Auteurs nés en 1832805 documents

Auteurs morts en 1832481 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 18328 documents

  • Imprimeur-lithographe à Paris de 1832 à 1850. - Lithographe. - Adresse en 1834 : 4, rue de l'Abbaye. - A acheté l'atelier de Delaporte. Prend, avec le mécanicien Louis Samuel Traschsel, un brevet d'invention d'une nouvelle presse lithographique, plus rapide et moins encombrante.

  • Imprimeur-libraire, imprimeur lithographe et journaliste ; imprimeur de la préfecture [de la Nièvre]. - Natif de Gand. D'abord professeur de musique associé à son père à Nevers (1820), puis négociant en papeterie à la fin des années 1820, il fait paraître le périodique "La Sentinelle de la Nièvre" (fév. 1832 - mars 1834), en association avec l'imprimeur-libraire Nicolas-Christophe Delavau (1795-1876). Succède au brevet d'imprimeur de ce dernier en 1833. Publie "L'Annonciateur de la Nièvre" à partir de 1834 et l'"Annuaire du département de la Nièvre" à partir de 1838. Devient maire de Garchizy (Nièvre) en 1838. Dirige la société d'assurances "La Prévoyance" pour l'arrondissement de Nevers. Travaille en association avec l'ancien notaire Isidore-Martin Fay ou Faÿ (1801-1865) à partir de 1840. En nov. 1841, cède son brevet d'imprimeur à I.-M. Fay et s'associe à lui pour la publication de "L'Écho de la Nièvre" (dont N. Duclos est rédacteur en chef et gérant). Encore associé à Fay pour l'imprimerie en 1843. Auteur d'un rapport publié en 1843 avec l'autorisation du préfet de la Nièvre sur l'extinction de la mendicité dans le département. Publie également, du 25 avril au 13 mai 1849, le périodique "Le Napoléonien : journal des électeurs de la Nièvre", qu'imprime I.-M. Fay. Se démet de son mandat de maire de Garchizy peu après. Se fixe à Paris, où il décède le 30 nov. 1873 ; alors qualifié de "sous-chef de bureau au ministère de l'Intérieur". Auteur d'opuscules publiés à Paris, dont "De l'annexion de l'ex-principauté de Monaco..." (1854) et "Vie du commandeur Charles Trenca" (1857)

  • Imprimeur ; imprimeur lithographe. - Natif de Paris, fils de Louis-Pierre Glaçon (1760-1832), imprimeur-libraire de Mortagne-au-Perche (Orne), et frère de Marie-Anne-Florence Glaçon (1798-1875), libraire à Mortagne. À partir de 1819, associé avec son père pendant 13 ans dans l'imprimerie en qualité de prote. Aurait été officier de la garde nationale de Mortagne. Au décès de son père en 1832, il lui succède et est breveté imprimeur le 1er oct. 1832. Également breveté imprimeur lithographe à Mortagne le même jour. Se démet de ses deux brevets en faveur de Daniel-Marie Loncin (1808-18..), breveté imprimeur le 6 nov. 1850 et imprimeur lithographe le 9 nov. 1850. Ne semble plus exercer au-delà de 1850

  • Dessinateur et peintre. - Dessinateur-lithographe puis également imprimeur-lithographe. - Actif à Lyon de 1832 à 1844. - S'associe en 1834 à l'imprimeur-lithographe Aurosset. - Il existe une veuve Gubian, active à Lyon vers 1850

  • Marchand-cartier actif à Lyon avant 1832 et jusqu'en 1835

  • Autre(s) graphie(s) : Raynal, dame. - Nom patronymique : Adèle-Françoise Jeunesse. - Libraire. - Breveté libraire à Rambouillet (Yvelines) le 21 mars 1832 ; dite alors âgée de 30 ans. Épouse du libraire parisien François-Auguste Raynal (1795-18..), qui reprend son brevet de libraire en 1835 à Rambouillet. Elle part alors s'établir à Paris, où elle est brevetée libraire le 5 janv. 1835 ; dite alors âgée de 33 ans. En mai 1853, se démet et transmet son brevet à son fils Louis-Alphonse Raynal

Personnes ayant cessé leur activité en 183231 documents

  • Libraire, éditeur et auteur. - D'abord commis chez le libraire parisien Eugène Onfroy, il devient son gendre et lui succède en nov. 1809. Breveté libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 15 mars 1817). Auteur de plusieurs traités d'économie domestique et d'articles d'horticulture. Dirige la revue "Le Bon Jardinier" de 1842 à 1845. Son fils Louis-Désiré-Joseph Audot est breveté en sa succession le 21 fév. 1832

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur des corps administratifs ; imprimeur de l'École de pharmacie [de Montpellier]. - Établi dès 1792 en association avec François Bonnariq (dit Marat Bonnariq pendant la période révolutionnaire), puis aussi avec Migueyron ; exercent de 1793 à 1795 sous la raison "Imprimerie révolutionnaire". Antoine-Félix-Paul Avignon (dit Caton Avignon pendant la période révolutionnaire) se sépare de ses associés vers 1809. Breveté imprimeur le 20 juillet 1811. Brevet de tolérance supprimé le 30 mars 1816 par le ministre de la Police générale, à cause de ses opinions révolutionnaires. Réintégré le 7 janv. 1818 avec un brevet à vie, remplacé le 14 fév. 1829 par un brevet héréditaire. Encore en activité en 1832. Sa veuve, Thérèse Salgues, est brevetée imprimeur en sa succession le 1er avril 1833 et exerce jusqu'en 1838

  • Libraire. - Natif de Vire (Calvados). Aurait exercé sans brevet à Vire dès 1800 d'après une enquête de 1822. Breveté libraire à Vire le 1er janvier 1813 (brevet renouvelé le 13 juillet 1818). Sollicite en vain un brevet d'imprimeur à Vire en 1827. Son fils, l'imprimeur-libraire Victor Barbot (1805-1852), lui succède dès 1832, mais il est encore en vie et réputé "vivant de son bien" lors du décès de son fils Victor, le 8 mars 1852

  • Imprimeur-libraire. - L'officine familiale a été fondée en 1693 à Nagyszeben (aujourd'hui Sibiu, Roumanie) par Johann (Joannes, János) I Barth qui dirige l'imprimerie jusqu'en 1744. Lui succèdent : Johann III Barth (Johann II Barth dirige l'imprimerie de la ville de 1716 à 1746) de 1745 à 1775, Johann IV Barth de 1776 à 1779, Peter (Péter) Barth de 1779 à 1801, enfin Johann V Barth de 1801 à 1832. L'imprimerie familiale a publié notamment le "Supplex Libellus Valachorum" en 1791, premier document politique de la communauté roumaine en Transylvanie. L'officine possède une succursale à Kolozsvár (aujourd'hui Cluj-Napoca, Roumanie) de 1796 à 1803. Johann V Barth décède en 1832, date à laquelle Georg (György) Closius rachète l'imprimerie

  • Libraire. - Ancien militaire. Neveu du libraire Gauthier, dont il reprend le fonds en 1804. Exerce la librairie à Lyon à son compte à partir de 1806 au plus tard. Rachète avec son associé le libraire lyonnais Louis Boget les quatre presses de l'imprimeur Jogues. Breveté libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Son fonds est estimé 300 000 francs en 1812. En 1832, un catalogue imprimé de sa librairie propose des "Rabais extraordinaires pour cause de cessation de commerce". Ne semble plus exercer après 1832

    Travaille en association avec le libraire Louis Boget (1778-18..) de 1807 à 1813 environ

  • Imprimeur-libraire et auteur ; imprimeur de la Société royale académique des sciences. - Libraire reçu imprimeur en succession d'Honoré-Théodore Dehansy par brevet du 21 avril 1815 (brevet renouvelé le 20 mai 1817). François-Charles Farcy lui succède comme imprimeur par brevet du 3 mai 1825. Continue à exercer la librairie (breveté libraire le 25 oct. 1825), en association avec Julien-Marie Mennessier-Duplessis puis, après le suicide de ce dernier, avec Charles Hingray de 1827 à 1832. Éditeur critique, philologue, auteur de brochures sur la librairie, d'essais politiques et de notices érudites. Publie encore en 1849

  • "Libraire français" (?). En apprentissage de 1782 à 1792. Son fils Thomas II Boosey (1795-1871) dirige la branche musicale de sa librairie à partir de 1816 avant de lui succéder. Fondateur de la firme musicale "Boosey & Hawkes"

  • Imprimeur ; imprimeur de la préfecture [du Pas-de-Calais] (1825). - Exerce comme imprimeur à Arras à partir de 1798. Breveté imprimeur le 20 juillet 1811 (brevet de tolérance, renouvelé le 1er sept. 1816 et enregistré le 27 sept. 1817). Reçoit un brevet héréditaire le 29 déc. 1817. Imprime de 1820 à 1823 l'"Annuaire du Pas-de-Calais" et en 1824-1825 les "Mémoires de la Société royale d'Arras, pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts". À son décès en 1832, son brevet est transféré à son fils Hubert-Edmond Boutry qui lui succède et exerce jusqu'en 1855

  • Imprimeur. - Né à Paris le 2 sept. 1786 d'après l'état civil parisien reconstitué (sous la graphie "Chaigniau, Jean-Marie"). Fils de l'imprimeur-libraire parisien Jean-Nicolas Chaignieau (1759-1842), dit Chaignieau jeune. Breveté imprimeur à Paris le 6 mai 1823 en succession de Jean-Baptiste-Armand Pillet. Imprime et gère les abonnements du journal "Le Constitutionnel : journal du commerce, politique et littéraire" à partir du 27 avril 1826 jusqu'au 18 juillet 1832. Se démet de son brevet le 7 juillet 1832 en faveur de Pierre-Isidore Petit

  • Libraire. - Né le 29 déc. 1782 à Paris d'après l'état civil parisien reconstitué. Exerce la librairie à Paris avec Louis-Antoine Perisse de 1806 à 1818 (faillite déclarée en mai 1815). Breveté libraire à Paris le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 11 sept. 1818). En litige avec le "Journal des villes et des campagnes" à propos du "Lexique français et latin". À nouveau en faillite déclarée le 3 déc. 1829. Ne semble plus en activité après 1832. La "Bibliographie de la France" annonce en juillet 1834 une vente aux enchères des livres "dépendant de la faillite de M. Compère jeune libraire". Son brevet est annulé en 1861 pour non-exploitation ; il conteste cette décision en nov. 1862 mais n'obtient pas gain de cause

    Travaille en association avec Louis-Antoine Perisse de 1806 à 1818 sous la raison "Perisse et Compère"

Organisations créées en 183292 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 18327 documents

Œuvres créées en 1832140 documents

Œuvres terminées en 183224 documents

Spectacles représentés en 183228 documents

Documents publiés en 18325206 documents

  • 100 millions à rendre aux contribuables, ou 10 millions à prendre aux rentiers

    opinion du général Foy, 1824

    Description matérielle : 16 p.
    Édition : Paris : A. Pihan-Delaforest , 1832
    Auteur du texte : Nicolas-Louis-Marie Magon La Gervaisais (marquis de, 1765-1838)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb307180717]
  • [10 Août 1792]

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : eau-forte ; 7,5 x 10 cm (tr.c.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - Chine appliqué
    Note : Ce tirage provient des "Douze Journées. Suits de poëmes sur les principales scènes de l'Hisoire de la Révolution" publié par Perrotin en 1832. - Cette image provient d'une seconde édition toujours en 1832 gravée à l'eau forte par Frilley
    Sources : Giacomelli, Hector, "Raffet son oeuvre lithographique et ses eaux-fortes", Paris, Bureaux de la Gazette des Beaux-Arts, 1862, p.280
    Édition : [Paris] : Perrotin , [1832]
    Dessinateur de l'œuvre reproduite : Denis-Auguste-Marie Raffet (1804-1860)
    Graveur : Jean-Jacques Frilley (1797-18..)
    Éditeur commercial : Perrotin (éditeur, 17..-18.. )

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb405530421]
  • 10 Août 1792

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : eau-forte ; 8,5 x 11 cm (tr.c.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - Chine appliqué
    Note : Ce tirage provient des "Douze Journées. Suite de poëmes sur les principales scènes de l'Hisoire de la Révolution" publié par Perrotin en 1832. - Cette image provient d'une seconde édition toujours en 1832 gravée à l'eau forte par Frilley. - Il existe une épreuve sans titre ni lettre
    Sources : Giacomelli, Hector, "Raffet son oeuvre lithographique et ses eaux-fortes", Paris, Bureaux de la Gazette des Beaux-Arts, 1862, p.280
    Édition : [Paris] : Perrotin , [1832]
    Dessinateur de l'œuvre reproduite : Denis-Auguste-Marie Raffet (1804-1860)
    Graveur : Jean-Jacques Frilley (1797-18..)
    Éditeur commercial : Perrotin (éditeur, 17..-18.. )

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40553041p]
  • 1572. Chronique du temps de Charles IX

    2e éd.
    Description matérielle : 404 p.
    Édition : Paris : H. Fournier jeune , 1832
    Auteur du texte : Prosper Mérimée (1803-1870)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30930147g]
  • Il 1831, ossia Le tre voci. (Signé : Il conte O' Mahony.)

    Description matérielle : In-8 °. Pièce
    Édition : Modena : gli eredi Soliani , 1832
    Autre : Arsène O'Mahony (1787-1858)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36451191k]
  • Il 1831, ossia le Tre voci. [Signé : il conte O'Mahony.]

    Description matérielle : In-8° , 20 p.
    Édition : Modena : per gli eredi Soliani , 1832
    Auteur du texte : Arsène O'Mahony (1787-1858)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31036652g]
  • 1832. Progrès de l'instruction en France. 1867

    Description matérielle : 1 flle : 610 x 430
    Description : Note : Proportion des illetrés par départements en 1832. 1852, 1862, 1867
    Édition : [Paris] : l'auteur , 1832-1867
    Auteur du texte : J. Manier (18..-18..)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40611630j]
  • 18 Brumaire an 8

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : eau-forte ; 7,5 x 10 cm (im.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - Chine appliqué
    Note : Ce tirage provient des "Douze Journées. Suite de poëmes sur les principales scènes de l'Hisoire de la Révolution" publié par Perrotin en 1832. - Cette image provient d'une seconde édition toujours en 1832 gravée à l'eau forte par Frilley
    Sources : Giacomelli, Hector, "Raffet son oeuvre lithographique et ses eaux-fortes", Paris, Bureaux de la Gazette des Beaux-Arts, 1862, p.280
    Édition : [Paris] : Perrotin , [1832]
    Dessinateur de l'œuvre reproduite : Denis-Auguste-Marie Raffet (1804-1860)
    Graveur : Jean-Jacques Frilley (1797-18..)
    Éditeur commercial : Perrotin (éditeur, 17..-18.. )

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40553050n]
  • 1er Prairial an 3

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : eau-forte ; 7,5 x 10 cm (im.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - Chine appliqué
    Note : Ce tirage provient des "Douze Journées. Suite de poëmes sur les principales scènes de l'Hisoire de la Révolution" publié par Perrotin en 1832. - Cette image provient d'une seconde édition toujours en 1832 gravée à l'eau forte par Frilley
    Sources : Giacomelli, Hector, "Raffet son oeuvre lithographique et ses eaux-fortes", Paris, Bureaux de la Gazette des Beaux-Arts, 1862, p.280
    Édition : [Paris] : Perrotin , [1832]
    Dessinateur de l'œuvre reproduite : Denis-Auguste-Marie Raffet (1804-1860)
    Graveur : Jean-Jacques Frilley (1797-18..)
    Éditeur commercial : Perrotin (éditeur, 17..-18.. )

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40553049f]
  • (Compte rendu de M. Garnier-Pagès, commençant par ces mots :) 1er septembre 1832. Mes chers commettants, la dernière session était à peine terminée...

    Description matérielle : In-4 °. Pièce
    Édition : Paris : Impr. de H. Fournier , (s. d.,)
    Éditeur scientifique : France. Chambre des députés (1814-1848)
    Autre : Étienne-Joseph-Louis Garnier-Pagès (1801-1841)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36365214d]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données