Auteurs nés en 1816686 documents

Auteurs morts en 1816364 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 181635 documents

  • Éditeurs. - Association formée de Robert Baldwin (17..-18..) et T. M. Cradock

  • Libraire. - Fils de l'imprimeur-libraire parisien François-Jean Baudouin (1759-1838) et frère jumeau de l'imprimeur-libraire Charles Baudouin, avec qui il travaille en association à partir de 1816. Aurait été auparavant secrétaire de la présidence de la Chambre des représentants pendant les Cent-Jours (mars-juin 1815). N'est breveté libraire que le 26 mai 1820. Hippolyte Baudouin (1795-18..), frère de Charles et d'Alexandre, rejoint leur association avant 1828. Association dissoute en 1834 ; Alexandre Baudouin est qualifié d'"ancien libraire" à partir de cette date. Il est l'auteur d'un "Dictionnaire des gens du monde..." (1re éd., Paris, 1818 ; 3e éd., 1821), de plusieurs opuscules sur la propriété littéraire et la police de la presse et de la librairie (1836 et 1852) et d'"Anecdotes historiques du temps de la Restauration, suivies de recherches sur l'origine de la presse..." (Paris, 1853). Serait décédé en Algérie peu avant 1860 (d'après E. Werdet). Son brevet de libraire est annulé le 2 sept. 1860 pour cause d'inexploitation

  • Autre(s) graphie(s) : Baudouin fils. - Imprimeur-libraire. - Fils de l'imprimeur-libraire parisien François-Jean Baudouin (1759-1838) à qui il succède en qualité d'imprimeur par brevet du 16 fév. 1816. Frère jumeau d'Alexandre Baudouin (1791-1859?), avec qui il travaille en association à partir de 1816 sous la raison "Frères Baudouin" ou "Baudouin frères". Se démet de son brevet d'imprimeur le 12 août 1822 (Joseph Tastu lui succède) ; entre-temps, il a été breveté libraire le 10 sept. 1820. Hippolyte (1795-18..), jeune frère de Charles et d'Alexandre Baudouin, rejoint l'association en 1828 ou peu avant. L'association des trois frères semble s'être dissoute en 1834. Charles et Hippolyte auraient continué d'exercer chacun de son côté. Le brevet de Charles Baudouin est annulé le 2 sept. 1860 pour cause d'inexploitation

  • Imprimeurs-libraires et éditeurs. - Association formée d'abord par les frères jumeaux Charles (1791-186.?) et Alexandre (1791-1859?) Baudouin, fils de l'imprimeur-libraire parisien François-Jean Baudouin. Charles Baudouin est breveté imprimeur en succession de son père le 16 fév. 1816 (il se démettra de ce brevet le 12 août 1822) et libraire le 10 sept. 1820. Son frère Alexandre, qui ne sera breveté libraire que le 26 mai 1820, travaille cependant avec lui dès 1816. Leur jeune frère Hippolyte Baudouin (1795-18..) les rejoint avant 1828 (il est breveté libraire le 29 avril 1828). Les frères Baudouin, actionnaires par ailleurs du journal "Le Constitutionnel", sont poursuivis en justice et condamnés en 1824 et 1828 pour des éditions des "Chansons" de Pierre-Jean de Béranger. Honoré de Balzac, alors imprimeur, travaille pour les frères Baudouin en 1826-1828, après s'être associé leur ancien prote André Barbier. L'association des frères Baudouin semble s'être dissoute en 1834 ; d'après Werdet, les trois frères auraient été alors ruinés par un "usurier" ; Alexandre Baudouin est qualifié d'"ancien libraire" à partir de cette date

  • Nom patronymique : Jeanne-Étienne (ou : Jeanne-Étiennette) Timbal. - Autre(s) graphie(s) : Benichet. - Imprimeur-libraire ; également marchand de papier et articles de bureau. - Épouse de l'imprimeur-libraire de Toulouse Jean-Marie Bénichet (17..-1816) dit Bénichet cadet. Lui succède à son décès (juin 1816). Breveté imprimeur en remplacement de son époux le 8 août 1816 (brevet enregistré le 23 juin 1817). Continue d'exercer le plus souvent sous la raison "Bénichet cadet" qu'utilisait son mari. Se démet de son brevet et est remplacée le 5 sept. 1835. Décédée à Toulouse en mars 1853, dite alors âgée de 86 ans

  • Imprimeur. - Fils aîné, associé (sous la raison "(T.) Bensley and son(s)" à partir de 1816), puis successeur de l'imprimeur de Londres Thomas II Bensley (1759-1835)

  • Succède à Francesco Severino Bolzani le 31 août 1816. Tient aussi cabinet de lecture jusqu'en 1829. Imprimerie familiale en activité à Pavie jusqu'en 1900 et à Milan jusqu'en 1895

  • Se qualifie d'"éditeur". Ne figure pas parmi les libraires brevetés à Paris entre 1812 et 1830. Publie en 1816-1817 au moins deux éditions d'un almanach chantant pour l'année 1817

  • Également marchand de musique. - Exerce la librairie au Havre dès 1816. Breveté libraire le 24 déc. 1819. Édite en 1825 "Le Havre ancien et moderne et ses environs, description statistique de son port, état de son commerce". La même année, dans un prospectus, il qualifie son établissement de "Librairie française, étrangère, et d'éducation, magasin de musique". Publie en 1828 les "Souvenirs de la bataille d'Arques... par un garde d'honneur de S. A. R..." sous la raison "Chapelle-Quesnel, associant le nom de sa femme, née Élise-Mélanie Quesnel (épousée à Dieppe le 30 mars 1818). Aucune publication à son nom ne semble conservée au-delà de 1828, mais il est encore mentionné dans l'"Annuaire des imprimeurs" de 1835. Une "Madame Chapelle" exerce la librairie au Havre à la même adresse entre 1832 et 1841 (elle occupe les fonctions de gérante du périodique "Archives du Havre" de 1837 à 1839). Pierre-Louis Chapelle est le père du libraire Louis-Jules Chapelle (1820-1870), breveté à Paris le 29 mai 1841, décédé à Cayenne (Guyane) le 1er août 1870

  • Nom patronymique : Anne-Élisabeth (-Rose) Legay. - En activité dès 1816, elle est brevetée imprimeur le 27 oct. 1817, en succession de son époux l'imprimeur-libraire Jean Cussac (décédé en oct. 1816). Se démet le 5 sept. 1821 en faveur de Claude-Joseph Trouvé, breveté imprimeur le 11 du même mois. Poursuit ses activités d'édition et de librairie jusqu'en 1825 au moins

Personnes ayant cessé leur activité en 181635 documents

  • Libraire et éditeur d'estampes. - D'abord établi à Amsterdam, en association avec J. Loveringh puis sa veuve, il se fixe à La Haye vers 1812. Breveté libraire à La Haye, département des Bouches-de-la-Meuse sous le régime français, le 1er janv. 1813. Décédé en 1816 ; sa veuve lui succède à cette date, à La Haye puis également à Delft

  • Autre(s) graphie(s) : Baudoüin. - Imprimeur-libraire ; à Versailles puis à Paris, imprimeur de l'Assemblée nationale (1789-1792) ; imprimeur de la Convention nationale (1792-1795) ; du Corps Législatif (1795-1814) ; de l'Institut national (des sciences et arts) (déc. 1796) ; du Tribunat (1800) ; de l'Institut de France (1796-1804) ; de l'Institut impérial (1805-1814). - Petit-fils du peintre François Boucher et fils du premier peintre du Roi Pierre-Antoine Baudouin (1723-1769) ; neveu, apprenti (avril 1776), puis associé de l'imprimeur-libraire parisien Michel Lambert ; en procès avec ce dernier (1784), avant de lui succéder (1787). Reçu libraire le 27 mai 1777 et imprimeur le 8 fév. 1782 ; succède à son oncle en 1788. Épouse en oct. 1782 Marie-Madeleine-Aglaé Carouge (1764-1816), femme de lettres et auteur d'ouvrages pour la jeunesse. Député du Tiers État aux États généraux de 1789 et député suppléant de Paris à l'Assemblée constituante. Imprimeur notamment du "Journal des débats" et du "Logographe" entre 1789 et 1792. Sous la Convention (1792-1795) notamment, imprime souvent sous la raison "Imprimerie nationale". Plusieurs fois inquiété durant la Convention, arrêté en l'an II et enfermé à Vincennes puis au Luxembourg ; membre de la Société des Jacobins et du comité de surveillance révolutionnaire des Tuileries. Le Corps Législatif lui retirant sa clientèle, il fait faillite en avril-mai 1805. Ruiné, il séjourne en Russie et tente, en vain, d'y mettre sur pied une imprimerie impériale ; sa femme semble avoir pendant ce temps continué à gérer l'entreprise parisienne. De retour en France en 1809, il sera, outre sa qualité d'imprimeur (breveté le 1er avril 1811), contrôleur de l'octroi de Groningue en 1813. Son fils (François-Jean-) Charles Baudouin (1791-186.?) est breveté imprimeur à Paris en sa succession le 16 fév. 1816. En poste à la Direction de l'imprimerie et de la librairie jusqu'en 1821, puis rédacteur au "Moniteur". Demande en vain en 1828 l'autorisation d'ouvrir une imprimerie à Saint-Cloud et à Sceaux. Auteur d'ouvrages sur le régime de l'imprimerie et la liberté de la presse, ainsi que de plusieurs publications à caractère politique. Décédé en déc. 1835 dans une auberge de Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine) et inhumé à Paris

  • Imprimeur-libraire. - D'après l'enquête locale de 1809, il aurait commencé à exercer dès 1781 (en qualité d'ouvrier imprimeur ?). À partir de 1800 environ, il est associé à son frère aîné Jean-Joseph Bénichet sous la raison "Bénichet frères". En mars 1809, la sociéte avec son frère est dissoute et il poursuit seul son activité sous la raison "Bénichet cadet". Breveté imprimeur à Toulouse le 15 juillet 1811 et libraire le 1er janvier 1813 (brevet renouvelé le 4 juillet 1818). À son décès en juin 1816, sa veuve, née Jeanne-Étienne Timbal, lui succède, reprenant son brevet d'imprimeur le 8 août 1816 (brevet enregistré le 23 juin 1817) et conservant la raison "Bénichet cadet" jusqu'en sept. 1835, date à laquelle elle est remplacée

  • Associé à Benjamin Whitrow sous la raison "Champante and Whitrow" de 1785 à 1796 (?)

  • Imprimeur-libraire. - En activité dès août 1799 ou peu avant. Breveté imprimeur le 1er avril 1811. En faillite en avril 1813. Condamné à la détention le 7 juillet 1816 pour non-dénonciation de complot et envoyé au Mont-Saint-Michel ; libéré en 1818 et gracié l'année suivante. Cède son brevet à Marie-Jeanne-Christi(a)ne Ledoux née Hérissant en août 1816. Celle-ci, ayant fait faillite peu après, ne lui aurait jamais payé le montant du brevet

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du ministère de l'Intérieur (janv. 1815). - Baptisé le 19 juin 1750 au lieu-dit de Surgy, commune d'Alleuze, près de Saint-Flour (Cantal). Reçu apprenti le 29 déc. 1780 après avoir été commis libraire à Paris pendant plus de 3 ans, il semble avoir commencé à exercer dès 1783. Reçu libraire le 2 août 1785 en vertu d'un arrêt du Conseil du 18 juillet précédent et établi imprimeur en 1790 ou peu avant. Membre de la société des Jacobins au début de la Révolution. Publie le "Point du jour" de juin 1789 au 1er oct. 1791 et le "Mercure universel" du 31 mars 1791 au 18 janv. 1800 ; imprime "The Argus or London Review'd in Paris" de 1802 à 1810. En faillite en avril 1791 (s'engage alors à quitter ses locaux du Palais-Royal) puis en nov. 1811. Dénoncé par l'un des jurés du Tribunal révolutionnaire pour propos antijacobins et contre-révolutionnaires, il est arrêté le 13 juillet 1794, enfermé à la prison du Luxembourg puis remis en liberté le 16 août suivant. Breveté imprimeur le 1er avril 1811. Auteur de plusieurs traités de chasse et de pêche publiés entre 1813 et 1823. Décédé à Paris en oct. 1816. Inventaire après décès 1817. Sa veuve lui succède le 27 oct. 1816

  • Imprimeur-libraire. - Natif de Cauvicourt (Calvados). Exerce en tant qu'imprimeur à Pont-l'Évêque dès juin 1793 et en tant que libraire dès 1795. Diffuse le "Journal de Rouen" à Pont-l'Évêque de vendémiaire an VIII à la fin de l'an VIII (sept. 1799 - sept. 1800). Publie le "Journal et petites affiches de Pont-l'Évêque et Lisieux" en 1808. Dispose de deux presses lors de l'enquête de 1810. Breveté imprimeur à Pont-l'Évêque le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 1er sept. 1816 et enregistré le 27 sept. 1817) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 13 juillet 1818). Décédé à Pont-l'Évêque en mai 1816, dit alors âgé de 44 ans. Sa veuve Marie-Victoire Torquais lui succède

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Prytanée militaire français (1808-1809) ; imprimeur du Roi, de l'École royale et militaire et des autorités [de La Flèche] (1816). - Fils de Louis (-Eustache-René) Delafosse (1713-178.?), imprimeur-libraire à La Flèche. Fait le 22 janv. 1777 une demande pour remplacer son père. Reçu libraire le 16 août 1779 après un concours ayant eu lieu le 31 oct. 1778, Louis-Ignace Delafosse prête serment devant le lieutenant de police d'Angers le 22 juin 1780. Ses deux sœurs Jeanne et Marie Delafosse tiennent la librairie. Breveté imprimeur à La Flèche le 15 juillet 1811 et libraire le 1er janv. 1813. Membre du conseil municipal de la ville. Décédé le 21 juillet 1816 à La Flèche. Sa veuve, Marie-Marthe Thoulier, est brevetée imprimeur en sa succession le 20 nov. 1818

  • Nom patronymique : Marie-Anne-Françoise Durand. - Imprimeur-libraire. - Fille d'un serrurier d'Angerville (Essonne), près d'Étampes. Épouse l'imprimeur-libraire de Chartres Michel Deshayes avant 1773. Lui succède à son décès (juin 1793). Brevetée imprimeur le 20 juillet 1811 et libraire le 1er janv. 1813. Maintenue imprimeur par brevet non transmissible à sa mort le 29 nov. 1811. Décédée à Chartres le 28 mars 1816 ; dite alors âgée de 75 ans

Organisations créées en 181659 documents

  • Abbaye de moniale trappistines fondée en 1816 dans l'ancien prieuré Sainte-Catherine, à Laval, pour des religieuses de Darfeld (Wesphalie). - Fondation approuvée par Pie VII le 31 juillet 1818. - Érigée en abbaye en 1827, essaime en France, en Belgique, en Hollande, au Brésil et au Cameroun. - Déménage au lieu-dit La Coudre en 1859, et prend le vocable de Notre-Dame de l'Immaculée Conception

  • En 1816, l'ancienne Abbaye cistercienne Notre-Dame du Gard fut reprise par des moines de l'Ordre des Cisterciens de la stricte observance (ou Trappistes). Ils fondèrent en 1826 l'Abbaye Sainte-Marie du Mont-des-Cats (à Godewaersvelde, Nord). Ils quittèrent l'Abbaye du Gard en 1845 pour s'établir dans l'ancienne Abbaye cistercienne Notre-Dame de Sept-Fons (à Dompierre-sur-Besbre, Allier)

    L'abbaye du Gard fut rachetée par François Libermann, qui y établit le noviciat des Pères du Saint-Esprit. Puis l'abbaye passa aux mains de l'abbé de Genlis qui en fit un orphelinat. De 1870 à 1906, l'ordre des Chartreux y installa des moniales

  • Communauté de moniales fondée grâce au don fait par Louis XVIII, d'un domaine situé à l'emplacement du Temple. La communauté s'est transportée ensuite 20 rue Monsieur, à Paris (milieu du XIXe siècle-1938), puis à Meudon (1938-1951), puis à Limon (commune de Vauhallan, Essonne). - Abbaye depuis 1932

    En 1948, les moniales ont utilisé le pseudonyme collectif de B. Temple pour publier des vies de saints illustrées

  • Fondée en 1816 aux États-Unis par un ancien esclave

  • Association de secours aux veuves et orphelins des Chevaliers de Saint-Louis et du Mérite militaire

  • "Liborne" est le nom étrusque de Livourne ; l'adjectif "labronico" s'utilise dans le nom de sociétés, manifestations, etc. (cf. Encicl. italiana)

Organisations ayant cessé d'exister en 18168 documents

Organisations ayant débuté leur activité en 18161 document

  • Maison d'édition et librairie. - Publie des écrits catholiques, notamment le périodique "Mémorial religieux, politique et littéraire" (sept. 1815 - nov. 1816), fondé et rédigé par Mathieu-Guillaume-Thérèse Villenave (1762-1846). Ne semble plus en activité au-delà de 1817

Œuvres créées en 1816281 documents

Œuvres terminées en 181653 documents

Spectacles représentés en 181615 documents

Documents publiés en 18163415 documents

  • 13ème recueil de contredanses françaises

    pour deux violons et basse

    Description matérielle : 3 parties (6, 6, 6, p.) : 27 cm
    Description : Note : Daté d'après Devriès, Lesure
    Édition : Paris : chez Ignace Pleyel , [entre 1816 et 1830]
    Compositeur : Pierre Auguste Marque (1781-1868)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45104737k]
  • 1816. // Confitebor Angelorum. // à 3. Sole Voci. // D.B.F

    Description matérielle : 1 partition ([12] f.) : 22,5 x 31 cm
    Description : Note : Voix : Ut 4 (2), Fa 4. - Vl 2, vla, fl 2, ob 2, cor 2 (en ut), b. - Couv. et p. de garde ajoutées. - Titre propre pris à la couv.
    Édition : , 1816
    Compositeur : Bonaventura Furlanetto (1738-1817)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39635981s]
  • 2 Airs à 1 et 2 v. et acc. tiré de Le Rosa biance e le rosa rossa

    Description matérielle : P. 6, 8, in-fol.
    Description : Note : Dans : Journal d'Euterpe, Paris, 1816, [IV]
    Édition : Paris : [s.n.] , 1816
    Compositeur : Johann Simon Mayr (1763-1845)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb431444348]
  • 2 Airs à 2 v. et acc. étirés de l'Italianna in Alghierra

    Description matérielle : [IV] p. 29 ; [V] p. 14, in-fol.
    Description : Note : Dans : Journal d'Euterpe, 1816 [IV] ; 1817 [V]
    Édition : Paris : [s.n.] , 1816-1817
    Compositeur : Gioachino Rossini (1792-1868)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43243910k]
  • 3ème et dernière expérience de descente en parachute par Melle Garnerin, Au Champ de Mars, Dimanche 21 Avril, à son profit

    [affiche]

    Description matérielle : 1 affiche recto-verso : gravure sur bois ; 32,1 x 42,5 (f.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - gravure sur bois
    Sources : Inventaire analytique du recueil "Histoire des ballons" : Bibliothèque nationale, Cabinet des Estampes, Ib-1 à Ib-4 / Gilbert Mondin, 1977, 522
    Édition : , 1816
    Imprimeur : Antoine Béraud (imprimeur, 17..-18..)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42159209s]
  • Les 4 Ages ! Romance, paroles de M***, musique de J. Muntz-Berger,...

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Paris : Richault , [(s. d.) [ca 1816]]
    Compositeur : Joseph Muntz-Berger (1769-1844)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43171510f]
  • 4e Arrondissement maritime sous-arrondissement de Bordeaux. Règlement du service de pilotage [approuvé par décret impérial du 3 mars 1858] suivi du décret du 12 dècembre 1806

    Description matérielle : In-8°, 30 p.
    Édition : Bordeaux : P. Chaumas , 1816
    Auteur du texte : France, Napoléon III (empereur des Français, 1808-1873)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33761184m]
  • 5e Conversation entre le gobe-mouche Tant-pis et le gobe-mouche Tant-mieux. [Par Athanase Fêtu (Fortia de Piles).]

    Description matérielle : In-8° , 80 p.
    Édition : Paris : Eymery , 1816
    Auteur du texte : Alphonse-Toussaint-Joseph-André-Marie-Marseille de Fortia de Piles (1758-1826)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30451169k]
  • 5 lettres en fleurs J K F X Y

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : eau-forte, outils, colorié à main levée
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - outils
    Sources : Bibliographie de la France, le samedi 6 juillet 1816.
    Édition : , 1816
    Auteur du texte : Jean Marie Mixelle (1758?-1839)
    Graveur : Félix Mixelle (1763-1837)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402722814]
  • L'Abbaye de Peyssac

    Description matérielle : 2 vol. in-8 °
    Édition : Paris : L. De Potter , 1816
    Auteur du texte : Alexandre Dumas (1802-1870)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39321057r]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données