mention ms. à l'encre, "L'action suit // et apres // viennent". - Sur la p. [8], mentions ms. à l'encre après des incipits musicaux, "11 Thermid // 11 Therm. // 11 Th. // 11 Th. // 3 Niv. // an 13". - La partie ne contient qu'un Pas de Deux. - Il n'y a pas de partitions ni de matériel pour ce divertissement
    Édition : , 1806
    Adaptateur : François-Charlemagne Lefebvre (1775-1839)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39627168n]
  • 1ère Vue du Pont d'Alcantara

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : gravure en taille-douce ; 25,2 x 35,5 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. 12, Janinet-Launay / par Michèle Hébert,... et Yves Sjöberg. - Bibliothèque nationale (Paris), 1973, article LAUNAY (Robert de), n. 261
    Édition : [Paris] : [Didot l'Ainé] , [entre 1806 et 1820]
    Dessinateur du modèle : Louis François Cassas (1756-1827), Liger (graveur, 17..-18.. )
    Graveur : Claude François Fortier (1775-1835), Robert de Launay (1749?-1814)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44573402v]
  • 1ère Vue du Pont d'Alcantara

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : gravure en taille-douce ; 25,2 x 35,5 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Le pont va vers le fond du tableau. A droite, à son extrémité, quelques bâtiments dominant le ravin
    Légende en trois langues
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. 12, Janinet-Launay / par Michèle Hébert,... et Yves Sjöberg. - Bibliothèque nationale (Paris), 1973, article LAUNAY (Robert de), n. 261
    Édition : [Paris] : [Didot l'Ainé] , [entre 1806 et 1820]
    Dessinateur du modèle : Louis François Cassas (1756-1827), Liger (graveur, 17..-18.. )
    Graveur : Claude François Fortier (1775-1835), Robert de Launay (1749?-1814)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445734036]
  • 1 Sonate, 2 Fantaisies, 3 Airs variés, 1 Menuetto et 1 Allégretto pour le piano forte seul et 4 Sonates pour le piano forte avec accompagnement d'un violon. Par W. A. Mozart...

    Description matérielle : 2 parties
    Description : Note : Les p. 2 et 4 en blanc. A la p. 3, gravure Schubert del. et H. Schmidt sc.. - Parties : [clavier] (p. 6-88, in-fol. obl.), violino (9 p., gr. in-4°)
    Édition : A Leipsic : au magasin de musique de Breitkopf et Härtel , [1806]
    Compositeur : Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
    Dessinateur : Johann David Schubert (1761-1822)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43170377x]
  • [25e] Concerto de violon E [en la] avec acc.t de 2 violons, 2 altos, basse, flûte, 2 clarinettes, 2 cors, 2 hautbois, 2 bassons, 2 trompettes et timballes. [W I : 25]

    Description matérielle : In-fol., 13 part. sép.
    Édition : Paris : Magasin de Musique , [100. 1806]
    Compositeur : Giovanni Battista Viotti (1755-1824)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43324077c]
  • 3 quatuors // de // Dussek

    Description matérielle : 1 partition (41 f.) : 24 x 31,5 cm
    Description : Note : Texte ms. de Breitkopf und Härtel à la p. de titre, avec mention de date : [...] "Leipzig am 6. Septber 1806". - Le titre propre d'une autre main. - D'une troisième main, à la p. de t., mention rayée : "(Il n'y a que le 2me et le 3me)" ; le ms. ne comporte effectivement que deux quatuors à cordes de l'op. 60 : n° 2 (C 209, f. 2-17) et n° 3 (C 210, f. 18-40). - Au f. 2r° : "J. L. Dussek Berlin 1806.". - Sceau à la cire rouge de Breitkopf und Härtel à la p. de t.
    Filigranes : Walther
    Sources : Craw, Dussek
    Édition : , 1806
    Compositeur : Jan Ladislav Dussek (1760-1812)
    Copiste : Breitkopf und Härtel

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396171762]
  • 3 Quatuors pour violon ou flûte, 2e violon, alto, et basse composés par J.-B. Viotti. Lettre A [W II : 16-18 ]

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Paris : Cherubini , [1806]
    Compositeur : Giovanni Battista Viotti (1755-1824)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb433241858]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données